Poulet au riesling et spaetzles au munster

Aujourd’hui, nous allons mettre l’Alsace dans nos assiettes avec cette délicieuse recette de poulet au riesling accompagné de spaetzles recouvertes de munster… un plat pas forcément très light à cause du fromage, mais si bonne et réconfortante qu’on ne prend pas la peine de s’en priver 🙂 Découvrons ma recette

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • spaetzles fraîches
  • 3/4 d’un munster
  • 2 oignons émincés
  • 3 gousses d’ail
  • Des aiguillettes de poulet
  • 1 mélange forestier surgelé
  • 1/2 paquet de champignons de paris émincés
  • 1 petite bouteille de riesling
  • persil plat
  • sel / poivre
  • un peu de farine
  • une petite brique de crème liquide allégée

Préparation:

Dans une poêle, faîtes revenir l’ail écrasé avec les oignons et un peu d’huile d’olive ou de beurre et du sel. Au bout de 10 minutes, ajoutez vos champignons et salez de nouveau un petit peu pour aider les champignons à dégorger et à rendre leur eau. Ajoutez une rasade généreuse de vin blanc, ajoutez une bonne poignée de persil plat émincé, ajoutez vos blancs de poulet cru que vous recouvrez bien de sauce puis laissez réduire la sauce sur feu doux. Vous pouvez ajouter un peu de farine pour faire épaissir la sauce, mais sinon en refroidissant, elle va naturellement devenir plus dense.

Dans une autre poêle, faîtes revenir vos spaetzles avec une belle noisette de beurre pour les faire dorer 6 à 7 minutes en remuant bien pour ne pas les laisser brûler.

Enfin, dans une petite casserole faîtes fondre votre munster coupé au préalable en morceaux, puis ajoutez les 3/4 d’une brique de crème liquide allégée et remuez bien.

Dressez votre assiette avec d’un côté le poulet et les champignons, et de l’autre, les spaetzles recouvertes de fromage puis servez bien chaud avec un verre de riesling.

Bon appétit !

Publicités

Soupe de carotte aux lentilles corail façon Lignac

C’est encore une belle recette du Chef Cyril Lignac que je vous propose aujourd’hui. Avec la vague de froid qui s’est installée partout en France, rien de tel pour se réchauffer et éviter un peu les calories. C’est une recette simplissime à réaliser, il suffit juste d’avoir les robots adéquats 🙂

Ingrédients (j’ai un peu modifié les quantités):

  • 1kg de carottes
  • 1 L d’eau
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • sel / poivre
  • 300g de lentilles corail
  • graines de cumin
  • crème liquide
  • huile d’olive

Préparation:

Épluchez vos carottes et coupez les extrémités. Rincez les ensuite à l’eau claire, coupez les en rondelles au robot puis mettez-les dans un fait tout. Ensuite, rincez vos lentilles corail dans un chinois puis ajoutez les aux carottes. Salez bien et couvrez avec un litre d’eau. Ajoutez votre cube de bouillon émietté et mettez à chauffer sur feu moyen environ 30 min. Une fois le tout cuit, utilisez votre mixeur plongeur pour obtenir une soupe bien onctueuse, ré-assaisonnez puis servez bien chaud avec un peu de crème liquide, un trait d’huile d’olive et des graines de cumin.

Bonne soupe !

Risotto aux herbes et au saumon fumé

Pour ma part, exit le foie gras pendant les fêtes, toute mon attention se porte sur le saumon fumé qui pour moi est LE met indispensable des repas de fin d’année. Un noël sans saumon fumé: impensable !!!

Ce risotto aux herbes et saumon fumé facilement réalisable, est la recette idéale pour donner à votre repas un petit goût de Dolce Vita.

Ingrédients: (pour 4 personnes)

  • 500g de riz rond arborio
  • 1 cube de bouillon à l’huile d’olive et aux herbes (trouvé dans les bouillons Knorr)
  • 2 grosses échalotes
  • 1 grosse noisette de beurre
  • 3 CS d’huile d’olive
  • 1 kiri
  • Du parmesan
  • Aneth fraîche
  • Saumon fumé
  • 1 L d’eau
  • 1/2 L de vin blanc sec
  • sel / poivre

Préparation:

