[GRASSE]: Le Domaine de la Royrie, une huile d’olive médaillée d’Or

L’autre jour, j’ai découvert le Domaine de la Royrie, un domaine oléicole qui se trouve sur les hauteurs de Grasse,  limitrophe au village de Cabris.

Bâti au XVème siècle par les Moines de l’Abbaye de Lérins, le terrain s’étend sur deux hectares et ne compte pas moins de 300 oliviers vieux de 500ans. Les belles restanques en pierre sont elles aussi d’époque.

Monique et Lionel Brault, les heureux propriétaires de ce domaine, ont travaillé d’arrache pied pour préserver ces oliviers et proposer une huile d’olive de la meilleure qualité. Toujours dans l’objectif de faire de cette huile un produit d’exception, le domaine s’inscrit dans une démarche écologique et est certifié bio depuis 2012. Depuis ce label, ils n’utilisent plus aucun pesticide et ont réintroduit une nature plus sauvage sur le Domaine pour favoriser la venue d’insectes et de micro-organismes nécessaires pour l’écosystème. Il est donc important de laisser pousser les herbes folles et de ne pas tout ratiboiser comme on est souvent tentés de le faire. Ces herbes folles vont attirer entre autre les coléoptères qui vont se nourrir des olives véreuses pour ainsi ne laisser que les plus beaux fruits sur les arbres.

Le Domaine de la Royrie jouit d’une excellente orientation, à la fois en plein soleil et préservée du vent, ce qui est essentiel  pour la culture de l’olive. On y récolte ici la « caillette », plus connue sous le nom d’Olive de Nice. Les huiles du Domaine de la Royrie sont d’ailleurs labellisées AOP Huile d’Olive de Nice ; Une haute distinction ici sur la Côte d’Azur, car comme vous le savez: nous sommes de très gros mangeurs d’olives et de grands consommateurs d’huile d’olive.

Monsieur et Madame Brault ont d’ailleurs eu une ingénieuse idée: celle de proposer des cours d’oléologie pour mieux comprendre et connaître l’huile d’olive. Ce programme se déroule sur la demie-journée et peut s’organiser à partir de 8 personnes. Le tarif par personne est de 65€ et comprend: 45 minutes de visite, 45 minutes d’initiation à la dégustation de l’huile d’olive à la découverte des différents arômes et se conclut par un repas en 8 mets avec les accords huile d’olive qui vont avec, le tout confectionné par Monique, qui, je peux vous l’assurer, est une Diva des fourneaux. Ce n’est pas très cher payé, et cela permet une expérience inoubliable dans un cadre on ne peut plus idyllique.

Outre les olives et l’huile, le couple Brault s’est lancé l’an dernier dans une toute nouvelle aventure: l’immortelle.

Petite fleur jaune connue pour pousser partout en Corse, elle fut autrefois cultivée ici à Grasse, Capitale Mondiale des Parfums, et elle avait totalement disparue depuis quelques temps. Les propriétaires se sont alors lancés le défi de remettre l’immortelle au goût du jour chez les grassois, et se sont ainsi associés à un producteur corse qui leurs a fourni les boutures. Après 6 mois d’essai très concluant, l’immortelle a parfaitement trouvé sa place sur le Domaine de la Royrie et aujourd’hui, on récolte la fleur chaque 21 juin pour en récolter son précieux parfum.

Autrefois à Grasse, on utilisait des techniques artisanales pour récolter les essences des fleurs grâce à la macération à froid appelée « Enfleurage ». C’est une méthode qui consistait à piquer les fleurs sur une couche de graisse animale et chaque jour pendant 1 à 3 mois, les fleurs étaient renouvelées de façon à ce que la graisse se sature en essence au fur et à mesure. Ayant été guide dans l’une des parfumeries grassoises pendant 7ans, c’est une méthode que j’ai longuement expliqué à mes visiteurs, mais ce que j’ignorais toutes ces années, c’est qu’il existait une autre méthode d’enfleurage: à l’huile d’olive ! 😮

Les fleurs macéraient donc dans l’huile d’olive, on imbibait ensuite un linge propre que l’on pressait ensuite au moulin à huile pour en récolter le précieux macérat.

Ou bien on procédait à la macération solaire, c’est à dire qu’on mélangeait dans une bonbonne les fleurs fraîches et l’huile d’olive et on laissait macérer au soleil.

