[JAPON]: Escapade au Lac Biwa #1

Pour cette première découverte du Lac Biwa, j’ai choisi la destination de Nagahama, située au nord est du lac. Pour m’y rendre, j’ai pris le train à la station de Yamashina à Kyoto, et en une heure sans changement, je suis arrivée à Nagahama Station, c’était donc super pratique.

Quelques mots à propos du Lac Biwa:

Ce lac, d’une superficie de plus de 670km², est connu pour être le plus grand lac du Japon. Sa position à proximité des anciennes capitales historiques a joué un rôle fondamental dans la vie des japonais, et c’est toujours le cas puisque ce lac fournit l’eau potable à plus de 15 millions de personnes à travers tout le Kansai.
D’après les croyances populaires, le lac aurait prit son nom de l’instrument « Biwa » dont la forme est très semblable. Voyons voir…

Crédit photo: ici
Oui ok ça se tient !
Autour de Biwa, les activités économiques sont multiples: de l’agriculture à la pêche en passant par l’industrie et le tourisme, cette région ne manque pas de ressources. Quant aux touristes, ils peuvent venir profiter du Lac à tout moment, soit en se prélassant sur l’une des nombreuses plages, à ski depuis le haut de la montagne, à pied au milieu des rizières en terrasse ou encore en barque pour observer les cerisiers en fleurs. Donc n’ayez crainte, peu importe la saison à laquelle vous y allez, vous trouverez toujours des activités !
Pour ma part, j’ai commencé la journée en me rendant sur une petite île qui s’appelle « Chikubushima » mais j’ai tellement de choses à vous raconter à ce sujet que cela mérite un article à part entière. Donc aujourd’hui je vais surtout vous parler de Nagahama.
Un petit aperçu !
Alors pour commencer, Nagahama est célèbre pour son château; c’est le plus vieux autour du lac, mais malgré tout, ce n’est pas le plus connu, puisque Biwa en compte un autre plus réputé, celui d’Hikone que j’aurai sans doute l’occasion de visiter. En revanche, j’ai été assez déçue par ce château qui en plus d’avoir été transformé en quelque chose de très moderne, ne présente absolument aucune information en anglais… ni explications, ni brochures… la visite fut donc brève et je le regrette puisqu’il semblait y avoir des choses intéressantes et un peu interactives. L’entrée était de 400yen.

Au pied du château, il y a un parc qui semble être le coin le plus en vogue de la ville pour les rassemblements (tels que les hanami, pique-nique, barbecue ou encore pour se promener en amoureux et avec les enfants). En revanche, là aussi gros point décevant lorsque mes yeux ahuris sont tombés sur une cage renfermant trois pauvres macaques ayant été capturés je ne sais où pour divertir messieurs, dames… Ces pauvres bêtes m’ont fait tellement de peine… et ils devaient avoir faim puisque l’un des singes mangeait les pétales de cerisiers un à un quand il en voyait sur le sol… ça m’a vraiment mis en colère… C’est comme le nouveau concept en vogue actuellement au Japon: après les neko cafe (bars à chats), ils ont créé les bars à hiboux… La encore, on prive complètement l’animal de son habitat naturel, mais tant que ça divertit deux secondes les clients, ce n’est pas grave. Bah non, le divertissement a ses limites…

Avec un groupe en train de faire un barbec’ géant juste derrière… c’est pas cruel franchement ? :((

Dans le centre ville, vous pourrez profiter des arcades commerciales et découvrir les verreries qui semblent être populaires à Nagahama. Il y a quelques aussi quelques musées intéressants comme le musée sur le théatre noh ou le musée de la figurine.

Quelques photos des arcades & de la mascotte de la ville…

Pour les musées, j’ai opté pour l’option la plus fun: le musée de la figurine (site officiel) ! L’entrée était assez chère (800 yen) et à l’achat de votre ticket, on vous donnera un jeton qui permet d’obtenir une figurine dans l’un des nombreux distributeurs du musée (ne vous jetez pas comme moi sur les premiers que vous voyez car il y en a plein d’autres dans le musée et à la fin de la visite).

 

J’ai donc choisi un distributeur « Alice au Pays des Merveilles » et j’ai eu le morse (oué je sais…) !!

C’est une visite intéressante aussi bien pour les enfants que les adultes; on y redécouvre les figurines des dessins animés et jeux vidéos qui ont marqué notre enfance, mais aussi des scènes de la vie courante, les animaux ou encore les spécialités d’Okinawa. Je me suis bien amusée !!

*******

Et pour la pause gourmande, je vous suggère deux adresses !

Pour un goûter: Cafe Yoshino (en face du musée de la figurine) qui a une spécialité: le cheesecake à la pomme. J’ai pris la formule « Cake Set » à 800 yen avec un gâteau et une boisson de votre choix. Pour le gâteau, ils ont opté pour des tranches de roulé qu’ils ont toasté dans du caramel au beurre salé et au coeur, une mousse cheesecake parfumée à la pomme. C’était franchement délicieux, et original !
La seconde adresse s’appelle ゴブラン焼き (Goburan yaki) rue Motohamachô; bien que « yaki » signifie cuire, on pourrait traduire le nom de cette boutique par  « La cuisine des gobelins ». Ils ont eux-aussi choisi de faire leur spécialité autour de la pomme (ne me demandez pas pourquoi, je n’ai pas connaissance d’une culture de pommiers dans la région) et vous pourrez ramenez quelques biscuits en souvenirs. Le fameux « Gobelin » est un gâteau rond moelleux fourré à quelque chose (pomme, prune, azuki…) et il coûte à peine 64 yen (soit à peu près 50 centimes pièce), et évidemment j’ai testé le gobelin qui a le plus de succès, celui fourré à la pomme et j’ai également ramené quelques biscuits à la maison. Je ne recommande cependant pas cette adresse aux végétariens, parce que la cuisine au beurre n’est pas répandue au Japon, cela signifie que tous les biscuits secs sont généralement cuisinés à la graisse animale (oui je sais…).
Pour voir le site officiel de Nagahama, 
cliquez-ici pour la version anglaise et ici pour la version japonaise. 
Je vous mets aussi une petite vidéo que j’ai réalisée sur le chemin du train vers Nagahama 🙂

Publicités

Une réflexion sur “[JAPON]: Escapade au Lac Biwa #1

  1. Cherry Wood dit :

    Pauvres macaques !

    C'est un des points négatifs du Japon, la « maltraitance » des animaux. Ils sont paradoxaux les japonais…avec leurs chiens dans les poussettes…Je me souviens dans Shinjuku, il y avait une animalerie, pauvres bêtes, les grosses tortues de terre étaient sur le trottoir et le vendeur en mettait une en position du poirier pour faire l'animation…!

    Je suis allée dans un bar à chats, les chats avaient l'air très bien traités mais c'est vrai que cela laisse perplexe…Mais le bar à chouettes/hiboux, je suis totalement contre !!!

    Merci pour tes photos et tes explications. Je ne suis pas très « figurine » mais celles des poupées Blythe sont très sympas ! 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s