Dans une casserole remplie d’un litre d’eau, émiettez un cube de bouillon jusqu’à ce qu’il soit bien dissout puis réservez. Dans un fait-tout, faîtes revenir les échalotes émincées dans l’huile et le beurre puis ajoutez le riz pour qu’il s’imprègne bien des saveurs. Ajoutez une louche d’eau puis un peu de vin blanc jusqu’à évaporation, puis procédez ainsi jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de liquides et que le riz soit bien gonflé. Le grain devient translucide au fur et à mesure de la cuisson. Lorsque le risotto est prêt, ajoutez un kiri pour qu’il soit bien onctueux, une bonne dose de parmesan, du sel et poivre, de l’aneth fraîche ciselée puis enfin l’émincé de saumon fumé que vous parsemez sur le dessus. Décorez d’un brin d’aneth et servez bien chaud.

Buon Appetito

Retrouvez deux autres de mes recettes de Risotto: aux asperges (ici) et aux artichauts (ici)

Tom Kha Gai, soupe thaï au poulet

Pour continuer dans les soupes et plats chauds réconfortants et équilibrés, je vous propose aujourd’hui une recette pleine d’exotisme, direction la Thaïlande !

Ingrédients (pour 4 à 5 portions)

  • 2 beaux filets de poulet
  • 1L d’eau
  • 1 cube de bouillon de volaille
  • Une quinzaine de tomates cerises
  • 1 demie-tige de citronnelle
  • 1 petit piment rouge thaï (Certains en mettent 5 à 10 (LES DINGUES!!!), mais pour nous, petits occidentaux qui n’avons pas l’habitude de manger très épicé, j’ai trouvé qu’un seul suffisait largement puisqu’ils sont très… PUISSANTS)
  • 1 bonne poignée de feuilles de coriandre thaï
  • 1 boîte de lait de coco
  • Gingembre frais
  • 1 CC de sucre en poudre
  • 1 carotte
  • 1 belle gousse d’ail
  • 1 citron vert
  • Sauce soja
  • sel/poivre
  • Facultatif: lamelles de champignons de Paris

Préparation:

Dans un fait-tout, émiettez un cube de bouillon de volaille dans 1 litre d’eau et faites bouillir. Emincez vos filets de poulet, ajoutez les dans le bouillon ; Emincez une gousse d’ail et un bout de gingembre frais, détaillez votre tige de citronnelle en petits tronçons (en ayant pris soin de retirer la première couche puis les extrémités de la tige), puis ajoutez tout cela dans le fait-tout. Ajoutez le lait de coco (j’ai utilisé une demie boîte seulement), un petit peu de sauce soja (ou nuoc mam), une petite cuillère à café de sucre en poudre et le jus d’un citron vert. Ajoutez une bonne poignée de feuilles de coriandre émincées avec un petit piment rouge coupé en fines lamelles puis laissez mijoter de nouveau 5 à 10 minutes à petits bouillons. Enfin, ajoutez des quartiers de tomate cerise, et des lamelles de carotte (j’ai utilisé mon éplucheur pour les faire) puis salez et poivrez une dernière fois.

A déguster bien chaude, avec ou sans accompagnement (à savoir qu’un bol de riz passe très bien avec !).

La prochaine fois, je me lancerai dans la préparation d’une Tom Yum Goong, une autre soupe thaï épicée à base de crevettes… Comme son nom, ça a l’air bien yum yum 🙂

Velouté de fenouil aux éclats de pistache

L’autre jour, j’ai trouvé cette recette de velouté au fenouil et aux éclats de pistache, et je me suis dit qu’il fallait absolument que je l’essaye afin d’inaugurer mon nouveau mixeur plongeur. C’était vraiment un régal et c’est une recette que j’imagine tout à fait pour un repas de fête.

Ingrédients (pour 4 à 5 belles portions):

  • 3 fenouils
  • 1 panais
  • 1 échalote
  • 2 CS de pastis (au grand dam de mon chéri 😀 pour qui le pastis, c’est sacré)
  • 1 litre d’eau
  • huile d’olive
  • Jus d’un demi citron vert
  • 1 petite brique de crème liquide allégée
  • Quelques pistaches salées décortiquées
  • sel/poivre

Préparation:

Dans un fait-tout, ajoutez une échalote émincée, un panais épluché et coupé en rondelles, et 3 bulbes émincés de fenouils. Ajoutez une bonne rasade d’huile d’olive puis 2 bonnes cuillères à soupe de pastis, ajoutez 1 litre d’eau puis couvrez pour une bonne demie heure-40 minutes sur feu fort jusqu’à ce que les légumes soient cuits.