C’est cette seconde technique qui est reproduite aujourd’hui au domaine de la Royrie.

75 kilos de fleurs fraîches sont ainsi mélangées à l’huile d’olive bio pour obtenir une huile 100% grassoise et 100% bio.

Pour obtenir une huile essentielle d’immortelle, on va tout ramasser: la fleur et la tige ; en revanche pour un macérat comme c’est le cas pour cette huile de beauté, on ne va prélever que la fleur. C’est une huile très bénéfique pour la santé car elle va apaiser les rougeurs, l’acné juvénile ou encore les ecchymoses. Elle aurait même des effets anti-âge grâce aux polyphénols présents dans l’huile d’olive.

Les propriétaires se sont aussi rendus compte que le parfum de l’immortelle semblait repousser les sangliers qui ne sont jamais venus labourer ces parcelles contrairement au reste du terrain. Cette information devrait sans doute en intéresser plus d’un, car je connais les dégâts que peuvent provoquer les sangliers dans les jardins pour l’avoir vécu de près chez ma belle-mère 😮

Comme quoi, même si un sujet nous passionne, nous ne sommes jamais infaillibles et je suis vraiment très heureuse d’avoir découvert cette technique d’enfleurage à l’huile d’olive et tous les bien-faits apportés par l’immortelle. Donc rien que pour cela: un grand merci Monsieur et Madame Brault.

Enfin, je termine avec un espace du Domaine qui m’a enchanté: les potagers. Les propriétaires ont souhaité faire un clin d’œil aux potagers des moines à l’époque médiévale en créant quatre ambiances pour rappeler les 4 fleuves du Paradis: le carré des paysans avec des légumes racines énergétiques, le carré des nobles avec des légumes hors sol tournés vers le ciel, le carré des moines plus modeste avec des légumes à cuire pour faire la soupe et enfin le carré des femmes avec des fleurs comestibles et plantes médicinales car il y avait toujours une femme apothicaire chez les moines.

La visite du Domaine s’est conclue par un discours des propriétaires Monsieur et Madame Brault, de Monsieur le Maire Jérôme Viaud, de Madame l’Adjointe au Tourisme Catherine Butty et enfin du Directeur de l’Office de Tourisme de Grasse Monsieur Pascal Brochiero. Nous avons eu la chance de déguster les huiles (médaillées d’or) et certains confits du Domaine. Personnellement, j’ai eu un énorme coup de cœur pour l’huile d’olive en récolte tardive, elle est exceptionnelle. J’en ai d’ailleurs acheté une bouteille pour la maison et elle a fait l’unanimité. Si vous souhaitez découvrir leurs produits, vous pouvez vous les procurer en ligne sur leur site Internet en cliquant aussi, vous pouvez vous rendre au Domaine ou bien dans leur petite boutique Place aux Aires dans le centre historique de Grasse.

D’ailleurs, je ne suis pas la seule Julie à les aimer ces huiles, le Domaine est passé très récemment à la tv dans l’émission « les Carnets de Julie » 🙂

Site du Domaine de la Royrie et ici pour leur Page Facebook
Site de l’Office de Tourisme de Grasse
Site du label AOP Huile d’Olive de Nice / Olives de Nice
Site de Côte d’Azur Tourisme
Site de Julie Andrieu

Rituals, la marque beauté hollandaise à ne pas manquer

Ma copine Annika qui est allemande, m’a parlé de Rituals avant que je ne fasse mon week end à Amsterdam. C’est juste LA marque beauté de référence là bas aux Pays-Bas. Et comme vous le savez, quand je voyage quelque part, j’aime bien tester les produits locaux. Par ailleurs, notre hôtel a choisi Rituals pour les produits d’appel, donc nous avons pu les tester lors de notre séjour. A Amsterdam, on rencontre de nombreuses boutiques Rituals, toutes plus belles les unes que les autres, et c’était donc difficile de passer à côté sans rien ramener.
Bien que d’origine hollandaise, Rituals semble trouver son inspiration autour du Monde et principalement en Asie. On retrouve beaucoup d’odeurs musquées, épicées avec des senteurs de coton, lotus, fleur de cerisier… On voyage ainsi en Inde, en Orient, au Japon ou encore en Chine. Cette marque se positionne autour du bien-être, de l’écoute de soi ou encore de la relaxation. Vous pouvez d’ailleurs retrouver leur magazine sur le site dont la ligne éditoriale tourne autour de ces sujets très actuels.

