Yemin Moshe, un quartier chic de Jérusalem

A son arrivée en Israël, Moïse Montefiore, un banquier juif réputé de Londres, décida d’implanter son propre quartier (Yemin Moshe) à Jérusalem: à la fois pour flatter son égo mais aussi et surtout pour palier au problème de surpopulation et par conséquent de mauvaises conditions sanitaires à l’intérieur des murs de la Ville Sainte. Malheureusement, la ville extra-muros était fréquentée par des brigands ce qui dissuada les habitants d’aller vivre dans le quartier de Moïse. Pour les inciter à venir à Yemin Moshe, Moïse leurs donna de l’argent, et fit construire une muraille tout autour avec une porte fermée à clé toutes les nuits, afin qu’ils s’y sentent aussi en sécurité qu’à la vieille ville. 
Moïse avait une forte influence sur l’industrie, la santé & l’éducation. Il fit beaucoup évoluer la ville et créa lui même un moulin à vent à Yemin Moshe, pour fournir les plus pauvres en farine. Malheureusement, par manque de vent, le moulin ne fut jamais opérationnel.
Aujourd’hui, Yemin Moshe est l’un des quartiers les plus prisés de Jérusalem: il jouit d’une superbe vue sur la vieille ville ; il accueille les artistes de tout le pays ; il a un centre de musique ; il héberge les plus grands festivals ; ses maisons, à l’époque très basiques, se vendent aujourd’hui à plus de 2 millions d’euros… bref, un quartier où tout le monde rêve maintenant d’y vivre.

En descendant le village par la droite, vous arriverez à la Cinémathèque, haut lieu culturel de la ville. Il héberge entre autre, le « Festival de Cinéma Juif » qui a lieu chaque année en décembre. Pour visionner l’un des 50 films proposés, il vous faudra payer tout de même la somme de 38 shekels (soit presque 8€). Cette année à l’affiche, on pouvait voir entre autre: Une bouteille à la mer, Dirty Dancing ou encore Paris-Manhattan.
Après un ou deux films, vous pouvez vous arrêter au « Lavan Cafe » (litt. le café blanc) situé au sein même de la cinémathèque, que j’ai testé pour vous ! En même temps que le festival de cinéma juif, le restaurant propose un « mushroom festival », c’était donc champignon party au menu ! Ma cousine a choisi le risotto de champignons, et moi la polenta surmontée d’un ragoût de champignons, assaisonnée d’huile de truffe et de parmesan. (oui je sais, ça donne faim !). En dessert, on a goûté le crumble pommes/fruits rouges, et pour rester dans le thème, le « chocolate mushroom garden », qui nous a beaucoup intrigué. Dans ce restaurant, comptez au moins 25€ par tête. Mais je vous garantie que la qualité est au rendez-vous !

C’est tout pour aujourd’hui !
En espérant vous avoir convaincu avec ce joli quartier, qui est mon préféré 🙂
Publicités