[PARIS]: Le brunch du Belmont, une déception

Comme toujours, j’aime parler de mes coups de cœur mais également de mes coups de gueule, parce que ce blog sert à partager les bonnes adresses comme les mauvaises. J’ai longuement hésité sur le choix de mon brunch lors de mon petit séjour à Paris, donc je me suis aidée du site oùbruncher qui est très bien fait.
J’ai finalement opté pour le Belmont qui me semblait être pas mal du tout et dont les commentaires semblaient satisfaisants. Un autre détail qui a fait pencher la balance: mon amie avec qui j’y suis allée est végétarienne, donc ce n’est pas toujours facile de trouver un brunch adapté, et justement le Belmont  propose un burger végétarien: parfait ! J’ai réservé le matin même vers 10h, et la fille que j’ai eu au téléphone a mis un certain temps à prendre ma réservation puisqu’elle était à la recherche d’un stylo… oui j’ai eu le droit à un « Putain mais y a aucun stylo nulle part » pas loin du combiné. Cela me prédisait peut être un brunch foireux haha.
Le restaurant est idéalement placé entre les stations de métro « Sentier » et « Réaumur-Sébastopol » et le cadre est charmant. Les serveurs ont le petit détail qui tue: des mocassins turquoise et des chaussettes rayées colorées. Ça change au moins.  Mais comme on dit si bien, l’habit ne fait pas le moine, alors si je m’attendais à avoir en face de moi un serveur sympa et drôle, je me retrouve face à un blond prétentieux et très peu professionnel. 
Au début tout se passait bien… Le serveur nous explique le fonctionnement du brunch (23€) avec boissons chaudes illimitées (thé-café-chocolat chaud), à table nous avons à disposition du pain, deux pots de confitures, du sirop d’érable, et deux pancakes chacune nous sont rapidement servis à table. La formule prévoit également un jus de fruit au choix: jus d’oranges pressées ou jus de pamplemousse. 
C’est là que ça se gâte… vers 12h30, nous prenons la suite de la commande avec un burger végétarien donc et un cheeseburger pour moi. « Malheureusement nous venons d’apprendre que nous sommes en rupture de burger végétarien »… Bien dommage; ils se retrouvent en rupture après seulement 30 minutes de service… Et au lieu de trouver une solution et proposer un burger aux légumes par exemple ou une salade, le serveur a le culot de faire des commentaires à mon amie « eh bah dis-donc, vous ne mangez pas de viande, pas d’œuf, pas de crème… » : j’hallucine ! A contrecœur elle finit par prendre des œufs à la norvégienne et moi j’apprends que je vais payer un supplément de 4€ pour mon burger dont l’intitulé porte vraiment à confusion « cheeseburger avec ou sans crispy bacon (4€) »… donc que vous preniez avec ou sans bacon, vous raquez 4€ ! Il ne s’agit pourtant pas d’un burger au foie gras… enfin bon, je reste sur ce choix qui me faisait envie à la lecture du menu la veille sur internet. La présentation et la qualité sont elles par contre à la hauteur de mes attentes.

Je demande une carafe d’eau au désagréable, il nous apporte deux verres sales (avec une trace orange plus que douteuse sur la tranche de chaque verre) et une carafe avant de nous tourner le dos sans même nous servir. Quelle sympathie !

Enfin, cerise sur le gâteau: le dessert. Le menu se conclut par « Sweet & Sweet » ce qui laisse place à l’imagination. En fouillant sur la blogosphère, une fille avait posté une photo de l’un de leurs Sweet & Sweet et ça m’avait vraiment emballé « soupe d’ananas à la menthe »: ça semble parfait pour terminer un repas aussi copieux. J’étais donc impatiente de connaître le dessert du jour. Le blond revient, nous coupe la parole et balance l’info « verrine de melon ou moelleux au chocolat ? »… Verrine de melon au mois de décembre, voila un choix original et de saison……………………………………………………… Non merci… ça sera donc le moelleux au chocolat pour nous deux, bien que nous n’avions plus assez faim pour un dessert aussi lourd. Rien ne vous empêche de choisir autre chose, mais il faudra en payer le prix (5 à 10€).
Bref, je trouve la note salée (23€ + 4€ de supplément): 27€ pour un brunch qui ne nous a satisfait qu’à moitié. Le serveur est en partie responsable de cette fausse note: un geste pour un plat végétarien aurait été grandement apprécié, quant au choix du dessert, c’est pour moi un gros raté…

Pour conclure, j’ai apprécié l’emplacement, la décoration, nettement moins le service et la propreté: il y a donc certaines choses à revoir, mais pour les non-végétariens, vous pouvez y aller sans vous poser trop de questions, la qualité et la présentation seront certainement au rendez-vous (bon sauf si on vous re-propose du melon en hiver haha) . La prochaine fois, peut-être que je redonnerai une chance au Belmont, en y allant un midi ou un soir.

En attendant, j’espère que mon prochain brunch sera un peu plus concluant !     
Le site internet du Belmont: cliquez-ici
NB: Les prix sur le menu ont augmenté depuis le 1er janvier
Publicités

2 réflexions sur “[PARIS]: Le brunch du Belmont, une déception