Burgers à la provençale

On a tous nos petits péchés mignons… et chez moi, ce sont les burgers (bon aussi les pizzas, j’avoue, mais les pizzas c’est culturel chez nous, on habite à deux pas de l’Italie)… Oui, j’adore les sandwichs de façon générale, oui, mais les sandwichs gourmets… Exit les fast food bien gras, je préfère les manger dans un bon restaurant ou à la maison. Et puis ce qui est bien, c’est que le burger peut se décliner à l’infini au gré de vos envies. Aujourd’hui, je vous en propose une version provençale (pour changer de la pizza héhé).

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • Pain à burgers (une prochaine fois, on essaiera de faire nous mêmes les petits pains)
  • 2 steaks hachés
  • 1 douzaine de tomates cerises (oui les grosses à cette saison, c’est tout juste pas possible, et même en été vous me direz, j’ai un problème avec les tomates que je trouve bien souvent trop farineuses et j’ai horreur de ça… Donc généralement, j’achète toujours des tomates cerises qui sont à mon goût, plus juteuses et plus sucrées)
  • 1 boule de mozzarella
  • De la sauce pistou maison (soit un mélange huile d’olive, basilic frais et ail mais sans parmesan, sinon on appelle ça du pesto).
  • Sel / Poivre

Préparation:

Dans un four préchauffé à 180°C, toastez vos pains 5 minutes en ayant au préalable, versé un petit filet d’huile d’olive sur la mie pour la rendre plus croustillante.

Le temps du toastage, faîtes cuire vos steaks sur un grill jusqu’à ce qu’ils soient saignants/à point. Sortez vos pains, placez une première tranche de mozzarella sur le pain, puis le steak, vos tomates cerises coupées en deux, une seconde tranche de mozzarella, puis ré-enfournez 7 à 10 minutes le temps que votre fromage soit bien fondu. Restez à proximité du four pour vérifier que vos pains ne brûlent pas (et n’hésitez pas à les retourner et/ou à les sortir si vous voyez qu’ils colorent trop). Sortez vos burgers du four, ajoutez le pesto sur le fromage fondu, salez et poivrez, couvrez avec le chapeau puis servez vos burgers bien chauds. Si vous les mangez un midi, vous pouvez les servir avec les potatoes maison ou  des pommes sautées avec une petite sauce aïoli par exemple, et si c’est le soir, préférez une petite salade de roquette, de cresson ou de jeunes pousses pour limiter le carnage calorique.

Bon appétit 🙂

Publicités

Velouté de courgettes au chèvre

Même si les températures semblent s’être radoucies ici sur la Côte d’Azur, le temps reste morne et on a qu’une envie après le boulot: rentrer à la maison, se blottir dans son plaid tout doux et manger un velouté gourmand pour se réchauffer. Découvrez ma recette simplissime du velouté de courgettes au chèvre… Vous m’en direz des nouvelles 🙂

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 2 oignons blancs
  • 3 belles courgettes
  • huile d’olive
  • fromage de chèvre en buche
  • bouillon à l’huile d’olive et aux herbes
  • sel /poivre

Préparation:

Émincez vos oignons, salez et faîtes les revenir dans de l’huile d’olive sur feu moyen en surveillant bien la cuisson pour ne pas les faire brûler. Une fois les oignons devenus un peu translucides, baissez sur feu doux et couvrez le temps de préparer vos courgettes.

Avec un épluche-légumes, épluchez une bande sur deux de la courgette afin de garder la belle couleur verte, tout en diminuant l’amertume. Coupez les en tronçons ou rondelles puis ajoutez les aux oignons ; Salez pour aider les légumes à rendre leur eau.

Quand les courgettes sont elles aussi cuites, faîtes fondre un cube de bouillon à l’huile d’olive et aux herbes dans une petite casserole remplie de moitié avec de l’eau, puis versez la totalité du bouillon sur les courgettes. (Il faut que cela recouvre totalement les courgettes).

Pour le fromage, j’ai utilisé une bûche de chèvre deux fois plus larges que celles que l’on trouve habituellement en supermarché, et j’en ai utilisé une grande tranche, mais si vous utilisez une bûche de taille traditionnelle, alors vous pouvez en mettre deux puisqu’elles sont plus petites. Détaillez en petits bouts et ajoutez le fromage dans le fait-tout. Enfin, passez tout au mixeur plongeur jusqu’à ce que le velouté soit bien lisse, salez, poivrez, décorez de quelques morceaux de chèvre émietté et d’une feuille de roquette puis dégustez bien chaud.

