Pourquoi j’aime l’été au Japon ?

C’est vrai qu’à choisir, ce n’est pas forcément la meilleure période pour visiter le Japon, et en général, on a tendance à y aller au printemps pour voir les Sakura en fleurs, ou bien à l’automne pour voir les érables se teinter d’orange, vert et jaune. Mais en hiver ou en été, les saisons sont aussi très marquées, et j’ai beaucoup apprécié chaque moment de l’année.

En été au Japon, j’aime…

1. Les hortensias

En juin, c’est le festival de couleurs dans les jardins ; ils se couvrent d’ajisai (hortensias) de toutes les teintes, rose, bleu, violet, vert… c’est magnifique ! Par contre, attention aux moustiques. D’ailleurs vous saviez que les hortensias sont originaires du Japon ? Maintenant si 🙂

Quelques lieux d’exception pour voir les ajisai en fleurs:

  • Le temple Fujinomori (Kyoto) Relire l’article ici
  • La cascade Mikaeri (Saga)
  •  Le temple Ajisai-dera (litt. Le temple des hortensias) aussi connu sous le nom « Meigetsuin » (Kamakura)
  • Le temple Mimurotoji (Uji)
  • Le temple Hakusan (Tokyo)
  • Katahara Onsen (Gamagori)

Si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à compléter la liste !

2. Les typhons, la pluie et les orages

Bon, c’est sûr, c’est pas le top quand on est là pour 4 jours et qu’on a que de la pluie, mais d’un autre côté, ça fait aussi le charme de l’été au Japon: c’est la mousson.  En japonais, on appelle ça « Tsuyu » et bon, c’est l’occasion pour vous de vous acheter un joli parapluie ! Pensez aussi que c’est la saison la moins chère pour se rendre au Japon.

J’ai vécu quelques typhons assez impressionnants là bas, notamment le Neoguri à Kyoto en 2014 qui a fait monter les eaux. On ne pouvait plus accéder aux berges de la Kamogawa et à Uji, c’était vraiment très impressionnant (photos ci-dessous). Bon ça a aussi accessoirement fait foirer mon voyage à la campagne et fait annuler tous les feux d’artifices…Eh oui, les aléas de la météo.

Même si c’est très excitant de vivre un Typhon, ça reste dangereux donc faîtes attention si vous sortez, et ne vous approchez pas trop des berges. Les courants sont très forts et il y a beaucoup d’accidents de noyades à cette période là.

Uji avant…

Uji après…

Kyoto avant…

Kyoto après…

Une petite vidéo que j’avais réalisé… Pardonnez la chanson kitch 🙂

3. Les terrasses d’été & Randonnées fraîcheur

Sur la photo du dessus à Kyoto, vous pouvez apercevoir toutes les petites terrasses d’été sur pilotis. On les appelle « Kawadoko ». C’est une tradition qui existe depuis le 16ème siècle. Depuis, les kyotoites essaient de perpétuer la tradition. Si vous souhaitez manger sur l’une de ces terrasses, vous les trouverez l’entrée du côté de la rue Pontocho (l’une des ruelles les plus traditionnelles de Kyoto) qui longe la rivière Kamogawa (litt. la rivière aux canards). Il faut réserver car les restaurants en terrasse ne sont ouverts que de mai à septembre pour la belle saison. Comptez facilement 100€ le repas… Par contre, c’est une sacrée expérience.

Vous trouverez le même principe à Kibune si vous entreprenez la belle randonnée Kibune-Kurama. C’est une étape rafraîchissante et vraiment très agréable. Ça permet de découvrir un peu la campagne de Kyoto en étant loin du tumulte de la ville et de la chaleur. Les terrasses sont installées sur la rivière directement. Réservation impérative sinon vous aurez des heures de queue.

Pour une autre expérience sympa, il existe aussi un restaurant dans ce coin qui vous distribue des udon (nouilles) froides directement par un bambou. Mais bon ça coûte aussi très cher et l’attente est interminable.

Relire mon article sur Kurama-Kibune en cliquant ici

4. Les Kakigori

Et puisqu’on est lancés dans la gastronomie, ne manquez surtout pas les kakigori, les fameuses glaces pilées de l’été. On en trouve partout, et il y a souvent un petit symbole bleu blanc rouge sur un drapeau qui vous indique que vous trouverez des kakigori ou non dans le restaurant que vous croisez. Cliquez-ici pour relire l’article consacré aux kakigori.

5. Les produits de saison

Allez, je parle encore un tout petit peu de nourriture et après j’arrête promis ! Comme vous le savez, les konbini (supérettes japonaises) aiment bien les produits saisonniers, et l’été n’y échappe pas. Vous trouverez donc plein de produits adéquats pour la saison estivale.

Lait coco & tapioca et biscuits choco-banane

Boissons fraîches mangue et eau de coco

6. Les jeux d’été

En été, tout comme en France, on aime profiter des longues soirées estivales entre amis. Même si les japonais n’aiment pas le soleil pour la plupart, ils adorent aller à la mer, et là-bas, la tradition, c’est le pique nique et le « Suikawari », un jeu qui consiste à exploser une pastèque les yeux bandés, guidés par son entourage. Bien sûr tout le monde la mange même si elle est par terre. Pour les feux d’artifices, il en existe des gros comme chez nous, mais on trouve aussi partout des kits dans les 100 yen shops pour en faire soi-même. C’est très amusant. C’est aussi le moment opportun pour faire des barbecues sur fond de cigales (oui y en a partout en été, et elles sont plus bruyantes qu’en Provence !)

7. Porter un yukata lors des festivals d’été

L’été au Japon regorge de festivals pendant lesquels vous pourrez vous amuser, boire et manger dans les stands de street food ou encore porter un yukata. C’est la saison parfaite pour ça. Soit vous vous achetez votre yukata dans une boutique spécialisée (à savoir que le yukata est un kimono en coton pour l’été qui coûte beaucoup moins cher qu’un kimono en soie qui coûte une fortune). Ou bien vous pouvez faire appel aux service d’une agence qui s’occupe de vous louer le yukata et qui vous aide à l’enfiler. Vous pourrez louer aussi les accessoires sur place, et un service de coiffure est aussi disponible la plupart du temps. C’est une expérience assez drôle, même si j’étais horrifiée de la coiffure qui m’a été faite ce jour là, et avec la chaleur, je vous raconte pas la touffe… c’était mythique.

Ne manquez pas le Gion Matsuri à Kyoto ainsi que le Tanabata (la fête des étoiles partout au Japon) en juillet et août.

Pour le Gion Matsuri, cliquez ici et pour le Tanabata à Kyoto (ici) et à Osaka ()

10553516_10152226032807196_1135766439273686888_n

Si avec cela vous n’êtes toujours pas convaincus, je ne sais plus qu’à vous dire … 🙂 

Publicités

3 réflexions sur “Pourquoi j’aime l’été au Japon ?