[STRASBOURG]: Mes adresses gourmandes

Un Goûter chocolat-chaud – forêt noire chez Christian:

Christian est une pâtisserie renommée à Strasbourg, je l’ai vite compris au détour de mes balades dans la Capitale de Noël. Christian a deux boutiques toutes deux très bien placées: une à proximité immédiate de la Cathédrale, et une à côté de la Place Kleber. J’ai été à celle de la Place Kleber et après avoir salivé devant les vitrines, j’ai décidé de m’arrêter dans leur salon de thé pour un petit goûter typique… Quoi de mieux qu’un chocolat chaud et d’une petite part de bûche à la forêt noire ?  J’ai gouté la version classique chocolat-cerise avec un excellent chocolat chaud (3.5€ la boisson).

Une flammekueche à emporter chez Cap’tain Flam 

Le must de la restauration rapide se trouve à Strasbourg avec cet amusant concept de flammekueche à emporter. Cap ou pas cap de résister à cette bonne odeur de munster ? Moi pas cap, En plus le gérant est un jeune, super sympa, foncez !

Situé à deux pas de la Cathédrale au 9b, rue des frères

http://captainflam.fr/

Du pain d’épices & des oeufs de cigogne en chocolat Chez Mireille Oster

Mireille Oster, l’un de mes coup de coeur ! Nous nous sommes approvisionnés chez Mireille pour faire nos cadeaux gourmands: pain d’épices & oeufs de cigognes en chocolat ont garni nos mini moules à Kougelhopf. C’est sans aucun doute le meilleur pain d’épices que j’ai goûté de toute ma vie. La boutique est située en plein cœur de la Petite France au 14 rue des dentelles.
Vous voulez une petite idée de cadeau gourmand ? Achetez un mini moule à Kougelhoft, garnissez le de pain d’épices, d’étoiles, d’oeufs de cigogne, d’une petite mignonette de liqueur locale (style Marc de gewurtz, liqueur de poire ou mirabelle ou encore kirsch), et d’une petite décoration de noël. Succès garanti !

 Un chocolat chaud dans un café littéraire

A l’entrée de la Petite France se trouve le Tinta Cafe, un chouette café littéraire installé sur deux étages. La décoration est pleine de poésie et le chocolat chaud était bon. Dommage que l’accueil ait été si médiocre. 36 rue du Bain aux Plantes.

68a20-img_8481

Un verre à la Mandragore

Nous sommes tombés complètement par hasard sur ce petit bar aux allures de Musée d’Histoire Naturelle, on a l’impression de se transformer en explorateur quand on passe le pas de la Mandragore. Cabinet de curiosités, bons cocktails et ambiance intimiste: on adore ! J’ai testé le « frananas », un cocktail sans alcool à base de fraise et ananas.

Situé au 1, rue Grange.

Un chocolat chaud-meringue chez Grand’Rue

Agréable surprise au Salon de Thé Grand’Rue qui nous a interpellé avec ses plaids en terrasse. Nous avons néanmoins opté pour un goûter à l’intérieur car ça caillait ! La décoration est très très kitch, et on est accueillis par un joli buffet à gâteaux. On avait pas assez faim pour une pâtisserie donc on a pris un chocolat chaud, et finalement on nous a apporté à chacune une énorme meringue ! Excellent.
fd483-img_8554
N’oubliez pas de goûter…

Les Malicettes, c’est LE sandwich typique alsacien avec un pain type bretzel. J’ai aimé le côté original du sandwich, c’était bon, mais un peu dur et un peu salé. On peut en trouver Place Kleber.

Et quelques spécialités en vrac à déguster dans le coin…

d6251-img_8405

La Tarte au Munster

9077b-img_8453

Le Roesti au Munster

60de2-img_8477

Le Poulet au Riesling & Spaetzles

f1a27-img_8480

Le Poulet au Riesling & Spaetzles

 

