Les thermes de Caracalla à Rome

Nous quittons les queues monumentales de touristes pour nous rendre sur un site plus tranquille et ô pourtant chargé d’histoire, dans les thermes de Caracalla, thermes les plus importants jamais construits à Rome. Ces thermes, répartis sur 11 hectares, furent inaugurés au IIIème siècle après Jésus-Christ et pouvaient accueillir jusqu’à 1600 baigneurs à la fois. A l’antiquité, on aimait prendre des bains, prendre soin de soi et faire du sport, faire des rencontres ou encore se cultiver. C’est tout cela qu’il était possible de faire dans les thermes.
Les thermes étaient accessibles à tout le monde, et toutes classes sociales confondues. C’était à la fois un bref moment de luxe, mais également une nécessité. En général les romains s’y rendaient tous les jours. Le parcours idéal était de commencer par faire du sport dans les palestres pour suer, puis passer au caldarium, au tepidarium et enfin au frigidarium pour bien resserrer les pores. Déjà à l’antiquité, on se servait du savon, des huiles et onguents. Les femmes utilisaient des peignes fins pour se coiffer et éliminer les poux qui étaient courants à cette époque et on trouvait même une espèce de dentifrice qu’on s’appliquait avec les doigts sur les dents. Pour la recette de cette pâte, âmes sensibles s’abstenir, il y avait deux façons de faire: soit de la cendre de rat mélangée avec du miel et de la racine de fenouil ou bien de l’urine de jeune garçon mélangée à de la pierre ponce pilée. Je ne sais pas lequel j’aurais choisi personnellement…
Bon, revenons à nos thermes ! Quatre grande portes principales permettaient d’accéder aux thermes dans lesquels on pouvait trouver des bibliothèques, des palestres pour faire du sport, un caldarium, tepidarium, frigidarium ou encore natatio.
Quelques définitions s’imposent n’est-ce pas ?
Caldarium: espace pour prendre des bains chauds
Tepidarium: espace pour prendre des bains tièdes chauffés par des hypocaustes (système de chauffage au sol)
Frigidarium: espace pour prendre des bains froids

Natatio: piscine
Onguent: pommade parfumée qui se liquéfiait à la chaleur

Concernant la décoration, les restes archéologiques qui nous sont présentés ne nous permettent pas de nous imaginer l’immense richesse de ces lieux. Les murs de briques que nous voyons étaient tous recouverts de marbre blanc et les sols de mosaïques fines. Il y avait aussi de nombreuses statues de divinités romaines mais qui malheureusement ont été détruites ou pillées.

 

Informations pratiques:

Tarif normal : 6€
Tarif réduit : 3€ pour les étudiants et les seniors
Gratuit pour les moins de 18 ans et les plus de 65 ans

Adresse : Via delle Terme di Caracalla, 52 , Rome

Publicités

2 réflexions sur “Les thermes de Caracalla à Rome