Bon appétit

Poulet au riesling et spaetzles au munster

Aujourd’hui, nous allons mettre l’Alsace dans nos assiettes avec cette délicieuse recette de poulet au riesling accompagné de spaetzles recouvertes de munster… un plat pas forcément très light à cause du fromage, mais si bonne et réconfortante qu’on ne prend pas la peine de s’en priver 🙂 Découvrons ma recette

Ingrédients (pour 4 personnes):

  • spaetzles fraîches
  • 3/4 d’un munster
  • 2 oignons émincés
  • 3 gousses d’ail
  • Des aiguillettes de poulet
  • 1 mélange forestier surgelé
  • 1/2 paquet de champignons de paris émincés
  • 1 petite bouteille de riesling
  • persil plat
  • sel / poivre
  • un peu de farine
  • une petite brique de crème liquide allégée

Préparation:

Dans une poêle, faîtes revenir l’ail écrasé avec les oignons et un peu d’huile d’olive ou de beurre et du sel. Au bout de 10 minutes, ajoutez vos champignons et salez de nouveau un petit peu pour aider les champignons à dégorger et à rendre leur eau. Ajoutez une rasade généreuse de vin blanc, ajoutez une bonne poignée de persil plat émincé, ajoutez vos blancs de poulet cru que vous recouvrez bien de sauce puis laissez réduire la sauce sur feu doux. Vous pouvez ajouter un peu de farine pour faire épaissir la sauce, mais sinon en refroidissant, elle va naturellement devenir plus dense.

Dans une autre poêle, faîtes revenir vos spaetzles avec une belle noisette de beurre pour les faire dorer 6 à 7 minutes en remuant bien pour ne pas les laisser brûler.

Enfin, dans une petite casserole faîtes fondre votre munster coupé au préalable en morceaux, puis ajoutez les 3/4 d’une brique de crème liquide allégée et remuez bien.

Dressez votre assiette avec d’un côté le poulet et les champignons, et de l’autre, les spaetzles recouvertes de fromage puis servez bien chaud avec un verre de riesling.

Bon appétit !

Galettes de pommes de terre feta-persil

Bonjour à tous. Aujourd’hui, je vais vous donner ma recette des galettes de pommes de terre feta-persil pour un repas estival gourmand et facile à réaliser. J’ai utilisé le reste de pâte à gnocchis pour les réaliser, et elles peuvent facilement se congeler si vous les mettez les unes à côté des autres (sans se toucher) sur une feuille de papier sulfurisé à mettre ensuite au congélateur. Une fois qu’elles sont surgelées, vous pouvez les rassembler dans une boîte pour gagner de la place. Le jour-J, il vous suffira de les sortir 15-20 minutes à l’avance sans trop attendre non plus pour éviter que ça ne colle de trop dans la poêle (et n’oubliez pas de les séparer dès que possible pour éviter d’en faire un seul bloc !) 😀

Ingrédients:

  • Pommes de terre
  • un oeuf
  • un peu de farine
  • feta
  • quelques feuilles de persil
  • sel / poivre

Préparation:

Pour ces galettes, il faut déjà faire bouillir vos patates dans de l’eau frémissantes pour en faire une purée. Avec la purée, rajoutez un œuf entier avec un peu de farine, puis formez une pâte (comme pour les gnocchis). Quand vos petits boudins de pâtes sont prêts, garnissez de feta et de quelques feuilles de persil, puis recouvrez de pâte.
Dans une poêle, faîtes revenir vos galettes dans un peu d’huile de friture jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées, égouttez les dans du papier absorbant, salez et poivrez avant de servir puis accompagnez les d’un petit mélange de pousses (moi j’ai choisi des jeunes pousses avec de la betterave).

Cette recette est facile à réaliser, ne demande que peu d’ingrédients et peut se décliner à l’infini.

Bon appétit

Poulet au maroilles & Spaetzles

Ça fait très longtemps que j’ai pas mis une petite recette sur mon blog, alors aujourd’hui on va remédier à ça. Lorsque j’ai vécu à Lille pour mes études, j’ai découvert là bas plein de spécialités méconnues dans le sud et notamment le fameux maroilles, un fromage bien puant dont on m’avait vaguement parlé. Malgré sa forte odeur de pieds, je dois le reconnaître, en bouche c’est une tuerie ! Les variations sont infinies, mais les plats les plus connus sont: Welsh, tarte au maroilles, pavé de rumsteak sauce maroilles ou encore poulet au maroilles dont je vous dévoile ma recette aujourd’hui.

