Accueil Espagne [ESPAGNE]: 5 choses à faire à Saragosse

[ESPAGNE]: 5 choses à faire à Saragosse

par Discovart, Cuisine & Voyages

Depuis que j’ai visité Barcelone, nous n’arrêtons pas de programmer des voyages en Espagne. Ça a été une véritable révélation : leur patrimoine, l’ambiance caliente des soirées à l’espagnole, leur esprit de fête et de convivialité, leur tolérance et SURTOUT la culture des tapas ! Franchement : J’ADORE ! Quand l’occasion de faire un blogtrip en Espagne s’est présentée, ni une ni deux mes valises étaient faites, direction Marseille !

Avec RENFE-SNCF (une offre TGV qui permet de relier la France à l’Espagne), on peut facilement se rendre en Espagne le temps d’un week-end. Moi qui suis dans les Alpes-Maritimes, le plus simple était d’improviser une petite journée à Marseille puis de prendre mon départ à la gare de Marseille Saint-Charles le lendemain matin. RENFE-SNCF est une option idéale pour qui craint l’avion (comme moi), et c’est surtout hyper pratique. Le train fait escale dans plusieurs villes françaises et descend jusqu’à Madrid. Vous avez le choix entre 6 destinations en Espagne : Figueras (la ville de Dali que j’espère bientôt découvrir), Gérone, Barcelone, Tarragone, Saragosse et Madrid. Pour l’heure, direction Saragosse, qui se trouve dans la zone aride de l’Aragon. Saragosse (ou Zaragoza en español) se trouve au même niveau que Barcelone, mais plus vers l’intérieur des terres. Je ne sais pas pour vous, mais en ce qui me concerne, c’était la découverte la plus totale ! J’y suis restée le temps d’un week-end et on peut dire que cette ville ne manque pas de surprises…

Découvrez mon top 5 des choses à faire à Saragosse :

1. Découvrir l’architecture Mudéjar

Pour comprendre l’histoire de Saragosse, il faut remonter à l’an 711, date de la grande invasion arabe en Espagne. Les armées maures (populations berbères du Nord de l’Afrique), ont peu à peu envahi le sud de l’Espagne (l’Andalousie principalement), puis ont finalement gagné les terres plus au nord dont Saragosse . En 714, la ville est assiégée par les musulmans et est rebaptisée “Medina Albaida Saraqusta”. De nombreuses résidences de style Mudéjar (aux influences d’Orient) vont alors être construites et il faudra attendre le 12ème siècle pour que la “Reconquista” des royaumes chrétiens soit faite. Le patrimoine bâti par les arabes a été conservé mais des éléments de style chrétien y ont été rajoutés pour que les musulmans, puissent chaque jour constater leur défaite. Les musulmans avaient instauré une politique de diversité et chrétiens, juifs et musulmans vivaient tous ensemble en harmonie (ou presque). Si les invasions étaient barbares, les arabes ont néanmoins changé radicalement le cours de la vie des espagnols. Pendant que les autres pays d’Europe crevaient de faim, les terres prises par les musulmans étaient très prospères puisqu’ils y ont développé l’artisanat et le commerce. Après la Reconquista, les musulmans sont devenus des sujets des royaumes chrétiens, et cette période de tolérance aura duré 300 ans. Au 15ème siècle, les communautés ont commencé à être persécutées et ont du choisir : la conversion ou l’exil. Malheureusement pour les convertis, ceux-là ont tout de même été chassés en 1609 après un édit d’expulsion.

Pour découvrir l’art Mudéjar à Saragosse, je vous recommande deux bâtiments inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO : La Cathédrale San Salvador (aussi appelée la SEO) et le Palais de l’Aljaferia. Moi qui adore l’architecture orientale, j’ai été totalement subjuguée par ces deux monuments. Mosaïques, stucs, ornements en plâtre sculptés comme de la dentelle, arcs en fer à cheval… C’est époustouflant mais aussi un peu perturbant de retrouver des éléments chrétiens sur un édifice arabe. J’ai adoré le mélange de styles.

