Accueil pacaBouches-du-Rhône [MARSEILLE] : Visite d’une fabrique artisanale de savon de Marseille

[MARSEILLE] : Visite d’une fabrique artisanale de savon de Marseille

par Discovart, Cuisine & Voyages

De passage à Marseille il y a quelques mois, j’avais très envie de visiter une fabrique de savons de Marseille. Bien que le savon de Marseille soit très populaire, aujourd’hui nombreux sont les fabricants à revendiquer leurs produits “Savon de Marseille” sans qu’ils aient quoi que ce soit de marseillais. Non, moi je voulais visiter une belle fabrique ancestrale pour voir la confection du savon de Marseille telle qu’elle l’était du temps de nos grands-parents et arrières-grands-parents.

Direction la Savonnerie Le Sérail au 50, Bd Anatole de la Forge dans le 14ème arrondissement de Marseille.

La Savonnerie Le Sérail : la dernière fabrique traditionnelle de savon à Marseille

La visite à la Savonnerie Le Sérail est gratuite et ouverte au grand public. Les visites guidées se déroulent le vendredi après-midi entre 14h15 à 16h (hors jours fériés). Si toutefois vous êtes un groupe (au moins 10 personnes), n’hésitez-pas à les contacter, une visite sur un autre créneau horaire sera sans doute possible.

Célèbre aujourd’hui dans le monde entier, la réputation du savon de Marseille n’est plus à faire. Il est utilisé depuis la nuit des temps pour se laver, mais aussi pour laver le linge et récurer les tâches les plus tenaces.

Avec l’arrivée des premières lessives dans les années 1900, les savonneries de Marseille ont fermé les unes après les autres. La centaine de savonneries marseillaises a disparu et seules quelques usines ont pu faire face à cette industrialisation massive. Aujourd’hui, il existe 4 grandes savonneries à Marseille et la Savonnerie Le Sérail est la dernière à toujours fabriquer ses savons de manière ancestrale.

Comment fabrique-t-on le savon de Marseille ?

Pour fabriquer un savon de Marseille authentique, il faut compter environ 3 à 4 semaines de travail.

La fabrication se fait en plusieurs étapes et le procédé de fabrication traditionnellement utilisé pour la saponification s’appelle le “procédé Marseillais”.

Semaine 1 : Empâtage & Saponification (Les 5 étapes du Procédé Marseillais)

– Empâtage : Mélange des huiles végétales avec la soude dans de grands chaudrons pour créer l’effet chimique de la saponification, soit la transformation des huiles en savon.
– Relargage : Ajout de sel marin dans le savon pour séparer l’excès de soude et le savon (le savon n’étant pas soluble dans l’eau salée, celui-ci va rester à la surface tandis que la soude va tomber au fond du chaudron).
– Cuisson : L’étape qui caractérise la saponification et qui permet de compléter la transformation des huiles en savon.
– Lavage : La pâte à savon est affinée pour éliminer les dernières impuretés.
– Liquidation : Lavage à l’eau claire pour rendre le savon à l’état liquide : un savon lisse et pur – gage de qualité du savon de Marseille tel qu’il est connu dans la région.

Semaine 2 : Coulage & Découpage

Une semaine est passée et le savon de Marseille est désormais liquide. Il est alors temps de le couler à chaud (70°C) dans des mises (ces grands bassins que vous voyez ci-dessous) où il va rester refroidir et sécher pendant environ 3 jours.

La dalle de savon va alors être découpée en blocs de 40 à 50kg avant d’être redécoupée en cubes plus petits (1kg, 600g, 400g et 300g) à l’aide de machines traditionnelles.

Semaines 3 & 4 : Séchage & Estampillage

Les blocs vont être disposés sur les clayettes où ils vont sécher à l’air libre pendant une à deux semaines avant d’être estampillés “Savon de Marseille” par les presses à savon munies de moules à tulipes comme à l’époque.

Les 6 faces du bloc de savon sont estampillées et on y retrouve les caractéristiques officiels des VRAIS savons de Marseille à savoir : le poids du savon, le “Garanti 72% d’huile”, “Savon de Marseille”, “Savon végétal pur”, sans oublier les armoiries de la Savonnerie Le Sérail.

*****

J’aimerais toutefois apporter une petite nuance pour qu’il n’y ait pas de confusion. Dans l’imaginaire collectif, les savons de Marseille contiennent toujours aujourd’hui 72% d’huile d’olive, or ce n’est plus le cas aujourd’hui.
C’est effectivement écrit “72% d’huile” sur le savon (soit un mélange d’huile d’olive et d’huile de coprah/palme). Ceci nous a d’ailleurs été expliqué en toute transparence au cours de la visite.

La raison ? Si l’on mettait 72% d’huile d’olive, le savon ne serait pas aussi moussant et ne conviendrait pas forcément aux attentes des consommateurs d’aujourd’hui.

Pour un savon hautement concentré en huile d’olive, je vous recommande le cube vert du Sérail. On ne peut pas le louper 😉

Le savon de Marseille, pour quel usage ?

Après cette visite conviviale et authentique, direction la boutique pour se procurer LE produit le plus emblématique de la Cité Phocéenne.

En plus d’être plutôt écologiques (pas d’emballages et fabrication locale), les savons de Marseille sont bons et hydratants pour la peau car riche en huiles. Ils se conservent pendant très longtemps et sont généralement assez gros, ce qui vous permet d’avoir de quoi vous laver pendant très longtemps à moindre coût 🙂

Le savon de Marseille est aussi largement utilisé pour nettoyer la maison. Salle de bain, WC, évier de la cuisine, vaisselle, anti-mites pour les armoires des chambres, tâches persistantes… Son usage est multiple !

A la boutique, vous pouvez aussi vous procurer des sacs de copeaux de savon parfumés que l’on peut utiliser pour laver le linge délicat. C’est super agréable !

Savons liquides, savons parfumés, savons décoratifs, mini-savons invités… Vous n’aurez que l’embarras du choix à la Savonnerie Le Sérail !

Vous aussi vous aimez le savon de Marseille ? Vous l’utilisez à la maison ?

*****

Si vous prévoyez une visite dans la Cité Phocéenne, rendez-vous sur le site de l’Office de Tourisme de Marseille pour vous aider à organiser vos vacances. Sinon, n’hésitez pas à consulter mes autres reportages sur les Bouches-du-Rhône. A très vite !

Related Articles

Laisser un commentaire