Ingrédients:

– Aiguillettes de poulet
– 1 paquet de spaetzles fraîches
– 1 maroilles
– 1 oignon
– 1 petite brique de crème liquide (20 cl)
– un peu de ciboulette
– un peu de beurre pour la cuisson
– un peu de bière
– un peu de cassonade/sucre roux
– sel / poivre
Pour commencer, j’ai fait revenir le poulet avec un petit peu de beurre dans une poêle. Une fois que le poulet était bien doré, j’ai rajouté un oignon émincé en rajoutant également une noisette de beurre ainsi qu’un peu de bière et un tout petit peu de sucre pour faire caraméliser l’oignon. Une fois que les oignons sont tendres, rajoutez la ciboulette puis les spaetzles et faîtes revenir environ 5 minutes. Salez, poivrez, puis arrêtez le feu et réservez. Enlevez la croûte du maroilles, et détaillez le fromage en petit dés puis mettez les dans une petite casserole avec la brique de crème liquide et remuez bien sur feu doux. Vous pouvez désormais dresser votre assiette et verser généreusement la sauce au maroilles sur votre poulet. Bon appétit

 

Poulet pané au parmesan & sa sauce crémeuse à l’ail

Au Japon, puisque le bœuf coûte cher, je me rabats sur les blancs de poulet. Ces temps-ci j’avais envie de faire des nuggets avec une petite sauce à l’ail tout en y apportant ma touche japonaise. C’est un peu long à faire, mais c’était tellement bon que finalement, le jeu en vaut la chandelle.
Ingrédients: 
– blancs de poulet
– Panko (chapelure japonaise souvent utilisée pour le tonkatsu ou les tempura)
– 1 oeuf
– parmesan en poudre
– crème liquide
– une gousse d’ail
– du wasabi (j’ai utilisé de la pâte)
– de la mayonnaise allégée
– sel & poivre
– huile de friture
Facultatif: persil plat
Préparation:
Après avoir détaillé les morceaux de poulet, il faut battre un œuf dans un petit bol, et dans un autre récipient, mélanger le panko au parmesan. Trempez ensuite vos morceaux de poulet dans l’oeuf battu puis le déposer dans la chapelure pour l’en enrober, puis une fois que c’est prêt, déposez vos morceaux sur un petit plateau ou sur une assiette. 
Avant de passer à la cuisson, je vous suggère de préparer la sauce. De cette façon, lorsque votre poulet sera chaud et croustillant, il suffira juste de répandre cette sauce, et de vous régaler sans plus attendre. Pour la sauce, c’est très simple, j’ai réduit l’ail en purée que j’ai incorporé à la crème, j’ai rajouter une noisette de wasabi, sel et poivre, un peu de mayonnaise allégée pour donner de la consistance à la sauce et on mélange bien.
Plusieurs cuissons possibles pour le poulet, vous pouvez utiliser une friteuse, ou sinon comme moi les faire revenir à la poêle dans un peu d’huile (c’est déjà suffisamment gras comme ça). Une fois bien dorés, vous pouvez essorer vos nuggets sur du papier absorbant (pour limiter la matière grasse) et ensuite les dresser dans une assiette. Enfin, versez votre crème sur le poulet à l’aide d’une cuillère et rajoutez  quelque feuilles de persil plat pour donner du goût et de la couleur.
Succès garanti !

Mont d’or au four et Jurançon

L’autre jour, j’avais mis du Jurançon au frais, alors quand je suis tombée sur une promotion sur le Mont d’Or au supermarché, je n’ai pas pu y résister. La recette classique est: Mont d’Or + Vin blanc, mais j’ai trouvé ça un peu trop classique, alors j’ai préféré l’agrémenter un peu plus.
Découvrez ma version du Mont d’Or au four.

 

Pour cette recette, nous avons besoin de:

– Mont d’or
– quelques tranches d’oignon émincé
– 1 goutte d’ail
– un peu de vin blanc (jurançon par exemple)
– sel & poivre
– ciboulette
– Facultatif: quelques cerneaux de noix

On commence par faire un creux dans le fromage avec une cuillère à soupe (sans jeter le fromage bien évidemment), on remplit ce creux de vin blanc, puis on remet le fromage par dessus.
On coupe une gousse d’ail en petit quartier que l’on vient planter un peu partout dans le fromage, et on fait de même avec l’oignon. On n’oublie pas de rajouter un peu de sel et de poivre et enfin, on emballe la boîte en épicéa de papier aluminium et de la placer dans une tourtière (ou autre plat) avant d’enfourner le tout à 180°C (en haut du four, position grill) pendant 20 à 30 minutes jusqu’à ce que l’aspect vous semble sympathique. Avant de servir, saupoudrer le mont d’or de ciboulette ciselée et retirer le papier aluminium.
En accompagnement, je vous suggère des pommes de terre vapeur et une bonne salade verte.
Bon appétit

