Tom Kha Gai, soupe thaï au poulet

Pour continuer dans les soupes et plats chauds réconfortants et équilibrés, je vous propose aujourd’hui une recette pleine d’exotisme, direction la Thaïlande !

Ingrédients (pour 4 à 5 portions)

  • 2 beaux filets de poulet
  • 1L d’eau
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • Une quinzaine de tomates cerises
  • 1 demie-tige de citronnelle
  • 1 petit piment rouge thaï (Certains en mettent 5 à 10 (LES DINGUES!!!), mais pour nous, petits occidentaux qui n’avons pas l’habitude de manger très épicé, j’ai trouvé qu’un seul suffisait largement puisqu’ils sont très… PUISSANTS)
  • 1 bonne poignée de feuilles de coriandre thaï
  • 1 boîte de lait de coco
  • Gingembre frais
  • 1 CC de sucre en poudre
  • 1 carotte
  • 1 belle gousse d’ail
  • 1 citron vert
  • Sauce soja
  • sel/poivre
  • Facultatif: lamelles de champignons de Paris

Préparation:

Dans un fait-tout, émiettez un cube de bouillon de volaille dans 1 litre d’eau et faites bouillir. Emincez vos filets de poulet, ajoutez les dans le bouillon ; Emincez une gousse d’ail et un bout de gingembre frais, détaillez votre tige de citronnelle en petits tronçons (en ayant pris soin de retirer la première couche puis les extrémités de la tige), puis ajoutez tout cela dans le fait-tout. Ajoutez le lait de coco (j’ai utilisé une demie boîte seulement), un petit peu de sauce soja (ou nuoc mam), une petite cuillère à café de sucre en poudre et le jus d’un citron vert. Ajoutez une bonne poignée de feuilles de coriandre émincées avec un petit piment rouge coupé en fines lamelles puis laissez mijoter de nouveau 5 à 10 minutes à petits bouillons. Enfin, ajoutez des quartiers de tomate cerise, et des lamelles de carotte (j’ai utilisé mon éplucheur pour les faire) puis salez et poivrez une dernière fois.

A déguster bien chaude, avec ou sans accompagnement (à savoir qu’un bol de riz passe très bien avec !).

La prochaine fois, je me lancerai dans la préparation d’une Tom Yum Goong, une autre soupe thaï épicée à base de crevettes… Comme son nom, ça a l’air bien yum yum 🙂

Le marché flottant d’Amphawa & ses lucioles

Les marchés flottants de Thaïlande en font rêver plus d’un, il était donc impensable que je manque cela. Je sortais ce jour là avec des amis thaï, qui m’ont emmené en voiture jusqu’au marché d’Amphawa, moins connu des occidentaux, et qui pourtant, offre un véritable spectacle de lucioles à la tombée de la nuit. Grâce à la présence de mes amis autochtones, et la faible notoriété internationale de ce marché, j’ai eu l’impression pour la première fois depuis le début du séjour de payer le prix normal de ce que je consommais et non 5x son prix comme j’ai pu me faire enfler un peu partout où j’ai été en Thaïlande… Ce marché est aussi une excellente occasion de découvrir la street food locale. Bien sûr, il faut toujours être prudent dans ces lieux qui sont propices aux vols à l’arraché.

Concernant les horaires, le marché flottant semble fonctionner du vendredi au dimanche de 16h à 19h.

Mes trouvailles à Amphawa

Faux fruits & légumes en pâte de soja & gelée

L’international Cotton Candy

 

Palmyra, le fruit du palmier à sucre:
un doux mélange de noix de coco & cacahuète