J’ai finalement craqué pour l’eau de parfum « Fleurs d’Himalaya » à l’odeur douce & musquée  (orchidée sauvage, pivoine, musc de coton). C’est devenu mon parfum d’exception, il ne me quitte plus.

Que ce soit pour le diffuseur lotus, le gel douche ou la brume relaxante, tous ont cette note poudrée et musquée qui nous donne une impression de propre qui est très agréable. J’utilise la brume juste après la douche et je me sens vraiment bien après, comme dans un cocon.

Trou dans le porte-monnaie:  81.50€

Dans le détail:
39€ (EDP 50 ml Fleurs de l’Himalaya)
16.50€ (Brume relaxante pour le corps à la fleur de cerisier)
12.50€ (Petit diffuseur Lotus)
13.50€ (Bain moussant TAO au Lotus et au Yi Yi Ren, une herbe chinoise)

Quelques produits sont parfois disponibles chez Séphora, mais sinon on peut commander en ligne sur leur site version française: cliquez-ici

Pour les fêtes, Rituals a lancé la série en édition limitée « The ritual of light » avec un packaging très chic et festif: des petites lumières sur fond noir avec des essences d’orange et de cannelle pour nous rappeler les senteurs de noël.

Sachez aussi que si vous avez un cadeau à faire, produits pour hommes et femmes sont disponibles, mais aussi pour maman & bébé en plus des produits pour la maison (diffuseurs, bougies entre autres). Ils proposent également des coffrets à 19.50€ pour pouvoir essayer une gamme complète. Le packaging est canon, et les produits sont de super qualité. Je ne peux que vous la recommander.

N’attendez plus pour découvrir cette très jolie maison de cosmétique et de parfumerie, vous m’en direz des nouvelles 🙂

Fragonard lance sa gamme "Pois de Senteur"

Chaque année, les parfumeries Fragonard célèbrent une fleur et cette année c’est le pois de senteur. 2014 sera donc placée sous le signe de la douceur. Le packaging, coloré avec d’agréables tons  pastels en fera craquer plus d’un. 


Parmi tous ces produits, j’aime particulièrement la trousse girly (18€) qui est composée d’une petite serviette, d’une mini eau de toilette de 10ml, d’un petit savon et d’un gel douche. Peut-être ça aurait été plus sympa de remplacer le gel douche par un lait pour le corps, pour changer un peu ? J’aime aussi beaucoup la bougie (25€): son pot est très joli.

En tout cas, la Maison Fragonard a le mérite de se démarquer sur cette gamme: c’est la première fois que je vois des produits au Pois de Senteur. Ça va relancer la côte de popularité de cette fleur trop méconnue du grand public.

Qu’en pensez-vous ?

Beauty Buffet gomme mon visage en douceur

En février dernier, je vous parlais des bons plans shopping en Thaïlande et notamment de marques cosmétiques super cool. Aujourd’hui, je vais vous présenter la très gourmande marque thaïlandaise « Beauty Buffet ». Son concept se base sur la nourriture: tout le monde aime les buffets, on peut manger tout ce qu’on veut, et surtout on choisit tout ce qu’on aime. Ils ont voulu introduire ceci dans l’industrie cosmétique et c’est ainsi qu’est née la marque. Le logo est un Chef qui saurait trouver la beauté en chaque femme, et ainsi lui fournir ses recettes magiques pour être encore plus belle.

Leur philosophie: « Sélectionnez les meilleurs ingrédients et mélangez-les ; laissez mariner le tout avec une tasse de fraîche inspiration ; 5 cuillères à café de dévotion ; assaisonnez avec de la gaieté et du bonheur et secouez le tout avec les dernières tendances et les meilleures couleurs et vous obtiendrez ainsi la plus délicieuse des recettes beauté« .

L’une de leurs collections a particulièrement attiré mon attention, il s’agit de la collection « Scentio » inspirée par la pureté de la nature, qui tente d’utiliser un maximum de produits naturels. N’ayant qu’une seule valise avec moi et ayant déjà dévalisé pas mal de boutiques, j’ai essayé de me raisonner et ne suis repartie de là qu’avec deux produits seulement, histoire de découvrir ce que valent les marques thaïlandaises. 