42fb3-img_8411

Kougelhopf glacé au marc de Gewurstraminer

baf21-img_8521

Vin blanc chaud de Noël ou jus de pomme chaud pour les enfants

De bonnes adresses à partager ? N’hésitez pas

Publicités

Un hiver à…Strasbourg

Avec plus de 2 millions de visiteur dans la saison, Strasbourg s’impose comme LA destination emblématique de noël. J’ai eu la chance de faire les marchés de noël en décembre dernier, et c’était magique. Il vaut cependant mieux éviter le dernier week-end avant les fêtes, pendant lequel l’affluence de visiteurs est particulièrement importante. Les marchés de 2014 fêtaient cette année leur  444ème anniversaire.
Chaque jour en fin de journée, vous verrez de nombreuses animations un peu partout dans la ville: du cirque de rue dans le village des enfants, le gang des pères-noël en scooter près de la place Kleber, des musiciens, artistes de rue, des chants de noël et bien sûr une programmation culturelle dans les salles de spectacles de la ville… Avec près de 500 manifestations entre novembre et janvier, tout le monde y trouve son compte !
La ville de Strasbourg investit environ 2.5 millions d’euros pour les préparatifs des marchés de Noël chaque année, et aurait des retombées économiques de près de 250 millions d’euros. 
7.5 tonnes, 30.5 mètres de haut, 70ans d’âge, des dizaines de kilomètres de guirlandes, voila les caractéristiques de l’impressionnant sapin qui trônait au centre de la Place Kleber.

Un conseil, prenez y vous à l’avance pour réserver votre séjour, surtout au niveau des hôtels qui sont tous complets au moment des fêtes.

Pour guetter le programme de 2015, veuillez cliquer ici.

I- Des façades de boutiques merveilleusement décorées
 II- Des effluves gourmandes à n’en plus finir
III- 300 chalets répartis sur 11 sites de la capitale de Noël
IV- Des sapins géants & guirlandes multicolores à foison
V- Le gang des pères-noël
Je reviens vers vous très vite pour un article 100% gourmand

Un hiver à…Colmar

On continue la série des « Un hiver à… » version alsacienne cette année, puisque j’ai eu la chance d’aller visiter les marchés de noël juste un peu avant les fêtes. J’en avais beaucoup entendu parler, mais honnêtement, je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi formidable. On est littéralement plongé dans l’ambiance de noël. Les sapins géants, les décorations à foison en façade des bâtiments, dans les boutiques, l’odeur du vin chaud, du pain d’épices… du bonheur à l’état pur. Mais avant de vous parler de Strasbourg, j’aimerais vous emmener à Colmar.
La ville de Colmar est située à une trentaine de minutes en train de Strasbourg, et mérite vraiment le détour. 
Pour bien commencer la journée, je vous suggère de prendre un bon petit déjeuner chez Jadis & Gourmande, un charmant salon de thé, qui, on peut le dire, ne lésine pas sur les moyens au moment des fêtes: des sapins accrochés au plafond, des nounours un peu partout et un décor tout fait de bois pour vous mettre dans l’ambiance chalet de montagne.

Une fois prêts, je vous suggère de vous inscrire à la visite guidée « La Magie de Noël à Colmar » proposée par l’Office de Tourisme : en plus de visiter les lieux incontournables de la ville, la guide vous contera les traditions de noël alsaciennes. La visite est proposée deux fois dans la journée: 11h et 17h, elle dure à peu près une heure et coûte 4€ par personne. C’était vraiment passionnant, je vous la recommande. Attention, il faut réserver à l’avance par email. 
A la fin de la visite, nous sommes allés nous balader librement du côté de la Petite Venise, puis sommes allés déjeuner dans un restaurant typique, spécialisé dans le roesti: Schwendi Bier Und Wiestub. C’était délicieux. J’ai pris un roesti au munster, et nous avons aussi goûté le Bibalakas (du fromage blanc, des pommes de terre).

Après le repas, une bonne digestion s’impose, et ne vous inquiétez pas, Colmar regorge de petites merveilles. Vous ne vous y ennuierez pas.

Anecdote: La municipalité veille au grain concernant la qualité du vin chaud servi sur les marchés de noël ; si un vendeur propose à la vente un mauvais vin, vous pouvez être sûrs qu’il ne pourra pas se représenter l’année suivante. Impossible donc de boire un mauvais vin chaud aux marchés de Colmar ! Top

La programmation de Noël à Colmar: cliquez-ici
Office de tourisme de Colmar: cliquez-ici

Si vous logez sur Colmar, sachez aussi qu’il existe un système de navettes pour Noël ; vous pouvez ainsi vous rendre dans les villages environnants !

