Banon, entre fleurs & fromage

Vous n’êtes pas sans savoir que je me suis rendue dans le Vaucluse cet été, et nous nous sommes entre autre arrêtés chéri et moi à Banon, un petit village provençal qui ne manque pas de charme. Malgré son cadre idyllique entouré de champs de lavande, c’est surtout son fromage de chèvre qui a fait la renommée du village.

Qu’a-t-il de spécial ce fromage ?

Le fromage de Banon est entouré d’une feuille de châtaignier. A l’origine, on entourait les fromages en surplus de production dans des feuilles pour les conserver jusqu’à l’hiver, afin de pouvoir manger des protéines. Aujourd’hui, cette pratique est souvent décorative puisque les méthodes ont évolué mais pour le Banon, elle est utilisée surtout pour la saveur particulière qu’elle va donner au fromage. Le fromage est généralement enroulé dans 4 à 7 feuilles de châtaigniers qui sont préalablement ramassées en début d’automne et dont les feuilles ont été préparées (c’est à dire séchées, trempées dans de l’eau vinaigrée puis imbibées d’eau de vie). La Fromagerie de Banon, le plus gros producteur du coin, va à elle seule, utiliser plus de 5 millions de feuilles par an.

Leur magasin d’usine est ouvert au public. Cliquez-ici pour accéder au site internet

Nous n’avons pas eu l’occasion de tester pour vous, puisqu’on y a été un dimanche et la fromagerie était fermée. En revanche, nous avons été nous servir au marché de Mane. Comte tenu de la fabrication, vous vous doutez bien qu’il s’agit d’un fromage qui a du corps… Le fromager nous l’a d’ailleurs déconseillé en cas de rendez-vous galant, mais cela ne nous a pas arrêté pour autant 😀 hahaha

img_5565

Fromage de Banon, tapenade & gâteau au citron et pavot

img_5562

Notre fromager proposait de drôles de produits… Je ne sais pas si j’oserais y goûter !? 🙂

On s’est régalés à déambuler au milieu des roses trémières avec la vue sur les champs de lavande. On a trouvé que Banon était un village très sympathique et très fleuri. Une belle étape si vous prévoyez un séjour en Provence. N’oubliez pas, pour voir les champs en fleurs, il faut venir en fin juin/mi-juillet en fonction des saisons et des régions de Provence.

Même si aujourd’hui, nous sommes au dernier jour de l’été, le beau temps persiste donc je vais continuer à vous inonder de soleil pendant un certain temps 🙂

A très vite

En famille à Allos dans un magnifique chalet en bois…

Le temps de chacal qu’on a aujourd’hui sur la Côte d’Azur m’inspire froid et neige, et me rappelle avec émotion le magnifique week end que nous avons passé en famille pour les 60ans de mon père.  Ce chalet est situé dans le village d’Allos, destination prisée des Alpes de Haute Provence, située à environ 2h30 de chez moi. La station la plus connue aux allentours est la Foux d’Allos, mais pour des stations plus familiales et moins bondées, vous pouvez opter pour le Seignus ou encore le Pra-loup.

Nous avions réservé sur le site Abritel qui fait de la location de particuliers à particuliers type Air b&B (cliquez ici pour accéder à la page du fameux chalet). Comptez 199€ la nuit en haute saison et une caution de 2000€ à verser au check-in. Le chalet est tout en bois, super cosy, avec de grandes baies vitrées pour voir la neige dehors, un coin poêle pour se réchauffer sous le plaid et jouer aux cartes, 8 couchages répartis dans 3 chambres ainsi que 2 salles de bain/wc à l’étage. L’eau, gaz et electricité sont compris dans le prix, ainsi que le bois que vous pouvez utiliser à volonté lors du séjour. Bien sûr, le chalet est super équipé: machine à raclette, machine à café, lave linge, lave vaisselle, presse jus électrique etc etc… pour vous assurer un séjour aussi chouette que possible.
 99bc5-img_3005
 

La saison cette année n’a pour l’instant pas été très bonne mais nous y sommes montés au bon moment: il y avait de la neige et un très beau soleil le jour où nous avons skié. Comptez une quinzaine d’euros pour la location du matériel et une trentaine d’euros pour les forfaits de ski. Pour l’accès, vous pouvez soit y aller par Nice, ou bien par la Route Napoléon. Si vous passez par la Route Napoléon, n’hésitez pas à faire un petit tour par les Gorges du Verdon et/ou par Castellane, ce sont des endroits magnifiques.

A savoir: pour le plaisir des petits comme des grands, sachez qu’il y a une très belle piste de luge au départ du village d’Allos.

Je ne sais pas si nous aurons l’occasion d’y remonter cet hiver, mais j’y monterais bien aussi en été pour profiter des randos natures autour du lac d’Allos et espérer y voir quelques chamois et marmottes.

 

Escapade au coeur de la Provence

Chaque été, je fais mon petit pèlerinage au Plateau de Valensole, à 3h de chez moi, pour voir la lavande en fleurs avant qu’elle ne soit ramassée. La Provence à ce moment de l’année est un festival de couleurs et de senteurs. On en prend plein les yeux, pleins les narines et aussi plein les oreilles (eh bien oui, n’oublions pas les cigales). Cette année, nous y sommes allés au bon moment car la lavande était à l’apogée de sa floraison, et certains producteurs commençaient même à certains endroits à la ramasser, ce qui fait qu’on a pu voir la distillation en direct live.
Ci dessous un florilège des activités que l’on peut faire aux alentours.

