Que mange-t-on de bon en Corse ?

Avec mon chéri, nous sommes partis 5 jours en Corse au moment de Pâques, et nous avons fait que manger. Oui vous me connaissez, pour moi la découverte d’un lieu passe aussi et surtout par mon estomac ! J’avais un peu peur de ce que j’allais y trouver parce que je ne suis pas une grosse carnivore et préfère les mets végétariens… Alors oui bien sûr, la Corse, c’est THE place to be si on aime la bonne charcuterie: la saucisse (oui attention, on ne parle pas de saucisson là bas), le figatellu ou encore le lonzu font partie des cochonnailles les plus connues de l’île. Personnellement, j’ai préféré jeter mon dévolu sur les fromages ; et Dieu sait qu’ils sont nombreux !! On a pu tester le Brocciu (c’était le début de la saison), la Tomme de brebis et la Tomme de chèvre. J’en profite d’ailleurs pour vous signaler que le Brocciu possède aussi son AOC depuis 1983, ce qui vous confère une qualité optimale. Attention aux autres, car ils peuvent être faits à base de poudre de lait si ce n’est pas la saison de la traite.
Le Brocciu (brousse en provençal), c’est un peu LA star locale puisqu’on le déguste aussi bien salé que sucré. En salé, on a goûté les migliacci, une galette faite à base de brousse cuite au feu de bois avec des feuilles de châtaigniers, on a aussi goûté aux beignets de brocciu salés. Nous avons été moins fans des versions sucrées. Traditionnellement, le Brocciu se suffit à lui même, et se déguste avec un peu de sucre et d’eau de vie (mais nous n’avons pas aimé), et nous avons aussi goûté au Fiadone, un gâteau très populaire à base de brousse & de citron. C’est un peu le cheesecake corse.

Nous avons séjourné sur la Costa Verde qui est une zone très agricole et très nature située à proximité de la mer. Nous étions plus précisément à Cervione, qui est réputée pour sa noisette. Sucrée, salée, concassée ou en poudre, là aussi, les corse ont su sublimer ce fruit avec brio. Nous avons découvert le « Salinu » qui est une poudre de noisettes légèrement salée que l’on utilise comme condiment pour les salades, le poisson ou même la viande. C’est, je crois, notre plus gros coup de cœur du voyage: on en met partout, on adore. Vous pouvez en acheter à l’Atelier de la Noisette à Cervione. Gâteau à la noisette, glace à la noisette, noisettes caramélisées style chouchous ou encore escalope panée à la noisette, nous avons goûté plein de choses différentes et désormais, je n’ai plus aucun doute en ce qui concerne mon amour pour la noisette…

Toujours dans le sucré, vous ne partirez pas de l’Île de Beauté sans avoir goûté aux canistrelli, des petits biscuits croustillants à tomber. On peut en trouver de différentes sortes: nature, au vin blanc, à l’anis ou encore… à la noisette (étonnant je sais!). Nous vous recommandons vivement les canistrelli au vin blanc (avec sa légère fleur de sel) de la marque Cuggiulelle de Zilia que vous pouvez trouver en supermarché: ils sont juste EXCEPTIONNELS et ont fait l’unanimité dans notre entourage.

Côté mer, l’île regorge de poissons, fruits de mer & coquillages qui raviront les fin gourmets. Ne manquez pas la boutargue de Bastia, qui se présente sous forme solide ou en poudre et qui peut se déguster en fines tranches à l’apéro arrosées de jus de citron, ou en copeaux (voire en poudre) pour sublimer vos spaghettis.

Pour les condiments, en plus du Salinu, nous avons ramené dans nos valises des moutardes locales: une classique au cédrat qui a un délicat goût citronné puis une traditionnelle à la myrte. Toutes deux sont excellentes (même si je préfère celle au cédrat).

Enfin, si tout cela vous a donné soif, pourquoi ne pas essayer un petit jus de clémentine corse, une pietra bien fraîche (les filles, si vous aimez la bière fruitée, je vous conseille la Pietra Rossa, elle est excellente), un bon verre de muscat ou muscat pétillant si vous aimez les vins fruités ou encore une petite liqueur de myrte pour digérer tout ce que vous avez mangé ?

Je suis sûre que nous sommes passées à côté de petites merveilles de la gastronomie corse, mais ça nous donne une excellente raison pour y retourner comme ça. N’hésitez pas à nous donner vos bonnes adresses et/ou idées de mets à goûter pour notre prochain voyage.
Eh bien sûr, n’oubliez pas de ramener quelques souvenirs gourmands de votre voyage !

 

Nos découvertes culinaires en photo
L’aventure commence…
Tartine corse
Liqueur de Myrte
Asperges sauvages ramassées dans le jardin de Christian
Oeufs brouillés aux asperges sauvages et au brocciu
Glace à la noisette de Raugi, le glacier de Bastia incontournable
Migliacci, galettes de brousse cuite au feu de bois sous une feuille de châtaignier
La tarte paysanne, le gâteau typique de Pâques
Caccaveddu ou Campanile de Pâques; brioche à la fleur d’oranger cuite avec un œuf entier
Fiadone sur le Port de Saint Florent

 

Muscat pétillant
Charcuterie, fromages & vins de pays
Aubergines à la bonifacienne
Beignets au brocciu… mmmmmm
Brocciu, sucre & eau de vie
Escalope de veau panée à la noisette
A un di sti ghjorni Corsica !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s