Cathédrale San Salvador :

Palais de l’Aljaferia :

2. Admirer la Basilique du Pilar sous toutes ses coutures

La Basilique du Pilar est incontestablement le monument le plus emblématique de Saragosse. C’est celui qui figure sur toutes les cartes postales et pour qui des millions de personnes se déplacent car c’est une étape de pèlerinage. Selon la tradition, en l’an 40, la Vierge Marie serait apparue sur une colonne en marbre pour aider l’apôtre Jacques à évangéliser la péninsule Ibérique. Tous se pressent pour se recueillir devant la Vierge du Pilar et si vous venez visiter Saragosse le 12 octobre, vous pourrez profiter d’une longue semaine de festivités. Pendant les fêtes du Pilar, la Basilique est couverte d’offrandes florales par des locaux vêtus de costumes régionaux et le lendemain (le 13 octobre), les fleurs laissent place aux offrandes de fruits. De nombreuses animations sont postées un peu partout dans la ville : concerts, défilés de géants et nains à grosses têtes (Gigantes y Cabezudos), mais aussi spectacles pour les enfants, expos, corridas, artisanat… C’est une semaine très festive et aussi l’un des événements les plus importants de l’Espagne du Nord.

De l’extérieur, la Basilique du Pilar est très impressionnante. Elle mesure 130 mètres de long et 67 de large. L’intérieur est tout aussi magnifique et on peut admirer le fameux sanctuaire de la Vierge Marie.

Il y a trois choses que vous devez faire :

  • Partir vous balader le long de l’Èbre (le fleuve le plus puissant d’Espagne) pour admirer la Basilique du Pilar avec le pont de pierre
  • Monter dans la Tour Panoramique de la Basilique pour admirer les cloches et la ville de Saragosse vue d’en haut
  • Déambuler le soir pour admirer son illumination

Découvrir le programme des Fêtes du Pilar


Les copines blogueuses :
Vanessa du Blog Cash Pistache et Nadine qui a fait le voyage depuis l’Île Maurice du blog La Métisse a dit

3. Suivre le parcours de street-art

Depuis 2005, Saragosse brille par son Festival de street art “Asalto“. Je suis une grande fan du street art alors pouvoir visiter Saragosse pendant le festival, c’était juste magique. Les graffitis gagnent du terrain années après années, et recouvrent désormais de nombreux murs des quartiers défavorisés de Saragosse.

On a eu aussi le plaisir de voir deux artistes en action dans le quartier ouvrier d’Oliver (où se trouve le cœur du Festival) :

Manolo Mesa est un artiste de bientôt 30 ans et est originaire de Cadiz en Andalousie. Avant de commencer son oeuvre, il a souhaité discuter avec les autochtones et a été touché par la mixité qui règne dans ce quartier défavorisé d’Oliver. Il a voulu créer une oeuvre qu tisse du lien social et a mis en scène deux jeunes en train de jouer au jeu de la ficelle.

Rassurez-vous, le sang qui coule, c’est son tatouage !

Découvrir la page de Manolo Mesa

Udane Juaristi (alias Udatxo) est une jeune femme pétillante de la communauté autonome du Pays-Basque à Azkoitia. Elle a réalisé cette fresque en 6 jours seulement.

Découvrir la page d’Udatxo

Jaune est un artiste de Bruxelles qui aime mettre en scène les ouvriers de la voie publique, trop souvent invisibles à nos yeux. Et pourtant, il a raison, ils teintent le paysage urbain et c’est eux qui construisent nos villes et les rendent plus agréables à vivre. Voila un bien bel hommage que l’on retrouve aussi à Saragosse.

Découvrir l’Art de Jaune

De le quartier de San Pablo, ne manquez pas l’atelier “LasArmas300” un projet artistique de Steve Gibson qui passe son temps à reproduire les passants. Dans cette galerie contemporaine, on peut aussi y voir des sculptures plus vraies que nature. Si vous souhaitez participer au projet de Steve Gibson ? Alors prenez un instant pour vous prendre en photo avec le photomaton installé de l’autre côté de la rue. Avec un peu de chance, vous pourrez vous retrouver un jour ou l’autre dans sa galerie ou sur son site Internet.

Carole de Blog-trotteuses s’est même prêtée au jeu !

4. Visite le Musée Goya

La visite de Saragosse ne serait pas complète sans un arrêt au Musée Goya. Les peintures du célèbre Maître espagnol sont exposées dans la remarquable maison de Jéronimo Cosida, un peinture, sculpteur, orfèvre et architecte aisé de la Renaissance espagnole. On doit ce musée à la Fondation Ibercaja, un organisme privé qui se bat pour la protection du patrimoine à Saragosse, dans l’Aragon mais aussi à la Rioja, une communauté autonome située au nord-ouest de Saragosse. Le Musée expose quatorze peintures, un dessin et cinq grandes séries de gravures de Goya qui a passé une grande partie de son enfance à Saragosse et qui est originaire de Fuendetodos (un petit village au sud de la ville où il est d’ailleurs possible de visiter sa maison natale). Dans les collections exposées, attendez-vous à trouver un style classique et de nombreuses peintures religieuses. Personnellement, je n’apprécie pas trop ce type de peintures, mais par contre j’ai adoré les grandes séries de gravures du deuxième étage. Elles évoquent plusieurs thèmes : Les caprices (façon caricatures), les désastres de la guerre, la tauromachie et les disparates ou proverbes, et certaines gravures ont été faites au moment où Goya était presque devenu aveugle. Elles sont fabuleuses.

