[Côte d’Azur]: Le Relais de la Pinède, une petite pépite de la gastronomie

Pour ceux qui habitent aux alentours du Pays de Grasse, vous avez forcément déjà entendu parler du Relais de la Pinède situé entre Mouans-Sartoux et la Roquette sur Siagne.

Créé il y a plusieurs années, ce restaurant de type familial a connu plusieurs propriétaires pour finalement retomber entre les mains d’un descendant du fondateur en décembre dernier. Après avoir effectué de nombreux travaux de rafraîchissement et d’aménagement, le Chef-Propriétaire Fabien Rouvier a pu ré-ouvrir les portes de l’établissement en début mars.

C’est dans un bel écrin de verdure, entourés de pins et sous le chant des cigales que nous avons découvert cet établissement très convivial. La décoration intérieure est sobre et chic, avec une salle très lumineuse qui donne sur la pinède. Le must ? La cuisine ouverte sur la salle qui permet de voir le Chef en action. A ce propos, j’ai aussi beaucoup aimé les lampes avec l’intérieur façon cuivre qui nous rappelle les casseroles d’antan.

Fabien Rouvier: qui est-il ?

Lui-même originaire de Mouans-Sartoux, Fabien Rouvier a fait ses classes chez les plus grands. Le Carlton à Cannes, Terre Blanche à Tourrettes, l’Hôtel Président Wilson à Genêve ou encore le Ritz et le Prince de Galles à Paris, il a travaillé aux côtés de trois grands noms de la gastronomie: Stéphanie Le Quellec, Philippe Jourdin ou encore Michel Roth.

Avec tout le savoir et la maîtrise qu’il a pu acquérir auprès de ces chefs étoilés et « Meilleurs Ouvriers de France », le mouansois a décidé de revenir sur la terre de ses ancêtres, bien déterminé à faire revivre le restaurant de son enfance: le Relais de la Pinède.

Il y a quelques temps, j’ai eu la chance d’aller goûter sa cuisine fraîche et inventive et nous avons laissé carte blanche au chef pour surprendre nos papilles…

Découvrez ce qu’il nous a mijoté.

Le Menu du Chef

Champagne / Cake à la riquette et jambon

Ventrêche de thon mariné façon pan bagnat,vinaigrette citronnée et sauce fraise-pastèque

Filet de perche, infusion à la verveine sur lit de courgettes niçoises et velouté de courgettes

Volaille fermière aux petits croutons, ratatouille et émulsions ratatouille et marjolaine

Panna Cotta comme un yaourt et fruits rouges frais

*****

De l’entrée au dessert, tout était absolument divin… Et dieu sait que je peux être difficile parfois et aussi très exigeante. Le chef et sa serveuse Marina m’ont conquis, c’était un sans faute. Nous avons passé un délicieux moment en leur compagnie, nous avons été reçu comme à la maison et tout était juste succulent. Les cuissons sont maîtrisées à la perfection, les assaisonnements sont incroyablement équilibrés et bien dosés, tout est en harmonie et on peut aussi découvrir des saveurs que l’on connait moins comme le poivre de timut ou l’huile de cardamome.

Le Chef construit chaque plat en sélectionnant précieusement trois éléments: un ingrédient principal, un accompagnement et un condiment. La cuisine est toujours de saison, et le Chef se fournit autant que possible chez les producteurs locaux.

Les midis, vous pourrez vous régaler avec un menu à 22€ (E/P ou P/D) et un à 26€ (E/P/D), idéal pour les budgets plus serrés et pour les déjeuners d’affaire (service rapide et efficace) et le soir, vous pourrez opter pour l’un des trois menus: un à 36€ (E/P/D), un à 47€ en 4 services et enfin l’apothéose à 62€ avec le menu « les yeux fermés » en plusieurs services (recommandé pour tous les convives) où comme nous, vous laissez le Chef vous surprendre. Le soir, c’est « THE place to be » si vous avez quelque chose à fêter. J’ai d’ailleurs recommandé ce restaurant à mes parents pour leur trentième anniversaire de mariage, et ils ont trouvé l’endroit exceptionnel 🙂

Impossible que vous soyez déçus, j’attends d’ailleurs votre retour d’expérience ici sur le blog. A ce propos, j’ai parfois des lecteurs qui me contactent par le formulaire pour faire leurs réservations et/ou pour me faire part de leur expérience ; n’hésitez pas, je transfère vos messages aux établissements dès réception du mail.