J’ai jeté mon dévolu sur deux gommages pour le visage à moins de 5€/unité: l’un à l’avocat, l’autre à la framboise.

Concernant le packaging de ces produits, le pot est pas mal, de taille pratique si on veut l’emporter dans sa valise mais il manque peut-être une protection à l’intérieur… Car si on va dans la boutique et qu’on dévisse le pot, concrètement on peut considérer que le produit est ouvert, et donc la date de péremption n’a pas vraiment lieu d’être… J’aurais aimé une pellicule protectrice pour savoir exactement jusqu’à quand je pourrai utiliser mon produit, et puis au delà de ça, c’est quand même plus hygiénique… Ceci étant dit, si l’on croit ce qui est écrit, la date de péremption va jusqu’à décembre 2015 pour un produit ayant été fabriqué en décembre 2012… C’est possible ça ?  

Concernant la texture, elle est un peu liquide mais s’étale très bien sur la peau. Les micro-billes permettent de gommer mon visage en douceur, sans l’agresser, et l’odeur est très agréable pour les deux. (Pour l’avocat, ça sent comme les vacances, et l’autre à la framboise, comme un bonbon à la framboise un peu acidulé).

Les petits + de la composition:

Scrub à l’avocat (donne de l’éclat): pour nourrir la peau et empêcher les irritations, de l’extrait d’avocat, de l’huile d’olive, de l’huile de jojoba, pour adoucir et apaiser, de l’extrait de concombre, pour donner de la vitamine, de l’extrait d’orange et enfin pour prévenir du vieillissement prématuré de la peau, de l’extrait de pépins de raisins.
Scrub à la framboise (resserre les pores): la même composition que l’autre sauf qu’on a remplacé l’avocat par de l’extrait de framboise qui a pour propriétés de raffermir la peau, de resserrer les pores et de la nourrir. 

Concernant le résultat, je suis ravie de ces achats puisque les petites rougeurs après le gommage ont très vite disparu, l’odeur est très agréable et j’avais une vraie peau de bébé ! Par contre je regrette d’avoir été raisonnable puisque chaque scrub a son petit pot de yoghourt assorti (crème visage), ça aurait été parfait pour hydrater ma peau d’avantage, surtout avec l »hiver qui arrive à grands pas.

Concernant les autres fragrances disponibles, on retrouve: abricot, miel, olive, lait (si vous voulez faire blanchir votre peau) & blé.

La prochaine fois, je me laisserai bien tenter par les masques en lingette, une lotion pour le corps à la grenade, une crème visage yoghourt ou encore par leur make up. 

D’ailleurs vous trouverez leurs boutiques seulement en Thaïlande, en Corée et au Japon.

…Quelques photos de la boutique dans laquelle j’ai été en Thaïlande…



Liens:
– Mon article spécial shopping à Bangkok: cliquez-ici
– Le Site Internet de Beauty Buffet: cliquez-ici

Vous connaissiez cette marque avant ? Si oui, quels produits avez-vous essayé ?

[FILM]: Himitsu No Akko-Chan

Teku-maku-maya-kon, teku-maku-maya-kon… lamipas lamipas lulu lulu lu sont les mots magiques prononcés par Akko-Chan lorsqu’elle se regarde dans le miroir. Vous devez vous dire « Que diable raconte-t-elle ? » Bien sûr je parle d’un film japonais intitulé « Himitsu no Akko-chan » (litt. Le secret d’Akko-chan). Grosse niaiserie au programme: c’est encore le moment de fuir 🙂

I- Le film:

Atsuko Kagami (Akko-chan) est une dynamique fillette qui a une affinité particulière avec les miroirs. Un jour, le miroir qu’elle avait reçu comme cadeau par son père, se casse. Dans ses rêves, elle est contactée par un esprit venu du royaume des miroirs qui est touché par la façon dont Akko-chan a traité avec amour son miroir depuis tant d’années. En remerciement, il lui offre un nouveau miroir qui lui permet comme par magie, de se transformer en ce qu’elle veut du moment qu’elle ne révèle à personne son secret. Elle qui ne supporte plus les gamins de son âge, va décider d’accélérer le temps, devenir une working girl accomplie et venir en aide à une marque de cosmétiques dont l’avenir est en péril. Va elle y arriver ?