Flammeküeche alsacienne

En attendant mon long week-end à Strasbourg & Colmar, je me lance dans la confection de plats traditionnels alsaciens, à commencer par la fameuse tarte flambée: la flammekueche. Contrairement à ce qu’on pourrait imaginer, la flammekueche ne date que des années 60 ! En tout cas, le succès a été fulgurant… Même le restaurant dans lequel je travaillais au Japon servait de la tarte flambée !
C’est une tarte facile à faire, rapide et qui demande peu d’ingrédients: alors pourquoi s’en priver ??
J’en ai profité pour tester la recette de pâte ultra-simple et sans levure de chez Mimine Cuisine
Pour la pâte:
– 300 g de farine
– 1 oeuf
– 120 ml d’eau
– 2 cuillère à soupe d’huile d’olive

– 1 pincée de sel

Dans un saladier, mélangez la farine et la pincée de sel. Versez ensuite un œuf entier dans le petit puits que vous aurez formé au milieu, et rajoutez l’huile d’olive. Enfin, rajoutez l’eau et pétrissez jusqu’à former une boule bien lisse. Couvrez le saladier et laissez reposer une bonne heure. Au moment d’étaler votre pâte, saupoudrez votre plan de travail/papier cuisson/rouleau à pâtisserie d’un peu de farine pour éviter que la pâte n’accroche.

Pour la garniture:
– 3/4 d’une brique de crème semi-épaisse
– 3 petits oignons ou 2 gros frais de préférence
– de la noix de muscade râpée
– des lardons
– sel & poivre
Émincer grossièrement les oignons et les faire revenir dans un peu d’huile d’olive sans les faire bruler pour qu’ils fondants ; râpez de la noix de muscade généreusement, salez & poivrez. Versez ensuite les oignons dans la crème épaisse en mélangeant bien, et réservez les une quinzaine de minutes pour que la crème s’imprègne bien des oignons. Dans la même poêle de cuisson, faîtes revenir les lardons pour leurs faire perdre un peu de leur gras et les rendre croustillant. Une fois prêts, égouttez les sur du papier absorbant. Tapissez votre plaque de papier cuisson, et étalez votre pâte au rouleau puis garnissez-la du mélange crème-oignons ; Enfin répartissez de façon homogène les lardons et enfournez pour 15 à 20 minutes à 200°C. L’idéal est de servir votre tarte flambée accompagnée d’une salade verte.

 

Si vous êtes deux, ou que vous voulez faire une petite flammekuechette pour l’apéro, la moitié de la pâte est suffisante.

Cela m’a permis d’utiliser la seconde moitié pour faire une pizzette le soir même. Pour la garniture, j’ai utilisé une sauce napolitaine maison, du fromage abondance, des olives noires & des feuilles de basilic frais.

 

 Bonne semaine à tous !

L’Alsace

Pour changer un peu du Japon, retour en Alsace que j’ai visité pour la première fois en Juillet 2010
Avec 11 millions de touristes par an, l’Alsace était classée première dans le palmarès Lonely Planet (2010) des 10 régions du monde à ne pas manquer.

L’Alsace: c’est une architecture remarquable

DSC_0235DSC_0246
(Maison à Riquewihr / Maison Kammerzell à Strasbourg)

DSC_0216DSC_0212
(La maison des Têtes et le Poêle des Laboureurs à Colmar)

L’Alsace: c’est la gastronomie

DSC_0265
(Bretzel et groseilles)

DSC_0215
(Kouglof et pains d’épices)

DSC_0241
(Les vignes de Riquewihr)

Mais aussi la Flammekueche, la choucroute, le Munster, les Quetsches, la bierre…

Ainsi que de nombreuses visites gourmandes: Musée du vignoble et des vins d’Alsace, musée du chocolat, musée du Pain d’épices, musée des eaux de vie, brasseries, distilleries, fromageries…

L’Alsace: c’est une nature verdoyante

DSC_0204
(Riquewihr)
DSC_0219
(La petite Venise – Colmar)
DSC_0202
(Mulhouse)
DSC_0225
(Riquewihr)
DSC_0259
(La petite France – Strasbourg)
DSC_0226
L’Alsace: c’est aussi des curiosités:
DSC_0223
(Réplique de la Statue de la Liberté – Colmar)
DSC_0205
(Fontaines arrosoirs et bouteilles de vin – Riquewihr)
DSC_0227
(Riquewihr)
Ce que j’ai aimé:
– La diversité de patrimoine
– La gastronomie
– Les paysages
Ce que je n’ai pas aimé:
– Les rats à Strasbourg près de la Petite France
– Mulhouse
En espérant pouvoir y retourner la prochaine fois pour les marchés de Noël