Via Dolorosa & Pause falafels à Jérusalem

Je ne pouvais quitter Jérusalem sans emprunter la célèbre « Via Dolorosa » (litt. la voie douloureuse), qui selon la tradition chrétienne, aurait été empruntée par Jésus juste avant sa crucifixion. Les touristes les plus courageux feront le pèlerinage en portant l’une des croix de bois que l’on peut trouver sur le chemin. Le pèlerinage suit un itinéraire très précis: de la première station jusqu’à la quatorzième.
 
Plan trouvé sur Planet Ware

Les quatre dernières stations se situent au sein même du Saint-Sépulcre, mais il y a tellement de monde à l’intérieur, qu’honnêtement, je ne saurais pas vous quelles sont-elles! Ci-dessous, je vais vous montrer des « graffitis » faits par les pèlerins depuis des siècles, ainsi que des photos plus globales du Saint-Sépulcre, qui est l’un des monuments les plus visités de ce pays.

En sortant du Saint-Sépulcre, directement sur votre gauche, vous pourrez accéder à des chapelles éthiopiennes très rudimentaires, qui vous permettront de remonter jusque sur les toits du Saint-Sépulcre où les éthiopiens ont construit leur « village ». Ils se contentent de « survivre » dans de toutes petites pièces de moins de 10m² et ils prient toute la journée.

La Reine de Saba qui rend visite à Salomon (Hypothèse n°2 – Lire ci-dessous)

Le saviez-vous ? Il existe également des éthiopiens juifs qui ont tous été rapatriés récemment en Israël.
Mais d’où viennent-ils ? Plusieurs hypothèses (trouvées ici):

1. Ils sont les descendants de la tribu perdue de Dan
2. Ils sont les descendants de Menelik I, le fils du roi Salomon et de la reine de Saba
3. Ils sont les descendants d’Éthiopiens païens et chrétiens, convertis au judaïsme depuis des siècles
4. Ils sont les descendants de Juifs qui ont fui Israël pour l’Égypte après la destruction du premier Temple en 586 avant JC et se seraient installés en Ethiopie.

******************
Bon toutes ces informations religieuses vous ont donné faim ? Alors je vous propose une petite halte dans le quartier arménien et très exactement sur le parvis de Notre Dame du Spasme (entre les stations III et IV) à la Casa della Gioventù. Au menu, pizzas, kebab, falafels ou encore schnitzel (une autre spécialité locale). Pour nous c’était falafels ! (pour ceux qui ne connaissent pas: ce sont des boulettes de pois chiches). Nous avions aussi pris des jus de fruits frais. (Je vous recommande le jus de grenade, c’est une tuerie !).

S’il vous reste des forces après cela, je vous suggère vivement de rentrer dans l’hospice autrichien (hôtel) juste au coin de la rue pour jouir d’un superbe panorama sur la ville.

C’est tout pour aujourd’hui ! J’espère que je ne vous ai pas trop saoulé d’informations religieuses et d’histoire. Mais promis, je fais ça pour votre bien :p
Publicités

5 réflexions sur “Via Dolorosa & Pause falafels à Jérusalem

  1. Discovart dit :

    Oué c'est super bon ! Il faudrait que j'essaie d'en faire un de ces quatre !! Sinon, si tu as l'occasion d'aller à Paris, il faut que tu ailles dans le marais rue des rosiers (c'est le quartier juif), et tu vas à « l'as du falafel »: c'est le plus réputé 😉

  2. Discovart dit :

    Merci Angie :)) ce compliment me fait très plaisir ! Je suis contente de pouvoir transmettre des choses positives sur Israel, c'est un peu mon pays de coeur (j'ai de la famille là bas): on entend tellement de mauvaises choses par les médias… les gens ont l'impression que c'est l'irak, que c'est pauvre, que c'est tout le temps la guerre et qu'ils n'y mettront jamais les pieds. alors voila, c'est ma petite contribution ^^