[KYOTO]: Gion Matsuri, l’un des plus grands festivals du Japon

Le mois de Juillet à Kyoto est chaque année très intense. Entre les événements autour du Gion Matsuri, l’un des plus grands festivals du Japon, les marchés nocturnes, les vendeurs ambulants et les éventuels typhons à gérer à cette période de l’année, il est impossible de s’ennuyer.

Visiter le Japon en été, une bonne saison ?

Certes la météo est incertaine en été et on a tendance à vouloir visiter le Japon au printemps pour voir les cerisiers en fleurs ou à l’automne pour voir le momiji, mais en attendant, le Gion Matsuri reste pour moi, l’un de mes meilleurs souvenirs de cette année passée au Japon. Chaque jour du Gion Matsuri, vous pouvez assister à une parade ou une danse traditionnelle, ou simplement aller déguster une bière ou un kakigori sur les marchés nocturnes.

L’ambiance est très festive et j’ai surtout été marquée par ma promenade sur la grande avenue de Shijo-dori, qui d’habitude est très fréquentée, mais qui pour l’occasion, devient totalement piétonne à partir de 18h. Adieu les nuisances sonores, & autres pots d’échappement. Les klaxons sont remplacés par les rires des festivaliers qui déambulent en yukata.

Pour les adeptes de street-food, vous trouverez des vendeurs ambulants un peu partout, et notamment vers Shijo-dori, karasuma-oike, muromachi dori… Pour les budgets plus souples, vous pouvez réserver une table à l’un des « kawadoko » et manger au bord de l’eau à Kamogawa. En général les repas en kawadoko coûtent très chers (environ 80 à 100€ par tête), mais c’est une opportunité unique car ces terrasses d’été historiques ne sont ouvertes que de mai à septembre.

Il existe un autre spot magique pour les terrasses d’été et cela se trouve à Kibune, un peu plus dans la montagne, où vous mangez au dessus même de la cascade. La prochaine fois, j’essaierais bien une terrasse d’été à Takao, une autre escapade en montagne.

Les parades de Gion Matsuri à Kyoto

L’événement culminant de Gion Matsuri est la parade des chars qui sont tous plus beaux les uns que les autres. Ils peuvent faire jusqu’à 25 mètres de haut, et peser jusqu’à 12 tonnes. C’est d’ailleurs très impressionnant de les voir tourner le char au niveau des carrefours car ils doivent les faire pivoter de 90° et s’aider de bambous pour faire glisser les roues. On appelle cela le tsujimawashi. Les plus hauts chars ornés d’un toit et occupés par les musiciens s’appellent les « Hoko » tandis que les chars plus petits décorés de mannequins sont appelés « Yama ». On ne compte pas moins de 33 chars en tout. Les différentes communautés de maiko (apprenties Geisha) viennent elles-aussi parader lors du festival et c’est un délice de pouvoir les voir parader elles-aussi avec grâce sur ce festival historique. Les amoureux de la photo peuvent s’en donner à cœur joie.

Le Gion Matsuri est un festival qui date de l’an 869, et qui a été créé à l’origine pour apaiser les âmes dévastées par les catastrophes naturelles (peste, tremblements de terre, typhons…). Aujourd’hui, c’est un événement emblématique du Japon et tous attendent le mois de juillet pour pouvoir le revivre de nouveau.

L’atmosphère est sans pareil, les Japonais semblent ralentir la cadence pour profiter au mieux du festival, et la joie et la bonne humeur sont à leur comble.

C’est une expérience unique que je ne peux que vous recommander. 100% typique et 100% locale.

Pour préparer au mieux vos vacances d’été au Japon :

Office de tourisme du Japon
– Découvrez des offres de séjours sur Voyage Privé

Publicités

Une réflexion sur “[KYOTO]: Gion Matsuri, l’un des plus grands festivals du Japon