En savoir + sur le Musée Goya de Saragosse

5. Déguster des tapas chez “Las Armas”

Bon et avec tout ça, quand est-ce qu’on mange ?

Laissez-moi vous parler des spécialités gastronomiques de Saragosse et de la région d’Aragon. Tout d’abord, vous devez absolument goûter l’agneau de lait (cordero). On parle parfois de “Ternasco” quand il s’agit d’un agneau typique d’Aragon qui a 90 jours, qui pèse entre 8 à 12,5 kg, qui a été élevé dans la province d’Aragon dans la tradition et qui a été nourrit uniquement de lait maternel et de céréales (bon dit comme ça, c’est absolument horrible et on deviendrait bien végétarien pour toujours…) mais c’est la meilleure des viandes d’agneau que l’on puisse trouver.  Le Ternasco doit sans doute être protégé par une certification de type IGP. N’est pas Ternasco qui veut !

Personnellement, je vous recommande le restaurant Las Armas dans la rue qui porte le même nom, au cœur du quartier de San Pablo. Le restaurant propose entre autres les “tacos de ternasco pibil” à 9€ avec de l’agneau ternasco mariné, des pickles d’oignon rouge et du cheddar. Franchement… C’était une tuerie. Ça vaut VRAIMENT le détour !! Ils y font aussi de bonnes croquetas de jambon et des desserts sympas.

L’un des meilleurs quartiers pour sortir le soir et faire une orgie de tapas, c’est le “Barrio del Tubo”  deux pas de la Plaza del Pilar. Nous nous sommes arrêtés dans deux bars à tapas dont un qui s’appelle “Bodegas Almau” et où j’ai goûté du boudin noir pour la première fois. C’était super bon. La rue “Calle Estébanes”est vraiment à découvrir : elle regorge de street arts fanstastiques. Dans ce même quartier pour un goûter, je vous recommande le “Cafe Botanico” qui a une déco très verdoyante.

Enfin, vous pouvez aussi tester les spécialités culinaires suivantes : la bourrache. Alors après de nombreuses recherches, il ne s’agit pas de la bourrache classique française avec sa petite feuille violette que l’on aime surtout pour décorer les plats, mais de la variété “Bourrache Movera”, une espèce endémique qui fait des petites fleurs blanches et qui permet de cuisiner la tige en accompagnement. On peut la trouver en gratin ou en poêlée, c’est un accompagnement classique à Saragosse. On peut aussi cuisiner ses feuilles : comme pour les crespillos, des petits beignets frits de feuilles de bourrache.

La charcuterie fait aussi partie des classiques de Saragosse ainsi que la pêche au vin en dessert.

Bref, c’est le pays des tapas et Saragosse est un lieu de fête incontournable. J’ai aimé son authenticité, sa proximité (on peut tout faire à pied ou presque) et sa diversité culturelle. Passer de Goya à la culture street-art en une fraction de seconde, c’est quand même formidable non ?

N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me dire votre ressenti sur cette ville et/ou pour partager VOS bonnes adresses ! En 2019, je vais avoir encore quelques destinations à vous proposer en Espagne…

Réserver ses billets de train : RENFE-SNCF
Organiser son séjour : Office de tourisme de Saragosse

Pour voir ma story complète : Discovart | Instagram

Un grand merci à Laura De Tryptic Comunicacio, Elena de l’Office de tourisme de Zaragoza et Vittor (Victor) notre guide francophone pour leur accueil fabuleux et le moment convivial passé ensemble ! A bientôt à Saragosse

Related Articles

1 comment

AuroreVoyage décembre 18, 2018 - 11:07

L’Espagne est un territoire de merveilles quasi inépuisable, tu le prouves avec cet article. J’ai eu la chance de visiter Barcelone et la frontière Espagnole il y a 10 ans , puis une partie de l’Andalousie l’année dernière. Que de merveilles !
Belle journée 🙂

Reply

Laisser un commentaire