1- Faire la belle au milieu des champs de lavande, de tournesols et de blé en évitant les abeilles


2- Visiter les domaines de production de lavande & observer la distillation

J’ai testé pour vous deux endroits qui sont situés à proximité sur la départementale 6 (route de manosque).

– Angelvin

Une charmante maisonnette toute de violet vêtue entourée de champs de lavande et de tournesols: on ne pouvait rêver plus agréable comme cadre… A l’intérieur, de nombreux produits à base de lavande, de lavandin, avec de jolies compositions et jolis emballages. Mais vous vous doutez que tout n’a pas été si idyllique car il fallait une ombre au tableau… J’ai d’une part été très déçue de ne pouvoir visiter quoi que ce soit ni pouvoir obtenir quelques explications sur la lavande et la production à moins de débourser 5€ pour acheter le guide et aller me le lire moi même au pied d’un olivier. La vieille femme désagréable de la caisse s’est contentée de dire « il n’y a rien à voir, il faut revenir plus tard, rien n’a commencé nulle part », et quand je lui ai demandé de m’emballer 3 savons « on a pas le temps pour ça » avant de les fourrer comme une barbare dans mon sac en plastique alors que j’avais pris soin de les choisir exprès pour qu’ils ne soient pas cabossés.  Charmante ! Autant vous dire que la « rencontre avec le producteur, dans le magasin de vente, explications sur la récolte et la distillation, toute l’année » ainsi que l’exposition de vieux alambics annoncées sur leurs dépliants et leur site internet, je les attends toujours ! Bref on sent que c’est l’usine là dedans, et que le sens du service et de l’accueil est loin d’être leur priorité: dommage, ils sont installés dans un endroit paradisiaque.

– Terraroma

Des professionnels de l’amande de Provence et de la lavande parait-il… un site qui ne paye pas de mine, pas plus d’informations culturelles que ça dans la boutique, mais néanmoins la possibilité de nous rendre dans l’exploitation afin de demander des explications aux employés. Nous avons pu voir en vrai la distillation de la lavande (heureusement que la vieille nous a prévenu que personne n’avait commencé à distiller…), et je dois dire que j’ai été très impressionnée… Je ne pensais pas qu’on pouvait distiller à cette vitesse d’aussi grande quantités. En pro du parfum que je suis, cette partie a probablement été la plus amusante et enrichissante pour moi ! Dommage qu’il n’y ait rien pour promouvoir cette « visite » et que les explications nous aient été données par un guide chinois qui a eu pitié de nous (merci d’ailleurs à lui pour sa gentillesse et sa bonne humeur !) heureusement que les chinois sont là pour nous faire visiter la Provence… (hahaha…)

Bref, vous l’avez compris, ces deux visites me laissent un arrière goût amer… Moi qui suis amoureuse de ma Provence, je suis déçue de voir qu’ils ne mettent pas du tout en valeur le patrimoine local et les traditions, mais que par contre ils sont là quand il s’agit de faire du business… Quant aux mielleries du coin, à leur place, je m’abstiendrais de mettre en vente dans leur boutique du saucisson Corse ou encore des caramels au beurre salé de Bretagne… non mais sérieusement, il faut pas déconner là !

3- Manger un bout à Valensole & se promener dans le village
 
Nous avons mangé au Grand Café, en face de la fontaine qui ne sert pas de la grande cuisine, mais qui propose une cuisine locale et un menu à seulement 16€. Au menu cette fois-ci, tarte à la tomate, tagliatelles au veau et poivrons & compotée de nectarine meringuée.
 

4- Pousser la balade jusqu’à Manosque

 
Qui y a-t-il de si intéressant à Manosque ? L’usine de l’Occitane bien sûr ! Les amoureux des parfums/cosmétiques ne peuvent manquer ça !! Outre le magasin d’usine, les visiteurs peuvent voir librement le petit musée accolé à la boutique, et peuvent sur réservation au préalable, suivre une visite guidée gratuite de l’usine d’une heure. En fin de visite, un petit cadeau nous a été offert à chacun. Bien que très industriel du fait de sa production en masse, j’ai beaucoup apprécié la visite et les petites attentions faites à notre égard. La visite a été complète: fabrication, cosmétiques, packaging, stock, matières premières… et de nombreux points ont été abordés. C’était bien organisé, instructif et fait dans la bonne humeur… ça fait du bien!
5- Aller se rafraîchir au Lac de Sainte Croix & découvrir les faiences de Moustiers-Ste-Marie
 
Sainte-Croix est un lac artificiel construit sur le cours du Verdon, d’une beauté à couper le souffle de par son étendue, et surtout de par son bleu turquoise intense. Ce lieu apprécié des visiteurs vous propose toute une série d’activités nautiques, allant de la barbote au bord de l’eau, jusqu’au canyoning dans les gorges du Verdon pour les plus sportifs. Pour ce qui est de plus culturel, il faudra vous rendre au village perché de Moustiers-Ste-Marie bien connu pour ses faïences.

6- Que ramener de Provence ?
– Miel de lavande
– Savons à la lavande ou à l’amande
– Sachets de lavande pour mettre dans le linge dans les placards
– Linge brodé pour la cuisine
– Amandes de Provence
– Faïences de Moustiers
*************
Voila pour aujourd’hui ! La prochaine fois que je vous parlerai de champs de lavandes, je vous emmènerai du côté d’Avignon et de l’Abbaye de Sénanque sur le Plateau de Sault, un lieu que je rêve de visiter 🙂 Mais il faudra être patient… l’été prochain, je ne pourrai pas être au rendez-vous, je serai loin de ma Provence adorée… vous en saurez plus au moins de février ! Bisouuuuus