Mixez à l’aide d’un mixeur plongeur jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de morceaux, ajoutez un trait de jus de citron vert, versez la crème liquide, salez (bien comme il faut), poivrez puis dressez dans des assiettes creuses. Enfin, pour la présentation, ajoutez des éclats de pistaches salées sur le dessus du potage et décorez avec l’aneth prélevée sur l’un des fenouils avant cuisson.

Servez chaud

Bon appétit

Recette trouvée sur Elle.fr

Aubergines à la bonifacienne

Dans le sud, nous sommes des amateurs d’aubergines: en caviar, en beignets, en ratatouille, en tian, en papeton… on en consomme beaucoup. Lors de mon dernier séjour en Corse, j’ai eu le plaisir de goûter pour la première fois aux aubergines à la bonifacienne, qui m’ont fait penser aux « Melanzane alla parmigiana ». C’est le même principe sauf qu’on remplace le parmesan avec de la brousse. C’est une recette un petit peu longue à préparer mais qui est délicieuse, saine et équilibrée, et qui plus est, très estivale. A vos marmites !

Pour 5 personnes:

  • 4 belles aubergines
  • 2 pots de brousse
  • 2 gousses d’ail
  • 2 œufs
  • Chapelure de Pain sec / Biscottes
  • huile d’olive
  • sel / poivre
  • Emmental ou parmesan râpé

Pour la sauce tomate maison:

  • 6 tomates
  • une petite boîte de double concentré de tomate
  • huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • paprika
  • piment de cayenne
  • Feuilles de basilic fraîches

Première étape: la sauce tomate

On pourrait ne pas s’embêter et prendre tout bêtement une boîte de pulpe de tomates, mais bon, si on ne profite pas de la saison des tomates pour les utiliser, c’est un peu dommage. J’ai décidé de bien faire les choses ! Pour commencer, j’ai taillé une petite croix sous les fesses de mes tomates et les ai plongé dans de l’eau bouillante 1 minute 30 pour les monder. Enlevez la peau, mettez les dans une sauteuse avec de l’huile d’olive, une bonne rasade d’eau et deux gousses d’ail écrasées, le tout sur feu doux en couvrant. une fois que les tomates sont bien ramollies, écrasez les en mélangeant correctement. Enlevez le couvercle pour que le reste de l’eau s’évapore, et quand la texture vous convient, utilisez un mixeur plongeant pour rendre votre sauce bien onctueuse. Assaisonnez avec sel, poivre, paprika, piment de Cayenne et enfin quelques feuilles de basilic émincées, puis réservez votre sauce.

Deuxième étape: les aubergines

Avant toute chose, préchauffez le four à 210°C. Pour les aubergines, on va commencer par les couper en deux dans le sens de la longueur puis par les plonger dans une marmite à ébullition pendant 20 minutes. Aidez vous d’une casserole d’eau posée par dessus car les aubergines vont flotter. Égouttez les aubergines, puis videz les de leur chair délicatement en suivant bien le contour de la peau (tout en laissant un petit centimètre pour ne pas abîmer l’aubergine. Réservez les « barquettes » d’aubergines. A l’aide d’un robot, mixez la chair pour la réduire en petits morceaux, placez la dans une passoire puis videz l’eau en appuyant bien dessus avec le dos d’une cuillère à soupe. Préparez votre chapelure avec du vieux pain rassis ou ds biscottes à l’aide d’un hachoir électrique puis dans un saladier, mélangez la chair égouttée, la brousse, 2 œufs entiers, 2 gousses d’ail écrasées, de l’huile d’olive, sel, poivre et la chapelure puis mélangez bien le tout. Sur une plaque préalablement huilée, disposez vos barquettes d’aubergine, puis garnissez les de la préparation à base de brousse. Enfin, saupoudrez un peu de fromage râpé sur le dessus de chaque aubergine (gruyère ou parmesan), puis enfournez pour 20-25 minutes sur une grille disposée au plus haut de votre four (chaleur en haut/en bas). Quand le dessus commence à dorer, c’est que les aubergines sont prêtes. Refaites chauffer votre sauce tomate sur feu doux puis servez.

