[FILM]: « La Belle et la Bête » : un pari osé !

Hier soir, je suis allée voir au cinéma le film de la Belle et la Bête. Après avoir vu la comédie musicale à Paris en début d’année, et les superbes vitrines des Galeries Lafayette, j’étais vraiment curieuse de découvrir cette version revisitée.

Synopsis (Wikipédia)

France, 1810. Un riche marchand (André Dussollier) se retrouve ruiné après la perte de son commerce suite au naufrage de ses navires. Il s’exile à la campagne avec ses six enfants, dont la plus jeune, Belle (Léa Seydoux), douce et généreuse. Perdu dans une tempête de neige lors d’un éprouvant voyage, le marchand se réfugie dans un château fantastique. En voulant cueillir une rose pour Belle, il est condamné à mort par le maître des lieux, la Bête (Vincent Cassel).
Se sentant responsable du sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Mais contre toute attente, la Bête mélancolique laisse vivre la jeune femme et lui permet de s’installer à son aise dans son château. Ils se retrouvent chaque soir, à l’heure du dîner, et apprennent à se découvrir. Belle repousse les avances de son hôte et tente de percer les mystères de son domaine féérique. Elle découvre l’histoire tragique d’un Prince arrogant et ombrageux, transformé en monstre pour un horrible crime. Alors que le château est convoité par Perducas (Eduardo Noriega), mauvaise fréquentation de l’un de ses frères, Belle va ouvrir son cœur et tenter de sauver la Bête de sa malédiction…

Dans cette version, on découvre Belle en blonde (au début ça fait un peu bizarre, mais autant revisiter l’histoire jusqu’au bout), on découvre mieux sa famille, on apprend entre autre l’existence de ses frères et soeurs, et enfin et surtout on y découvre le tragique passé de la Bête à travers un monde parallèle: la partie que j’ai préférée. Comme le film vient de sortir, c’est évidant que je ne vais pas spoiler de détails croustillants. Je vous laisse les découvrir par vous même 🙂
En tout cas j’aimerais revenir sur le travail magnifique des décors et des costumes. On est vraiment transporté dans un monde de rêve, de magie, on s’y sent juste bien et on s’entend presque dire « moi ça ne me dérangerait pas d’être emprisonnée là-bas ».
Évidemment, tout le monde attendait avec impatience de voir le come-back de Vincent Cassel après sa magnifique interprétation dans le Pacte des Loups, et je n’en attendais pas moins de lui: il est splendide. Donc Vincent, si un jour tu me lis, sache que moi coincée dans ce château avec toi, des belles robes, des tables gargantuesques et des fleurs partout: je dis oui 🙂 haha
J’ai aussi beaucoup apprécié l’interprétation de Léa Seydoux: ce rôle lui va à ravir. 
Très honnêtement, pour une production française, je trouve ça très bien réalisé. Christophe Gans a joué gros sur ce projet qui lui a tout de même couté plus de 30 millions d’euros, soit le film français le plus cher de cette saison. Mais pour moi le pari est complètement relevé 🙂
En revanche on ne va pas se mentir, si vous y allez avec votre chéri, je ne suis pas sûre qu’il soit aussi enthousiaste que vous, ça reste un film romantique malgré tout, et on est plongé dans un univers assez féminin.

Cliquez-ici pour revoir mes photos des vitrines prises à noël !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s