A l’origine, il s’agissait d’un manga, qui par la suite fut diffusé en anime dans les années ’60, également sorti en France sous le nom de « Caroline ». Fujio Akatsuka, le mangaka se serait inspiré à l’époque de « Ma sorcière bien-aimée » pour l’histoire d’Akko-chan.

II – Mon avis

Une niaiserie japonaise comme on les aime ! Du romantique, du fantastique, du cosmétique !

III – Akko-chan booste les ventes de SK-II

La production du film a collaboré avec la prestigieuse marque cosmétique SK-II qu’on voit apparaître dans le film. On voit aussi le nom « Akatsuka » apparaître en tant que nom de la compagnie, pour rendre hommage au mangaka décédé en 2008. SK-II a profité de la vague mercatique pour lancer des produits dérivés du film comme le fameux miroir et a mis en ligne sur son site internet différents types de maquillages selon les transformations d’Akko-chan dans le film avec les références des produits utilisés.

La belle Ayase Haruka, l’actrice qui incarne le personnage adulte d’Akko-chan, semble être devenue la nouvelle muse de SK-II.

IV- Glossaire

Magie = 魔法 (まほう) Mahou
Miroir = 鏡 (かがみ) Kagami
Esprit = 精 (せい) Sei
Cosmétiques = 化粧品 (けしょうひん) Keshouhin

V-Screenshots

VI- Liens

Site Officiel de SK-II
Site pour voir le film (sous-titres en anglais)

L’Occitane prend soin de mes mains

L’Occitane est une marque que j’affectionne tout particulièrement d’une part parce qu’elle prend sa source dans ma région, et d’autre part parce qu’elle propose d’excellents produits.
Vous n’allez sans doute pas faire de découverte majeure à travers ce billet, mais j’aimerais tout de même vous présenter quelques unes de leurs crèmes pour les mains, toutes enrichies en beurre de karité (célèbre pour ses propriétés hydratantes).

Crème mains veloutée Rose 4 Reines:
Une crème qui mélange les parfums des roses les plus célèbres: la Rose Centifolia (Grasse), la Rose Bulgare, la Rose de Damas (Turquie) et la Rose du Maroc. Un doux parfum de rose avec une légère effluve « verte ».
Crème mains Fleur Chérie:
Une crème au délicieux parfum hespéridé (fleur d’oranger,  néroli, jasmin et musc), enrichie en huile de pépins de raisins pour garantir une meilleure hydratation.
Crème mains Fleurs de Cerisier:
Une crème parfumée à la cerise, à la fleur de cerisier agrémentée de fleurs blanches (muguet et freesia) qui donne une impression de fraicheur, de propre, de douceur et de printemps.
Crème mains peaux sèches:
Une texture à mi-chemin entre la crème et le beurre, enrichi de 20% en karité, et aussi en miel, amande douce, huile de noix de coco et huile de tournesol. Autant d’huiles pour une peau parfaitement nourrie. L’odeur quant à elle est plus « médicinale » et aromatique que les autres. Personnellement, je la trouve un peu trop grasse pour mes mains qui n’ont pas une tendance trop sèche, je préfère donc l’utiliser pour mes pieds qui eux en ont bien besoin.
**********
Toutes ces crèmes ont une belle texture: elles s’étalent facilement et pénètrent bien dans la peau et leur parfum reste plusieurs heures sur la peau. L’odeur la plus entêtante est celle de Fleur Chérie, mais elle reste quand même agréable. La crème à la rose est la plus classique, et celle au cerisier en fleurs est celle que j’apprécie le plus du fait de son effluve délicate. Le tube de 30ml coute 7.50€. Cependant, l’Occitane propose souvent des offres spéciales autour de ces crèmes, il est donc assez facile de s’en procurer.
J’aurais aimé essayer les crèmes des collections « feuilles magiques » et « délices des fruits » en édition limitée.
Et vous, quelles sont vos crèmes préférées de chez l’Occitane ?

