Matsuyama – Ehime – Shikoku

Mon voyage à Matsuyama m’a permis de découvrir la région d’Ehime sur l’île de Shikoku.
10_shikoku_map

DSC_1153
On commence par la plaque d’égout de la ville de Matsuyama
(parce qu’au Japon, on aime avoir sa propre plaque d’égout)

Parlons déjà du principal intérêt de la ville: le château !

DSC_1061

Ce château haut de 132 mètres a été construit en 1603 et a survécu à la restauration de Meiji… mais pas aux bombardements des américains à la Seconde Guerre Mondiale. C’est pourquoi depuis 1966 la ville entreprend d’importants travaux de reconstruction. Depuis le château, vous pouvez admirer la ville, les montagnes, la mer et l’archipel proche de Matsuyama.
DSC_1089
Grâce à son climat très doux, son ensoleillement et ses faibles précipitations, Ehime est depuis 1970 la région la plus productive d’agrumes. On trouve principalement des cultures de mandarines (mikan en japonais), mais aussi d’Iyokan, Yuzu, Sudachi, Ponkan et Setoka.
Les Yuzu et Sudachi ayant un goût aigre, sont principalement utilisés en assaisonnement pour remplacé le vinaigre dans un plat.
DSC_1000DSC_1129
Jus, pâtes de fruits, kit-kat, biscuits fourrés… vous aurez l’embarras du choix concernant les produits gastronomiques locaux autour de la mandarine.
DSC_1130
Une autre spécialité de la ville:
« Tart »
DSC_1157
Initialement, ce gâteau dont la base est le « castella » (farine, oeufs, sucre et confiture) avait été introduit au Japon au 16ème siècle par les portugais. Le Lord Sadayuki Matsudaira (du Château) avait changé la recette de base et avait remplacé la confiture par de la pâte d’haricots rouge (azuki) très utilisée au Japon, et avait décidé de parfumer le gâteau à l’orange. Certains pâtissiers rajoutent aussi de la crème de marron à la pâte de haricots rouges.
Avis perso: Le gâteau est bon, mais l’azuki est trop épais, donc ça devient vite très sucré, très pâteux et donc très écœurant. Mais sans regrets, c’était la première fois que je goutais l’azuki, c’est un gout nouveau et intéressant.

Si vous aimez les sources d’eau chaude (onsen): je vous recommande le Dôgo Onsen, qui est l’un des plus anciens bains publics du Japon. Il a été construit il y a 3000 ans. De nombreux touristes se déplacent jusqu’à Matsuyama juste pour cet onsen.

Pour les amoureux de l’art, je vous recommande le Musée d’art préfectoral au pied du château, qui présente de nombreuses oeuvres d’artistes connus (Courbet, Kandinsky…) et qui vous permet de découvrir des artistes japonais. Il y a aussi une salle spéciale pour les Byôbu (paravents japonais) avec entre autres une très belle reproduction du « Dit du Genji ».

Enfin, pour une petite escapade sur l’archipel, il faudra vous rendre à Takahama (par exemple). Il faut compter une vingtaine de minutes depuis la gare centrale de Matsuyama. Puis prendre le ferry jusqu’à l’île de votre choix. Nous nous étions rendues sur l’île principale « Ooura », mais malheureusement nous n’avons pas eu le temps de voir grand chose. D’après un chauffeur de bus rencontré sur place, il faut compter 4 heures pour faire le tour de l’île. Donc il vaut mieux prévoir plus d’une journée sur l’île pour espérer découvrir des endroits magiques. Sachez aussi que les bateaux ne sont pas nombreux par jour.

DSC_1020

Un site très complet: http://www.ehimeajet.com/ qui vous donnera toutes les informations nécessaires en ce qui concerne les sites touristiques de la région, les bons plans resto/bars/shopping, et les informations utiles (santé, banque, transports…)

Publicités

Betty Crockers – Ciel de Feerie Bleue

Très belle découverte culinaire en allant à Matsuyama:

le Salon de Thé « Ciel de Féérie Bleue »

Un salon de thé mi français – mi américain dans lequel nous passons un moment très agréable dans un décor féérique, des lumières tamisées, une douce musique, des pâtisseries délicieuses, sans parler de la gentillesse des serveuses.

DSC_0979

DSC_0972

DSC_0978DSC_1042

J’y suis allée chaque soir pendant 3 jours pour tester plusieurs gâteaux de la carte.

Voici donc ma sélection:

DSC_0970
Chaque jour, mes pâtisseries s’accompagnaient d’un thé au citron

DSC_0968
1er jour:
Set de mini-desserts: deux cheesecakes différents, et un fondant au chocolat
(ils rajoutent une boule de glace et de la crème fraiche)

DSC_1035
2ème jour:
Palette gourmande: un cheesecake, une tarte aux fraises et un roulé

DSC_1149
Pour le 3ème jour, on finit en beauté avec le trio gourmand

DSC_1151
Sandwich avec pain de mie légèrement croustillant, salade,
jambon, tomate, fromage, concombre et sauce blanche

DSC_1152
Crêpe aux fruits: kiwi, fraise, orange
accompagnée d’une boule de glace vanille et de crème

DSC_0969
Et le cheesecake

En ce qui concerne les prix, chaque set est accompagné d’un thé au choix:
– Set de mini pâtisseries: 7€
– Palette Gourmande et Trio Gourmand: 10€

Et pour une part de gâteau individuelle, il faut compter à peu près 3€

Pour plus d’informations concernant les différents points de vente, les tarifs ou les menus,
je vous invite à cliquer ici pour consulter leur site internet.

Chinai Kyosuke

Kyôsuke Chinai est né en 1948 dans la préfecture d’Ehime sur l’île de Shikoku.
C’est en visitant le Musée d’Art de la ville de Matsuyama (Ehime) que j’ai découvert cet artiste.

En 2002, 50 de ses oeuvres avaient été présentées dans la galerie Tamenaga à Paris.

En voici donc un extrait:

2

3

4

Galerie Taménaga est aussi implantée à Tokyo et Osaka, et promeut de nombreux artistes français.

Galerie Taménaga
18 avenue Matignon
75008 Paris