Petits paniers à offrir garnis de bonbons
à la banane ou autres fruits
Étalage de fruits
Limule de mer (crabe fer à cheval) gratinée (je ne pourrais pas vous en dire plus… c’est un mystère)
Jus de fruits
Encore des fruits exotiques
Pamplemousse confit
Sirops
Beignets (Pla Tong Gao) que l’on mange au petit-déjeuner
Brochettes non identifiées
Les mêmes après cuisson
Thong Yod (Golden Rain Drops), dessert thaï à base de jaune d’œuf souvent présent aux mariages. L’idée serait venue des explorateurs hollandais qui auraient conseillé aux siamois d’utiliser le jaune d’œuf pour leurs desserts
Plats très épicés
Macarons thaï… je me suis contentée de les prendre en photo !
Calamars séchés
Calamars grillés
Toast avec du beurre fondu et du chocolat… ça doit pas être terrible !
Brochettes de bananes au barbecue… sans grand intérêt
Fruit accompagné d’un mélange sel/sucre/piment qui donne un goût très inhabituel
Stand de pancakes kitch où on peut choisir son animal… un truc fait pour moi quoi !!!
Pour rester dans le local, j’ai pris le crabe ! ^__^
A la tombée de la nuit, le marché change complètement d’ambiance et de couleurs. On fait une petite pause gastronomique en choisissant l’un des bateaux qui vous fera faire un petit tour à la recherche des lucioles, et en revenant, on recommence les festivités !

Lumières en noix de coco
Toujours les petites barques
Riz à la chair de crabe fraîche
Garlic bread & bébés palourdes à l’ail
Soupe extra-piquante

Bref vous l’avez compris, si vous vous rendez dans un marché en Thaïlande, qu’il soit flottant ou non, c’est un véritable marathon culinaire qui vous attend. J’ai particulièrement apprécié le repas du soir lorsque nous nous sommes installés dans un petit restaurant sur les quais. C’était un délice.
La prochaine fois, je visiterai le célébrissime marché flottant de Damnoen Saduak afin de continuer mes découvertes gastronomiques ! Par contre ne me parlez pas d’insectes grillés ou autres choses bizarres, je ne suis pas prête à tenter ce genre d’expériences !! 🙂

A bientôt

Nouilles poulet-basilic aux noix de cajou

En souvenir de mon séjour en Thaïlande, je me suis lancée hier dans la confection de nouilles poulet-basilic aux noix de cajou. J’étais pourtant partie pour faire un Pad Thai, mais bon, de toute façon, dans les nouilles, on met un peu ce qu’on veut !
Ingrédients:
– 2 gousses d’ail
– 1 demi oignon blanc
– huile d’arachide
– 1 demi poivron vert
– 2 blancs de poulet
– 1 belle poignée de pousses de soja
– 1 poignée de noix de cajou
– quelques feuilles de basilic
– 1 citron vert
– des nouilles
– du paprika
– du sel
– du piment moulu

Préparation:

– Faire revenir l’ail et l’oignon émincé dans un peu d’huile d’arachide, puis rajouter le poivron vert coupé en lamelles. Remuer régulièrement pour que ça ne brule pas jusqu’à ce que le poivron soit tendre.
– Couper les blancs de poulet en petits morceaux, les mettre dans un bol et saupoudrer généreusement de paprika et de piment moulu puis les rajouter dans la poêle pour les faire revenir.
– Rajouter une bonne poignée de noix de cajou dans la préparation, assaisonner de sel & de poivre
– Plonger les nouilles dans une eau frémissante, puis une fois les nouilles cuites, les égoutter et les verser dans la poêle pour mélanger le tout.
– Rajouter des feuilles de basilic fraîches (émincées ou non)
– Éteindre le feu puis rajouter en dernier les pousses de soja, servir sans plus attendre avec un filet de citron vert pour émoustiller vos papilles.


Bon appétit et à bientôt pour de nouvelles recettes exotiques !

Mes adresses gourmandes à Bangkok

La Thaïlande, c’est certes un regroupement d’îles magnifiques, la boxe thai, les vacances pas chères, les massages, mais c’est aussi et surtout, pour moi, une capitale de la gastronomie. Ce pays regorge de restaurants/cafés en tout genre, et on ne sait que choisir tellement le choix est immense.
*********
Je commence par mon coup de coeur, le Roast Coffee & Eatery qui sert de la cuisine européenne et qui est le QG de tous les japonais du quartier (oui je vous l’ai déjà dit, il faut suivre les japonais !). La salle est spacieuse, mais nous avons néanmoins décidé de nous installer en terrasse, face aux plantes. Le menu, présenté sous forme de journal, est super original et tout me donne envie… mais finalement j’ai fini par opter par un croque monsieur/salade et en dessert nous avons partagé une gaufre énorme fourrée aux fraises.