Dressez vos aubergines délicieusement recouvertes de sauce tomate, accompagnées d’une bonne salade verte et vous verrez, ça fait des ravages 🙂

NB: Normalement, il est prévu de faire frire les aubergines après le passage au four, mais ce légume étant une véritable pompe à huile, j’ai évité afin de garder le côté sain de la recette. A savoir aussi qu’ici, la barquette d’aubergine est trop dure pour être mangée, nous avons seulement mangé la farce. La peau n’est pas très digeste, mais si vous voulez manger aussi la barquette, il vous suffira alors de laisser cuire plus longtemps.

Espadon à la sicilienne

Je vous souhaite à tous une merveilleuse année 2016 ! J’espère que les fêtes se sont bien passées. De mon côté nous avons bien profité, bien mangé, sans faire trop d’excès (ouf). Malgré tout, il est temps de refaire la diète avant l’Épiphanie et Mardi Gras ! On ne s’arrête jamais en France, c’est terrible ! Je vous propose aujourd’hui une recette détox du Sud de l’Italie avec cet espadon à la sicilienne: succès garanti et puis c’est une recette facile et rapide à réaliser: ça ne prend pas plus de 30 minutes.
 
 

 Recette pour deux personnes

Ingrédients:

– Longe d’espadon (une belle tranche d’environ 400g)
– Une branche de céleri
– Une boîte de concassé de tomate
– 1 oignon blanc
– 2-3 gousses d’ail
– Olives vertes
– Câpres
– Huile d’olive
– Sel / poivre
– Piment en poudre

Préparation:

– Commencez par préparer votre céleri en l’épluchant rapidement à l’épluche légume pour enlever les parties filandreuses, puis détaillez la tige en petits tronçons. Ciselez les feuilles de céleri et réservez-en une petite partie pour la présentation.
– Versez une quantité généreuse d’huile d’olive dans votre poêle, puis faites revenir l’oignon émincé sur feu doux avec les gousses d’ail écrasées et le céleri (tige et feuilles) jusqu’à ce que l’oignon et le céleri deviennent un peu translucides. Ajoutez le concassé de tomate, un peu de sel, poivre, piment en poudre puis enfin les olives vertes et câpres.
– Rincez votre tranche d’espadon sous l’eau, puis enlevez la peau à l’aide d’un couteau. Faites préchauffer votre poisson au microonde pendant 1 minute, videz l’eau puis finissez la cuisson du poisson dans la poêle directement avec la sauce. Attention à ne pas le cuire trop longtemps, car il deviendrait caoutchouteux.

A savoir: Si la peau de l’espadon est brillante et la chair claire et rosée, c’est que le poisson est frais. Il a tendance à devenir grisâtre avec le temps.

Tagliatelles aux chanterelles

On quitte peu à peu la saison de l’automne pour se rapprocher de l’hiver. Jusque là nous avons eu beaucoup de chance sur la Côte d’Azur avec notre été indien ; Espérons que nous ne souffrirons pas trop cet hiver ! Avec le chéri, on a été aux champignons dans l’arrière pays grassois, et nous avons surtout ramassé des petits gris, et quelques sanguins. En revanche pas de chanterelles qui sont pourtant courantes ici chez nous… Tant pis, à défaut, j’en ai trouvé à Grand Frais près de chez moi.

 

Ingrédients:
– Tagliatelles fraîches
– Chanterelles
– 3 petites gousses d’ail
– Beurre doux
– Crème liquide + semi-épaisse
– Parmesan

– Sel / Poivre / Basilic

Préparation:  

Cette recette de pâtes est très facile à réaliser mais néanmoins un peu longue à cause du nettoyage des champignons qui est un peu minutieux. Une fois les champignons bien propres, mettez les dans une poêle avec un bon morceau de beurre doux et 3 petites gousses d’ail écrasées. Mettez également une casserole d’eau sur feu fort en parallèle. Faites revenir les champignons sur feu moyen pour qu’ils rendent leur eau, et une fois l’eau évaporée, rajoutez le mélange de crème liquide-crème semi-épaisse, avec sel, poivre, basilic et une bonne quantité de parmesan râpé, mélangez et réservez sur feu très doux. Une fois l’eau de la casserole frémissante, rajoutez les tagliatelles fraîches qui seront cuites 3-4 minutes après, égouttez les et mettez les ensuite dans la poêle pour les mélanger avec les champignons à la crème. Dressez et servez les pâtes bien chaudes avec encore un peu de parmesan sur le dessus des pâtes. Bon appétit.