Rendez-vous vite sur leur Page Facebook en cliquant-ici ou sur leur compte Instagram ici et .

Le Relais de la Pinède – 1300 Route de la Roquette – 06370 Mouans-Sartoux
Pensez à réserver au 0493752829

A très bientôt et encore un grand grand merci à Fabien et Marina pour leur accueil, pour leur gentillesse et générosité et pour leur bienveillance. Ce n’est pas tous les jours que l’on rencontre des personnes aussi touchantes.

Publicités

Burgers à la provençale

On a tous nos petits péchés mignons… et chez moi, ce sont les burgers (bon aussi les pizzas, j’avoue, mais les pizzas c’est culturel chez nous, on habite à deux pas de l’Italie)… Oui, j’adore les sandwichs de façon générale, oui, mais les sandwichs gourmets… Exit les fast food bien gras, je préfère les manger dans un bon restaurant ou à la maison. Et puis ce qui est bien, c’est que le burger peut se décliner à l’infini au gré de vos envies. Aujourd’hui, je vous en propose une version provençale (pour changer de la pizza héhé).

Ingrédients (pour 2 personnes):

  • Pain à burgers (une prochaine fois, on essaiera de faire nous mêmes les petits pains)
  • 2 steaks hachés
  • 1 douzaine de tomates cerises (oui les grosses à cette saison, c’est tout juste pas possible, et même en été vous me direz, j’ai un problème avec les tomates que je trouve bien souvent trop farineuses et j’ai horreur de ça… Donc généralement, j’achète toujours des tomates cerises qui sont à mon goût, plus juteuses et plus sucrées)
  • 1 boule de mozzarella
  • De la sauce pistou maison (soit un mélange huile d’olive, basilic frais et ail mais sans parmesan, sinon on appelle ça du pesto).
  • Sel / Poivre

Préparation:

Dans un four préchauffé à 180°C, toastez vos pains 5 minutes en ayant au préalable, versé un petit filet d’huile d’olive sur la mie pour la rendre plus croustillante.

Le temps du toastage, faîtes cuire vos steaks sur un grill jusqu’à ce qu’ils soient saignants/à point. Sortez vos pains, placez une première tranche de mozzarella sur le pain, puis le steak, vos tomates cerises coupées en deux, une seconde tranche de mozzarella, puis ré-enfournez 7 à 10 minutes le temps que votre fromage soit bien fondu. Restez à proximité du four pour vérifier que vos pains ne brûlent pas (et n’hésitez pas à les retourner et/ou à les sortir si vous voyez qu’ils colorent trop). Sortez vos burgers du four, ajoutez le pesto sur le fromage fondu, salez et poivrez, couvrez avec le chapeau puis servez vos burgers bien chauds. Si vous les mangez un midi, vous pouvez les servir avec les potatoes maison ou  des pommes sautées avec une petite sauce aïoli par exemple, et si c’est le soir, préférez une petite salade de roquette, de cresson ou de jeunes pousses pour limiter le carnage calorique.

Bon appétit 🙂

La pichade, la pissaladière mentonnaise

Vous connaissez sans doute la pissaladière, « pizza » niçoise faîte d’oignons confits et d’anchois. Mais connaissiez vous la pichade ? C’est un peu le même principe, sauf qu’on met une base de sauce tomate. C’est une spécialité qui nous vient de Menton.

