Thean Hou, le temple bouddhiste de Kuala Lumpur

Je vous emmène aujourd’hui dans l’un des plus beaux temples de Kuala Lumpur, à Thean Hou. Les malais d’origine chinoise viennent s’y recueillir un peu toute l’année, et c’est bien sûr un passage obligatoire lors du Nouvel An Chinois. Ce temple rend honneur à la déesse « Tian Hou », l’impératrice céleste, plus connue sous le nom de « Mazu ».
Mazu (née Lin Moniang en 960) n’aurait pas pleuré à la naissance, ce qui lui valut le nom de « la silencieuse ». Il existe de nombreuses légendes autour d’elle et de la mer. Le père et les frères de Moniang étaient des pêcheurs, et un jour, survint un terrible typhon alors qu’ils étaient en mer. A ce moment là, Moniang tomba dans un sommeil profond assise à son métier à tisser, et rêva de son père et de ses frères. Sa mère s’aperçut de son sommeil, et tenta de la réveiller ce qui détourna l’attention de Moniang. De ce fait, l’un des frères se noya. Plus tard, le père et les autres frères, rentrèrent au village, et dirent qu’un miracle s’était produit. C’est ainsi que Moniang, devenue « Mazu », devint la protectrice des marins et des pêcheurs. 
C’est aujourd’hui une figure emblématique de la mythologie chinoise, et de nombreux temples lui sont dédiés à travers le monde.
A bientôt pour de nouveaux contes et légendes

 Joli n’est-ce pas ?
Publicités

Une réflexion sur “Thean Hou, le temple bouddhiste de Kuala Lumpur