deb0d-img_3199

Poulet au maroilles & Spaetzles

Ça fait très longtemps que j’ai pas mis une petite recette sur mon blog, alors aujourd’hui on va remédier à ça. Lorsque j’ai vécu à Lille pour mes études, j’ai découvert là bas plein de spécialités méconnues dans le sud et notamment le fameux maroilles, un fromage bien puant dont on m’avait vaguement parlé. Malgré sa forte odeur de pieds, je dois le reconnaître, en bouche c’est une tuerie ! Les variations sont infinies, mais les plats les plus connus sont: Welsh, tarte au maroilles, pavé de rumsteak sauce maroilles ou encore poulet au maroilles dont je vous dévoile ma recette aujourd’hui.

Ingrédients:

– Aiguillettes de poulet
– 1 paquet de spaetzles fraîches
– 1 maroilles
– 1 oignon
– 1 petite brique de crème liquide (20 cl)
– un peu de ciboulette
– un peu de beurre pour la cuisson
– un peu de bière
– un peu de cassonade/sucre roux
– sel / poivre
Pour commencer, j’ai fait revenir le poulet avec un petit peu de beurre dans une poêle. Une fois que le poulet était bien doré, j’ai rajouté un oignon émincé en rajoutant également une noisette de beurre ainsi qu’un peu de bière et un tout petit peu de sucre pour faire caraméliser l’oignon. Une fois que les oignons sont tendres, rajoutez la ciboulette puis les spaetzles et faîtes revenir environ 5 minutes. Salez, poivrez, puis arrêtez le feu et réservez. Enlevez la croûte du maroilles, et détaillez le fromage en petit dés puis mettez les dans une petite casserole avec la brique de crème liquide et remuez bien sur feu doux. Vous pouvez désormais dresser votre assiette et verser généreusement la sauce au maroilles sur votre poulet. Bon appétit

 

Risotto ai carciofi de Marina

Bonjour à tous, je reviens aujourd’hui avec une recette de risotto aux artichauts testée hier soir qui m’a été donnée par ma copine italienne Marina. Elle s’insurgeait de voir que nous français, rajoutions de la crème partout: dans les risottos, les carbonara… donc j’ai bien suivi ses instructions et n’ai point rajouté de crème haha. C’est vrai que l’eau de cuisson et le parmesan créent naturellement le côté crémeux… C’est donc moins gras. En revanche, je trouve quand même que la crème apporte un petit plus !

 

Ingrédients:

– 4/5 artichauts violets
– 350 grammes de riz rond à risotto
– 2 gousse d’ail
– un demi bouquet de persil plat
– une demie bouteille de vin blanc sec
– un demi paquet de parmesan râpé
– un peu d’huile d’olive
– de l’eau
– sel & poivre

Pour commencer, il faut éplucher vos artichauts. Avant tout, préparez un bol rempli d’eau fraîche et pressez un demi citron dedans en laissant flotter le citron dans l’eau pour éviter que vos artichauts ne noircissent. Retirez les feuilles de l’artichaut les unes après les autres en évitant d’arracher trop de blanc, coupez ensuite votre artichaut en deux dans la longueur pour retirer le foin au cœur, si foin il y a, et réservez votre artichaut dans l’eau citronnée.
Sur une planche à découper, émincez un demi bouquet de persil plat, concassez deux gousses d’ail que vous mettez sur le persil dans un bol. Émincez vos artichauts en lamelles et veillez à éplucher l’extérieur de la tige qui est très rêche.
Dans une poêle (personnellement j’ai utilisé un wok), faites chauffer un peu d’huile d’olive, rajoutez votre mélange persil-ail-artichaut, versez une demie bouteille de vin blanc et assez d’eau pour que votre mélange flotte, puis remuer continuellement jusqu’à ce que vos artichauts soient al dente. L’eau va s’évaporer au fur et à mesure, donc n’hésitez pas à en rajouter régulièrement (dont une fois avec un peu de sel). Enfin, ajoutez en une fois votre riz, une fois encore soyez généreux en eau pour que le riz cuise et veillez à toujours bien mélangeant pour que ça n’attache pas au fond de votre poêle. Au bout de 15-20 minutes, votre risotto est prêt. Éteignez le feu, et rajoutez un demi paquet de parmesan, sel et poivre. et dressez sans attendre. Personnellement, j’ai fait le choix de garder un demi artichaut pour mon dressage.