Pour la pâte:

– 250g de farine
– 1/2 sachet de levure de boulanger
– 1/2 cuillère à café de sel
– 125 ml d’eau tiède
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
– une pointe de sucre en poudre

Délayez votre sachet de levure dans de l’eau tiède et remuez bien. Mélangez ensuite tous les ingrédients puis formez une pâte bien homogène. Couvrez votre récipient d’une linge humide puis laissez gonfler la pâte environ 2 heures.

Pour la sauce tomate:

– 3 oignons
– 1 belle gousse d’ail
– huile d’olive
– 2 boîtes de tomates concassées
– une pointe de sucre en poudre
– sel / poivre
– feuilles de laurier / thym et/ou herbes de provence
– Quelques feuilles de basilic frais

Commencez par faire revenir vos oignons avec l’ail écrasé, l’huile d’olive et un peu de sel et de sucre jusqu’à ce qu’ils deviennent bien fondants (voire un poil caramélisés). Rajoutez alors la tomate, saupoudrez d’un peu de thym et laissez infuser 2-3 feuilles de laurier dans la sauce sur feu doux. Préchauffez le four à 200°C. Une fois que votre sauce est prête, étalez votre pâte dans une plaque préalablement huilée, nappez de sauce tomate et enfournez pendant 30 minutes. Avant de servir, resalez et poivrez si besoin, et décorez de quelques feuilles de basilic. Si vous souhaitez respecter la recette traditionnelle, il vous faudra ajouter des filets d’anchois et éventuellement quelques olives noires.

Pour accompagner votre pichade, pourquoi ne pas essayer une bière locale ?

L’azuréenne (Grasse) & Lou Soulèu (Antibes)
Bon appétit

[APERO]: Mini croissants à la tapenade verte

Dernière ligne droite avant les fêtes! Si vous manquez d’inspiration pour vos apéritifs, je vous suggère cette recette de tapenade d’olives vertes et de mini croissants avec lesquelles vous êtes sures de remporter un franc succès.
Étape n°1: La tapenade 
– 1 bocal d’olives vertes

– Quelques câpres (1 CC pour moi)
– 4-5 feuilles de basilic
– 3/4 de fromage de chèvre (type chavroux)
– 2 gousses d’ail
– 4 gouttes de tabasco
– romarin
– huile d’olives

Une recette archi-simple: il suffit juste d’écraser l’ail et puis on verse l’ensemble des ingrédients dans un mixeur pour obtenir une belle tapenade verte. Vous pouvez la déguster telle quelle avec des toasts grillés ou des gressins, ou bien faire des mini croissants (voir ci-dessous).

Étape n°2: Les mini-croissants

La encore, une recette simple et rapide: il vous suffit juste d’avoir une pâte feuilletée toute prête dans le frigo. Une fois la pâte déroulée, vous la couper en plusieurs triangles (au moins 12 triangles voire 16), vous garnissez avec un peu de tapenade, vous roulez votre croissant en serrant bien pour éviter qu’il ne se déroule en gonflant dans le four. Si vous voulez qu’ils brillent bien, vous pouvez les badigeonner de jaune d’œuf avant de les saupoudrer de graines de pavot (ou autre), moi je n’en avais pas, alors j’ai mouillé avec un peu d’eau pour coller mes graines. Enfin, vous enfournez à 200°C dans un four préchauffé pendant 15-20 minutes.