Escapade au coeur de la Provence

Chaque été, je fais mon petit pèlerinage au Plateau de Valensole, à 3h de chez moi, pour voir la lavande en fleurs avant qu’elle ne soit ramassée. La Provence à ce moment de l’année est un festival de couleurs et de senteurs. On en prend plein les yeux, pleins les narines et aussi plein les oreilles (eh bien oui, n’oublions pas les cigales). Cette année, nous y sommes allés au bon moment car la lavande était à l’apogée de sa floraison, et certains producteurs commençaient même à certains endroits à la ramasser, ce qui fait qu’on a pu voir la distillation en direct live.
Ci dessous un florilège des activités que l’on peut faire aux alentours.

1- Faire la belle au milieu des champs de lavande, de tournesols et de blé en évitant les abeilles


2- Visiter les domaines de production de lavande & observer la distillation

J’ai testé pour vous deux endroits qui sont situés à proximité sur la départementale 6 (route de manosque).

– Angelvin

Une charmante maisonnette toute de violet vêtue entourée de champs de lavande et de tournesols: on ne pouvait rêver plus agréable comme cadre… A l’intérieur, de nombreux produits à base de lavande, de lavandin, avec de jolies compositions et jolis emballages. Mais vous vous doutez que tout n’a pas été si idyllique car il fallait une ombre au tableau… J’ai d’une part été très déçue de ne pouvoir visiter quoi que ce soit ni pouvoir obtenir quelques explications sur la lavande et la production à moins de débourser 5€ pour acheter le guide et aller me le lire moi même au pied d’un olivier. La vieille femme désagréable de la caisse s’est contentée de dire « il n’y a rien à voir, il faut revenir plus tard, rien n’a commencé nulle part », et quand je lui ai demandé de m’emballer 3 savons « on a pas le temps pour ça » avant de les fourrer comme une barbare dans mon sac en plastique alors que j’avais pris soin de les choisir exprès pour qu’ils ne soient pas cabossés.  Charmante ! Autant vous dire que la « rencontre avec le producteur, dans le magasin de vente, explications sur la récolte et la distillation, toute l’année » ainsi que l’exposition de vieux alambics annoncées sur leurs dépliants et leur site internet, je les attends toujours ! Bref on sent que c’est l’usine là dedans, et que le sens du service et de l’accueil est loin d’être leur priorité: dommage, ils sont installés dans un endroit paradisiaque.

– Terraroma

Des professionnels de l’amande de Provence et de la lavande parait-il… un site qui ne paye pas de mine, pas plus d’informations culturelles que ça dans la boutique, mais néanmoins la possibilité de nous rendre dans l’exploitation afin de demander des explications aux employés. Nous avons pu voir en vrai la distillation de la lavande (heureusement que la vieille nous a prévenu que personne n’avait commencé à distiller…), et je dois dire que j’ai été très impressionnée… Je ne pensais pas qu’on pouvait distiller à cette vitesse d’aussi grande quantités. En pro du parfum que je suis, cette partie a probablement été la plus amusante et enrichissante pour moi ! Dommage qu’il n’y ait rien pour promouvoir cette « visite » et que les explications nous aient été données par un guide chinois qui a eu pitié de nous (merci d’ailleurs à lui pour sa gentillesse et sa bonne humeur !) heureusement que les chinois sont là pour nous faire visiter la Provence… (hahaha…)

Bref, vous l’avez compris, ces deux visites me laissent un arrière goût amer… Moi qui suis amoureuse de ma Provence, je suis déçue de voir qu’ils ne mettent pas du tout en valeur le patrimoine local et les traditions, mais que par contre ils sont là quand il s’agit de faire du business… Quant aux mielleries du coin, à leur place, je m’abstiendrais de mettre en vente dans leur boutique du saucisson Corse ou encore des caramels au beurre salé de Bretagne… non mais sérieusement, il faut pas déconner là !

3- Manger un bout à Valensole & se promener dans le village
 
Nous avons mangé au Grand Café, en face de la fontaine qui ne sert pas de la grande cuisine, mais qui propose une cuisine locale et un menu à seulement 16€. Au menu cette fois-ci, tarte à la tomate, tagliatelles au veau et poivrons & compotée de nectarine meringuée.
 

