Ayutthaya, l’ancienne cité siamoise & ses trésors

Je vous emmène aujourd’hui dans l’ancienne capitale siamoise d’Ayutthaya, une destination incontournable si vous vous rendez du côté de Bangkok. La cité est bien connue pour son patrimoine, ses prangs (tours-reliquaires), ses éléphants et bien sûr ses bouddhas. Vous n’êtes pas obligés de dormir sur place, on peut faire le tour d’Ayutthaya en une journée très facilement. Avec mon amie, nous sommes arrivées par le train, à Ayutthaya Railway (à droite de la carte) puis nous avons marché jusqu’à la berge, en évitant le plus possible les thai qui viennent vous « harceler » pour vous emmener en tuk-tuk faire le tour de l’île. Très honnêtement, c’est bon pour les touristes, vous pouvez le faire tout seul… il suffit de prendre un petit bateau pour vous rendre de l’autre côté de la rive, et à cet endroit là, vous pouvez louer un vélo. C’est quand même bien plus agréable d’être libre de ses mouvements.

Nous avons rencontré un varan quand nous étions dans le bateau… c’est assez énorme comme bestiole!
 
Pour notre première étape, nous nous sommes arrêtées au Wat Maha That qui est célèbre pour son visage de bouddha incrusté dans les racines d’un arbre. Autrefois, ce monastère était déjà très prisé du fait de sa proximité avec le Grand Palace et de nombreuses cérémonies royales s’y déroulaient (notamment des offrandes des rois faites aux dieux). Cet ancien temple construit au 14ème siècle, a été réduit en poussière par l’armée birmane en 1767 lorsqu’elle a envahit l’île, et a vandalisé la plupart des bouddhas en les décapitant. La tête de Bouddha incrustée dans l’arbre reste donc un mystère… Certains pensent que l’arbre a simplement grandit autour de l’une des têtes décapitées et sans même le savoir les birmans en ont fait un trésor national.
Nous avons continué la balade jusqu’au temple Viharn Phra Mongkol Bophit (Ancient Palace) qui se repère de loin avec son toit rouge vermillon. Il abrite un joli bouddha en bronze qui mesure plus de 12 mètres de haut et qui a l’origine, se trouvait à l’extérieur. Ayant été fortement endommagé par la foudre en 1706, il a été transporté à l’intérieur pour le protéger. L’entrée du temple est gratuite.
Une jolie balade, loin du traffic jam de Bangkok, qui permet de mieux comprendre l’histoire de la Thaïlande.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s