Bonnes fêtes

Sablés au chèvre et au thym

Pour m’évader de cette pluie constante, je me suis laissée aller à mes rêves d’été en Provence, et ai décidé hier de faire des petits sablés au chèvre et thym en attendant que la belle saison revienne dans le sud ! Ca a plutôt l’air de marcher… il fait un temps magnifique aujourd’hui 🙂
Ingrédients:
– 1 bûche de chèvre (personnellement, j’ai pris ce que j’avais dans le frigo, soit une bûche avec croûte. C’était très bon mais c’est juste peut être un peu plus galère lors de l’émiettage)
– 40g d’huile d’olive
– 100g de farine
– 1 jaune d’œuf
– du thym
Préparation:
– On verse le jaune d’oeuf au fond du saladier, puis la farine, l’huile, le thym, éventuellement un peu de sel/poivre, et on émiette notre bûche de chèvre. On mélange bien l’ensemble (j’ai commencé par mélanger à la fourchette, puis à la main pour former un boudin)
– On met notre boudin sous film alimentaire, et on place 1h au frigo pour qu’il durcisse
– Une fois l’heure écoulée, on ressort notre boudin, on le coupe en tranches (plus ou moins fines, à votre convenance), puis on enfourne sur une plaque garnie d’un papier cuisson à 180°C pendant 15-20 minutes.
– On les ressort du four, on les laisse refroidir, et on déguste à l’apéro !
Variantes:
– Changer le thym par du romarin
– Ajouter des éclats d’olives vertes ou noires
– Ajouter des éclats de jambon/bacon pour les friands de charcuterie
– Ajouter des éclats de tomates séchées

C’est tout pour aujourd’hui !

Cake aux saveurs méditerranéennes

Je n’arrive pas à croire que ce cake que je fais depuis plus de 5ans ne figure toujours pas sur mon blog! Je vais y remédier aujourd’hui en vous dévoilant ma recette ! Un cake salé aux saveurs du sud qui aura un succès garanti à vos apéros !

Ingrédients:

– 200g de farine
– 1 sachet de levure chimique
– 3 oeufs
– 10cl de lait
– 10cl d’huile d’olive
– 2 tomates
– olives noires
– 1/2 paquet de fêta

Préparation:

– Mélanger la farine avec la levure chimique, puis rajouter les oeufs un à un en mélangeant bien
– Rajouter le lait et l’huile d’olive, et mélanger à nouveau
– Couper les tomates et la fêta en cubes, puis les olives grossièrement et rajouter l’ensemble de ces ingrédients à la pâte
– Verser la préparation dans un moule préalablement beurré
– Enfourner 40 minutes dans un four préchauffé à 200°C
A vos fouets !

Abricots rôtis au miel de lavande

En bonne sudiste que je suis, je vous propose aujourd’hui une recette à l’allure provençale: des « abricots rôtis au miel de lavande ».
Rien de plus simple! Il vous faut:
– des abricots (j’en ai utilisé 4 petits par ramequin)
– une noisette de beurre
– du miel de lavande
On coupe nos abricots en deux, on les fait revenir dans une noisette de beurre et on rajoute le miel de lavande dans la casserole (à vous de doser selon vos goûts). Ne laissez pas trop longtemps sur le feu, on ne fait pas de la compote ! Une fois vos abricots prêts, on les dispose dans un ramequin, une ou deux cuillères de notre jus de miel par dessus, on décore d’un brin de lavande, et on déguste sans attendre !

Poêlée de légumes du soleil

Ingrédients (pour une personne): 

– 1 courgette
– 2 tomates
– des olives noires dénoyautées
– de la feta
– 1 oignon
– 1 gousse d’ail
– crème fraiche légère et épaisse

On fait revenir l’ail et l’oignon dans une poêle avec un peu d’huile d’olive, puis on ajoute la courgette coupée en dés, une fois la courgette cuite, on rajoute les dés de tomates, les olives dénoyautées, la feta puis 2 cuillères à soupe de crème fraiche.

En accompagnement on peut faire un peu de riz ou de pâtes de façon à avoir un repas complet.

*****

Pour le gouter, on essaye la tisane aux brisures de bonbons achetée au Salon des Envies Culinaires (Lille) sur le stand de la Confiserie des Hautes Vosges. Ce sachet contient 250g de brisures de bonbons (réglisse, menthe, coquelicot, miel) à 2.90€. Son utilisation est simplissime: on ajoute 2 cuillères à café de brisure dans une tasse d’eau chaude, et on laisse fondre. Il n’est bien sûr pas nécessaire de rajouter du sucre. Pas de panique, au début ça colle au fond de la tasse, il faut attendre encore un peu et ça se dissoudra entièrement.