4- Pousser la balade jusqu’à Manosque

 
Qui y a-t-il de si intéressant à Manosque ? L’usine de l’Occitane bien sûr ! Les amoureux des parfums/cosmétiques ne peuvent manquer ça !! Outre le magasin d’usine, les visiteurs peuvent voir librement le petit musée accolé à la boutique, et peuvent sur réservation au préalable, suivre une visite guidée gratuite de l’usine d’une heure. En fin de visite, un petit cadeau nous a été offert à chacun. Bien que très industriel du fait de sa production en masse, j’ai beaucoup apprécié la visite et les petites attentions faites à notre égard. La visite a été complète: fabrication, cosmétiques, packaging, stock, matières premières… et de nombreux points ont été abordés. C’était bien organisé, instructif et fait dans la bonne humeur… ça fait du bien!
5- Aller se rafraîchir au Lac de Sainte Croix & découvrir les faiences de Moustiers-Ste-Marie
 
Sainte-Croix est un lac artificiel construit sur le cours du Verdon, d’une beauté à couper le souffle de par son étendue, et surtout de par son bleu turquoise intense. Ce lieu apprécié des visiteurs vous propose toute une série d’activités nautiques, allant de la barbote au bord de l’eau, jusqu’au canyoning dans les gorges du Verdon pour les plus sportifs. Pour ce qui est de plus culturel, il faudra vous rendre au village perché de Moustiers-Ste-Marie bien connu pour ses faïences.

6- Que ramener de Provence ?
– Miel de lavande
– Savons à la lavande ou à l’amande
– Sachets de lavande pour mettre dans le linge dans les placards
– Linge brodé pour la cuisine
– Amandes de Provence
– Faïences de Moustiers
*************
Voila pour aujourd’hui ! La prochaine fois que je vous parlerai de champs de lavandes, je vous emmènerai du côté d’Avignon et de l’Abbaye de Sénanque sur le Plateau de Sault, un lieu que je rêve de visiter 🙂 Mais il faudra être patient… l’été prochain, je ne pourrai pas être au rendez-vous, je serai loin de ma Provence adorée… vous en saurez plus au moins de février ! Bisouuuuus

Laline with love, une marque glamour de cosmétiques

Quand on pense aux cosmétiques en Israël: on pense tout de suite Mer Morte, et cosmétiques quasi-pharmaceutiques… moi j’ai plus glamour pour vous.. Laline, une marque que toutes les israéliennes s’arrachent. Mes deux cousines qui en sont folles, m’ont directement emmené là-bas.

La marque a elle-même été créée par deux cousines israéliennes, qui ont ouvert leur première boutique en 1999 et aujourd’hui, on en compte 60 à travers le monde. Des mélanges détonants qui allient senteurs de Provence et sels de la Mer Morte. Pour les hommes, les femmes, les jeunes filles, les bébés… Laline essaye de satisfaire tout le monde. Même si la plupart des boutiques se trouve en Israël, vous pourrez tout de même en trouver quelques une à l’étranger (USA, Japon, Singapour & prochainement en Italie). Pour la liste exacte, cliquez ici.

Mon choix s’est tourné vers la nouvelle gamme Disney (oui je sais, je suis incorrigible) « Minnie Loves Mickey », avec le gommage corporel, le gel douche, le tout accompagné de la petite trousse assortie. Trop mignon non ? Le gommage est super puisqu’en plus de gommer à la perfection grâce aux sels, il lave et mousse en même temps. J’aurais donc presque pu me passer d’acheter le gel douche.

Pour mon deuxième coup de coeur, il s’agit de la gamme « Raspberry-Vanilla » (Framboise-Vanille) avec la « Crème de la Crème » façon crème fouettée pour le corps, le « Foam Fatale » (Crème Fatale) c’est à dire le savon fouetté pour le corps (même principe que l’autre sauf que celui là lave), et enfin le gommage aux sels hyper efficace lui aussi, qui laisse une délicieuse odeur gourmande sur la peau avec une impression de fraîcheur et de propre (oui lui aussi a l’usage gel douche). Bref, je suis complètement conquise par cette gamme !

Je vous ai trouvé le site américain si vous souhaitez découvrir les produits, malheureusement ils ne livrent qu’aux USA j’ai l’impression… Cliquez-ici
Quant à moi, je suis impatiente d’y retourner pour découvrir d’autres gammes de produits !
A bientôt

Je bichonne mes lèvres avec Lush

Pour mon anniversaire, j’ai reçu des soins Lush de la part de Marianne, ma meilleure copine (haaa, elle me connait si bien…) pour bichonner mes lèvres de façon efficace et gourmande. Ça tombe bien, depuis le temps que je bave devant les produits Lush, le jour du test est enfin arrivé !
Lush base son concept sur le vrai, le bio, dans le respect de l’environnement et de la biodiversité tout en garantissant la satisfaction de leurs clients chéris.

