[KYOTO]: Randonnée mystique dans la forêt de Kurama

A seulement 30 minutes en train de Kyoto, vous vous retrouvez dans une forêt dense de cèdres pouvant atteindre 60 mètres de hauteur. La balade commence à Kurama qui est connue pour être la terre d’origine de Sōjōbō, le Tengu le plus puissant. Tengu est une créature de la mythologie japonaise shinto, qui vit dans les montagnes du Japon et qui ressemble à la fois à un homme et un oiseau, avec la particularité d’avoir un nez très long. Je vous en parlais déjà ici
C’est parti pour la balade ! L’accès à cette forêt et aux temples qui ponctuent le chemin est seulement de 200 yen (mais méfiez-vous de la petite vieille à la caisse, elle a voulu arnaquer ma copine de 30€ sans même s’excuser… et à mon avis, elle doit le faire toute la journée…comme quoi les japonais ne sont pas tous honnêtes).
Si vous visitez un temple shinto, il est fort probable que vous croisiez sur votre un chemin un arbre arborant d’étranges éclairs en papier: c’est tout simplement un arbre sacré que l’on appelle « Shinboku ». Celui-ci est particulièrement impressionnant du fait de sa hauteur, et il se trouve au temple Yuki-jinja, l’un des premiers que vous trouverez sur votre passage. (Attention, si vous décidez d’utiliser le Cable car, vous ne vous arrêterez pas à ce temple).
Si vous avez un ami japonais à disposition, vous pouvez acheter un o-mikuji tengu pour 200yen qui vous prédira votre avenir. S’il est de mauvais augure, il faut surtout le laisser sur place et l’attacher à l’endroit prévu pour.
Juste avant d’arriver au temple de Kurama-dera, vous pouvez vous arrêter pour faire une petite pause. J’aime particulièrement la décoration de cet endroit avec le foyer au centre de la table, comme à l’époque.
La mosaïque ci-dessus représente le coupeur de bambou puisque chaque année le 20 juin, il y a la cérémonie « Takekiri Eshiki » (soit la cérémonie du coupage de bambou). Plus d’excuses pour ne pas y aller ! Par ailleurs l’intérieur du Kurama-Dera est particulièrement magnifique avec toutes ces dorures. 
  
Une fois le temple passé, on s’enfonce dans l’épaisse forêt, et les chaussures de randonnée s’imposent! Surtout avec le typhon que nous avons eu, le sol était gorgé d’eau, et c’était parfois glissant. Vous arrivez à un petit croisement; commencez par jeter un coup d’œil à gauche, vous tomberez sur un superbe endroit appelé « Kinone Michi » où les racines des cèdres tapissent le sol ; ensuite vous pouvez redescendre par l’autre côté pour continuer le chemin.
Une fois que vous apercevrez l’eau de la cascade: c’est gagné !!
Vous êtes arrivés à Kibune, une ville construite autour de l’eau. On perd facilement 5°C par rapport à la ville ici. Autant dire que c’est une destination estivale très plaisante pour quitter la chaleur lourde de l’été tropical. Pour commencer: après l’effort, le réconfort comme on dit. Cette marche nous a mis en appétit. Les restaurants les plus connus sont ceux installés à même la cascade, mais préparez-vous à payer entre 70 et 100€ pour un lunch. Il y a aussi les somen froides qui descendent par un bambou géant proposées par Hirobun tout en haut du village, mais il vaut mieux réserver à l’avance: on a voulu y aller et nous a annoncé tout naturellement « 4h d’attente »… Cela coûte 1300 yen et je crois qu’on ne peut rester que 20 minutes. Finalement, nous avons jeté notre dévolu sur Denbe でんべ où nous avons mangé des soba & tempura. Je peux vous dire que ce sont probablement les meilleures tempura que j’ai mangé dans ma vie, elles étaient super croustillantes, c’était vraiment un délice. Nous avons payé 1600 yen je crois.
Quelques photos de la ville de Kibune…
Et enfin, l’autre point d’intérêt de la ville c’est le sanctuaire de Kibune. Le temple célébrait encore le Tanabata (la fête des étoiles), donc nous avons pu écrire notre vœu et l’accrocher. Il y avait aussi un mikuji spécial qu’il fallait plonger dans l’eau pour faire apparaître les inscriptions dessus. J’aurais vraiment aimé le faire, mais je n’avais pas d’ami japonais à qui demander pour la traduction… c’est dommage !
Voila pour Kibune ! Il faut maintenant redescendre jusqu’à la station la plus proche ; pour les fainéants, vous pouvez vous délester de 1000 yen et prendre la navette et pour les autres, il faudra marcher de nouveau 40 minutes pour l’atteindre. Mais honnêtement, la route est tellement sympa qu’on ne voit pas les minutes passer. Regardez un peu…
Infos pratiques:
Pour y aller, prenez le train depuis la station de Demachiyanagi (nord de Kyoto) et arrêtez vous au terminus (Kurama). Pour revenir à Kyoto, reprenez le train depuis la station Kibuneguchi (celle que vous trouverez après les 40 minutes de marche). Le trajet simple coûte 420 yen si mes souvenirs sont bons. soyez bien équipés: bonnes chaussures, vêtements que vous pouvez salir, bouteille d’eau et nourriture en cas de petite fringale. C’est une petite randonnée, mais assez intense (ça monte beaucoup, il y a beaucoup d’escaliers, et ça peut être glissant dans les endroits moins aménagés).
Ne manquez surtout pas cette destination magnifique.
Publicités

3 réflexions sur “[KYOTO]: Randonnée mystique dans la forêt de Kurama

  1. ta3mam dit :

    C'est magnifique ! Entre la rando, Tengu, temple, paysages, on ne sait plus où donner de la tête. Le restaurant qui est au-dessus de la cascade est quand même grandiose… par contre le prix l'est aussi. C'est rare quand même que des japonais essaient d'arnaquer, limite ça me rassure que ça arrive, les japonais ne sont donc pas tous parfaits 🙂 Passe une bonne journée