[APERO]: Mini croissants à la tapenade verte

Dernière ligne droite avant les fêtes! Si vous manquez d’inspiration pour vos apéritifs, je vous suggère cette recette de tapenade d’olives vertes et de mini croissants avec lesquelles vous êtes sures de remporter un franc succès.
Étape n°1: La tapenade 
– 1 bocal d’olives vertes

– Quelques câpres (1 CC pour moi)
– 4-5 feuilles de basilic
– 3/4 de fromage de chèvre (type chavroux)
– 2 gousses d’ail
– 4 gouttes de tabasco
– romarin
– huile d’olives

Une recette archi-simple: il suffit juste d’écraser l’ail et puis on verse l’ensemble des ingrédients dans un mixeur pour obtenir une belle tapenade verte. Vous pouvez la déguster telle quelle avec des toasts grillés ou des gressins, ou bien faire des mini croissants (voir ci-dessous).

Étape n°2: Les mini-croissants

La encore, une recette simple et rapide: il vous suffit juste d’avoir une pâte feuilletée toute prête dans le frigo. Une fois la pâte déroulée, vous la couper en plusieurs triangles (au moins 12 triangles voire 16), vous garnissez avec un peu de tapenade, vous roulez votre croissant en serrant bien pour éviter qu’il ne se déroule en gonflant dans le four. Si vous voulez qu’ils brillent bien, vous pouvez les badigeonner de jaune d’œuf avant de les saupoudrer de graines de pavot (ou autre), moi je n’en avais pas, alors j’ai mouillé avec un peu d’eau pour coller mes graines. Enfin, vous enfournez à 200°C dans un four préchauffé pendant 15-20 minutes.

Bonnes fêtes

Tarte aux poireaux et à la feta

Je vous propose aujourd’hui une recette simplissime: celle de ma tarte poireaux-feta pour les soirs de grande flemme ou pour recevoir vos amis en toute simplicité autour d’un repas pas trop copieux.

Ingrédients:

– 1 pâte brisée
– 4 oeufs
– 25 cl de crème liquide
– 1/4 de lait
– sel, poivre, un peu de beurre
– 2 poireaux
– 1 oignon
– 1 paquet de feta
– gruyère râpé

Préparation:
– Faire revenir vos rondelles de poireaux et l’oignon émincé dans une poêle avec un peu de beurre jusqu’à ce que les rondelles soient tendres.
– Préchauffer le four à 180°C.
– Dans un saladier, casser vos œufs, verser la crème et le lait, un peu de sel et de poivre et bien mélanger.
– Dérouler votre pâte brisée dans une tourtière, piquer le fond avec une fourchette puis le tapisser avec le mélanger poireaux-oignon.
– Verser par dessus l’appareil à base de crème, puis des tranches de feta, et enfin parsemer de gruyère râpé
– Enfourner à 180°C pendant 55 minutes puis servir bien chaud avec une bonne salade verte

Bon appétit !

Sablés au chèvre et au thym

Pour m’évader de cette pluie constante, je me suis laissée aller à mes rêves d’été en Provence, et ai décidé hier de faire des petits sablés au chèvre et thym en attendant que la belle saison revienne dans le sud ! Ca a plutôt l’air de marcher… il fait un temps magnifique aujourd’hui 🙂
Ingrédients:
– 1 bûche de chèvre (personnellement, j’ai pris ce que j’avais dans le frigo, soit une bûche avec croûte. C’était très bon mais c’est juste peut être un peu plus galère lors de l’émiettage)
– 40g d’huile d’olive
– 100g de farine
– 1 jaune d’œuf
– du thym
Préparation:
– On verse le jaune d’oeuf au fond du saladier, puis la farine, l’huile, le thym, éventuellement un peu de sel/poivre, et on émiette notre bûche de chèvre. On mélange bien l’ensemble (j’ai commencé par mélanger à la fourchette, puis à la main pour former un boudin)
– On met notre boudin sous film alimentaire, et on place 1h au frigo pour qu’il durcisse
– Une fois l’heure écoulée, on ressort notre boudin, on le coupe en tranches (plus ou moins fines, à votre convenance), puis on enfourne sur une plaque garnie d’un papier cuisson à 180°C pendant 15-20 minutes.
– On les ressort du four, on les laisse refroidir, et on déguste à l’apéro !
Variantes:
– Changer le thym par du romarin
– Ajouter des éclats d’olives vertes ou noires
– Ajouter des éclats de jambon/bacon pour les friands de charcuterie
– Ajouter des éclats de tomates séchées

C’est tout pour aujourd’hui !