Je commence le rituel beauté en effectuant un gommage avec la fée des lèvres, parfumée au bubble-gum et à la barbe à papa. J’avoue n’avoir pas pris au sérieux ce petit gommage rose bonbon lorsque je l’ai découvert. Grave erreur les amis, il s’est avéré être très efficace !! Je déconseille cependant d’ouvrir la bouche pendant le gommage, les tentations d’y goûter pour de vrai sont immenses. Après ce gommage tout en douceur, il suffit de rincer sa bouche à l’eau pour éliminer l’excédent de sucre.

Ingrédients: sucre en poudre, huile de jojoba bio, arôme, colorants
Le +: L’huile de jojoba, provenant d’Arizona et de Californie, a des propriétés hydratantes exceptionnelles
Le -: J’aurais préféré une odeur de fruits rouges plus naturelle (même si c’est en arôme de synthèse)

On continue et termine le rituel par le chocolalèvres, un baume à lèvre gourmand parfumé au chocolat et à l’orange. Bon pour le coup on passe du bubble gum/barbe à papa estival au chocolat-orange hivernal, mais c’est pas grave, ça permet de varier les plaisirs. En tout cas, il est très efficace et laisse les lèvres douces et hydratées.

Ingrédients: lait d’avoine, huile d’amande douce, cire d’abeille, absolu de cacao, huile d’olive extra vierge bio, beurre de karité, miel, huile de germe de blé, cire de carnauba, huile essentielle de tangerine, huile essentielle d’orange douce, absolu de vanille, glycérine végétale, arômes et pour les choses moins cool: alcool cétéarylique, borate de sodium et du methylparaben
Le +: Effectivement beaucoup d’ingrédients super hydratants (d’ailleurs je ne comprends pas les commentaires sur le site Lush du genre « ça me dessèche complètement la peau »)
Le -: Dommage pour le paraben… 

En tout cas, mes deux produits ont été réalisés par Monsieur Pawel ! (Je trouve ça trop fun d’avoir la petite vignette au dos des produits). Alors merci Pawel, tes soins pour les lèvres sont méga cool !!

Il ne me manque plus qu’un prince charmant pour connaître son avis ^__^

Sabon, nouvelle boutique cosmétiques à Nice

Il y a à peine deux semaines, Nice Etoile, le centre commercial de Nice, nous annonçait la venue d’une nouvelle boutique de cosmétiques. Sabon nous arrive tout droit d’Israël et nous propose bien évidemment des produits issus de la Mer Morte pour une qualité optimale. Ma cousine d’Israël me rendant justement visite à ce moment là, j’ai profité de ses conseils avisés pour m’y rendre. La boutique est très épurée avec une fontaine en pierres de Jérusalem en son centre pour pouvoir tester les produits.
J’ai flâné une première fois pour avoir un aperçu global des produits, puis je suis tombée nez-à-nez avec une vendeuse me proposant de faire « le rituel de beauté ». Soyons fous… Bien qu’enrhumée, je choisis ma senteur préférée parmi celles proposées (le musc) et retroussai mes manches.
On commence par une huile de douche pour se laver les mains sans qu’elle laisse un corps gras après utilisation, on continue par le gommage (au sel de la Mer Morte) et une fois les mains sèches, on applique la lotion crème apaisante. Le résultat est fantastique…  Il existe d’autres senteurs comme par exemple patchouli-lavande-vanille, rose-thé, citron-menthe ou encore mangue-kiwi. Très exotique n’est-ce pas ? 
Il y a tout de même une ombre au tableau… il s’agit, vous vous en doutez, des prix… comptez 20€ pour l’huile de douche, 23€ pour un petit gommage (250g), et enfin 21€ pour une bouteille de lotion. Soit un ensemble à 64€… Cependant, au vue de la qualité des produits, je trouve que ce n’est pas si cher que ça… Personnellement je n’ai rien acheté parce que les prix sont plus chers en France qu’en Israël, j’attends donc d’y retourner en novembre pour faire le plein chez Sabon!
Site internet: http://www.sabon.fr/