*********
Mon deuxième coup de coeur se trouve au Silom Village, dans le quartier des diamants. La encore, un concept assez intéressant, il faut vous rendre à l’accueil, échanger de l’argent contre des coupons, et vous paierez tout en coupons. Le village regorge de stands, et là encore le choix n’est pas facile. Personnellement, je suis une fan des Pad Thai, je me suis donc naturellement dirigé vers ce stand qui vous le prépare sous vos yeux. Et bien sûr, vous choisissez vos ingrédients. Financièrement parlant, mon Pad Thai est imbattable, il ne m’a couté qu’un seul petit euro. Amazing

 *********

Les deux adresses suivantes sont situées dans des centres commerciaux. La première, Bar Italia by Gie Gie est située dans le centre commercial « Central World » où j’ai mangé une excellente salade grecque accompagnée d’huile d’olive, de vinaigre balsamique, de focaccia et d’un petit jus de mangue. De la bonne cuisine à petits prix après avoir fait votre shopping.
Leur site : cliquez-ici

Quant à la deuxième qui se trouve dans le centre commercial Terminal 21, en réalité je ne l’ai pas testé, donc je ne pourrais pas vous dire si la cuisine thai qui y est servie est bonne ou pas, ce que je peux vous dire, c’est que la décoration intérieure est stylée !! Et si vous vous posez la question de savoir pourquoi je ne suis pas rentrée, c’est parce que ce jour là j’avais très envie d’un curry japonais ^__^

Leur site : cliquez-ici

Voila pour aujourd’hui ! Cet article m’a mis l’eau à la bouche, et j’espère sincèrement pouvoir retourner bientôt en Thailande, car il y a beaucoup d’autres endroits que j’ai envie de tester !

N’hésitez pas à faire partager si vous avez d’autres bonnes adresses à Bangkok ou ailleurs.

Pad thaï au poulet

Le Pad Thaï est l’un des plats les plus populaires en Thaïlande. Je l’avais découvert il y a quelques temps dans un restaurant à Bordeaux, et depuis, ce plat est devenu pour moi une obsession. J’ai largement profité de mes vacances au « Pays du Sourire » pour m’en goinfrer. En plus, c’est un plat plein de bonnes choses, alors pourquoi s’en priver ??
Ingrédients (pour 3 personnes):
– nouilles (3 « boulettes » par personne)
– blanc de poulet (en ce qui me concerne, restes d’un poulet rôti)
– cacahuètes non salées
– pouces de soja
– 2 gousses d’ail
– 3 carottes
– huile d’arachide
– sauce soja
– piment de Cayenne en poudre
– sel
– un peu de sucre en poudre
– citrons verts
– ciboulette
– persil
Préparation:
– Faire bouillir de l’eau dans une grande casserole et y plonger les nouilles pour 7-10 minutes de cuisson
– Hacher les cacahuètes sur une planche à découper, et les réserver dans un petit bol puis émincer vos blancs de poulet.
– Râper les carottes et les couper (à défaut de les faire en fines lamelles, je les ai coupé en rondelles façon vichy).
– Dans une grande poêle, faire revenir l’ail réduit en purée dans un peu d’huile d’arachide, y rajouter un peu de piment de Cayenne (varier selon les goûts), rajouter la moitié des cacahuètes, le poulet puis les carottes. Bien mélanger.
– Une fois les nouilles cuites, les égoutter et les verser dans la grande poêle, rajouter la sauce soja (selon vos goûts), saupoudrer très légèrement de sucre et bien mélanger l’ensemble.
– Ciseler la ciboulette et le persil de façon grossière (mais en évitant de garder les tiges), verser dans la poêle ainsi que les pouces de soja, puis mélanger de nouveau.
– Servir les nouilles dans des assiettes creuses, y déposer un quartier/demi citron vert puis rajouter le reste de cacahuètes sur le dessus, et servir bien chaud
Variantes:
En Thaïlande, ils servent le Pad Thaï avec des crevettes en plus du poulet, souvent de l’omelette et parfois même des crevettes séchées et des cubes de tofu.
Aussi, vous pouvez utiliser de la ciboule (tige de l’oignon nouveau) à la place de mon mélange ciboulette/persil.

Bon appétit