[Tunisie]: Sidi Bou Said, le village bleu et blanc

Sidi Bou Said, une petite merveille à 20 minutes du centre historique de Tunis, est un village tout de blanc et bleu vêtu. On se croirait presque en Grèce. C’est le seul souvenir qu’il me restait de ce voyage en Tunisie fait avec mes grands-parents il y a 15ans et j’avais très envie d’y retourner.

Ces tons de blanc et bleu, nous les devons à un franco-britannique du nom de Rodolphe d’Erlanger, issu d’une famille bourgeoise ayant fait fortune dans le secteur bancaire mais aussi dans les arts (et notamment dans la musique). Le Baron Rodolphe d’Erlanger ne s’intéresse guère à la carrière de banquier, et vise une carrière plus poétique. Il se passionne pour la musique arabe et pour la peinture. Il aime surtout peindre des paysages.

En 1909, à l’âge de 37ans, et en raison d’une maladie des bronches, il s’installe en Tunisie et acquiert à ce moment là un terrain à Sidi Bou Said. A ce moment là, la Tunisie est sous protectorat français.

Si vous êtes curieux de visiter un Palais de Bey, vous pouvez visiter le fameux musée du Bardo à Tunis.

Pour revenir à notre Baron d’Erlanger, il a fait construire sur son terrain, un palais de 2000m² dans le style arabo-andalou voulant un peu imiter l’Alhambra de Grenade. Après la mort du Baron et de son fils, les héritiers ont décidé de revendre le palais à l’Etat tunisien, qui, sans doute dans le respect de sa mémoire et du travail accompli à Sidi Bou Said, a décidé de le transformer en grand Centre des Musiques Arabes et Méditerranéennes. Aujourd’hui, on connaît ce centre sous le nom de Ennejma Ezzahra et d’après ma copine blogueuse Touristissimo qui m’a beaucoup conseillé pour mon voyage, c’est un endroit magnifique à découvrir. (Vous pouvez lire son article à ce sujet en cliquant-ici). Nous n’avons pas pu le voir malheureusement, car il était en pleine rénovation à ce moment là. Normalement, il a du ré-ouvrir ses portes depuis.

Déambuler dans ces ruelles paisibles et colorées est un vrai bonheur et on a envie de s’arrêter dans chaque coin et recoin pour prendre des photos.

Ci-dessous, le célèbre Café des Délices de la chanson de Patrick Bruel, qui offre une vue imprenable sur le Golfe de Tunis. Nous vous conseillons cependant d’admirer la vue depuis l’entrée et de ne pas vous aventurer plus loin car les prix y sont excessifs et nous y avons très mal été reçus.

Il y a un autre café très célèbre à Sidi Bou Said; il s’agit du Café des Nattes. Nous n’y sommes pas allés, mais il a l’air très sympathique. Vous me donnerez vos retours si vous l’avez testé.

Pour une pause déjeuner parfaite au bord de l’eau et sans la horde de touristes qui va avec, je vous conseille de sauter dans un taxi direction Gammarth.

Sur la Route Express de Gammarth, un peu avant d’arriver à la Marina, vous verrez le panneau bleu du restaurant « le M ». Arrêtez-vous là et descendez à pied. Au départ, nous avons été un peu surpris car l’endroit était désert et on aurait dit une scène de guerre… certains bâtiments étaient à moitié détruits, c’en était presque inquiétant. Finalement, nous sommes arrivés au « M », un restaurant-lounge face à la mer, très calme, très cosy et où nous avons été parfaitement reçus. Les prix ne sont pas excessifs et c’est l’endroit idéal pour se régaler avec poissons & fruits de mer. Le patron nous a dit qu’ils étaient en fait en train de faire plein de travaux pour être prêts pour l’été car il s’agit d’un quartier très huppé où il y a plein de maisons secondaires. Le restaurant a d’ailleurs l’habitude de recevoir des célébrités tout au long de l’année. Nous avons vraiment apprécié le calme ambiant et la qualité des mets que nous avons dégusté. Tout était excellent. Si vous souhaitez manger local, je vous recommande d’essayer les spécialités au mérou (à savoir que la pêche de ce poisson est désormais interdite en Mer Méditerranée à cause de la surpêche de celui-ci, et les règles sont strictes autour de nos côtes françaises, donc vous n’en trouverez pas sur le continent) et il faut aussi goûter la boutargue. La boutargue/poutargue est une spécialité à base d’œufs de mulet souvent conservée dans de la cire. En France, on la consomme souvent râpée sur des pâtes.
Dans ma famille, on la sert à l’apéritif, coupée en fines lamelles et arrosées de jus de citron. C’est mon péché mignon 🙂 J’en sers à tous mes apéros, mais impossible de la faire apprécier à mes convives haha… je peux comprendre, le goût est un peu fort.

Côté boissons, nous avons aussi fait dans le local et nous avons pris de l’alcool (ce n’est pas forcément aisé d’en trouver dans tous les restaurants). Pour commencer, nous avons testé la Celtia, LA bière tunisienne par excellence, et à table, nous en avons profité pour tester le Vinum, un vin du Domaine Shadrapa, qui travaille en étroite collaboration avec le groupe français Castel. En Tunisie, les vins sont essentiellement consommés par les touristes (environ 70% de la production) mais il s’agit là d’un commerce florissant qui tend à se développer de plus en plus. C’est une aubaine pour l’économie du pays qui a beaucoup souffert de l’absence des touristes ces dernières années.

Côté plats, nous nous sommes régalés avec la kémia en apéritif, et ensuite nous avons pris des crevettes royales à la plancha avec frites maison et salade méchouia (une salade de légumes grillés composée de tomates, poivrons, oignons et parfois d’aubergines) et nous avons goûté de sublimes tagliatelles aux filets de rouget (avec tomates, câpres, olives et basilic). C’était trop bon. Il faut compter environ 10 à 14€ pour un bon plat de poisson ou de viande. Ce n’est vraiment pas cher… D’autre part, sachez que le restaurant accepte les paiements en euros si vos dinars viennent à manquer.

Office de tourisme de Tunisie: cliquez-ici
Le « M » Restaurant-Lounge: cliquez-ici

J’ai été très heureuse de redécouvrir le village de Sidi Bou Said, qui est aussi merveilleux que dans mes souvenirs. Si vous y allez, je compte sur vous pour me laisser un petit mot avec vos impressions 🙂

Si un jour nous revenons en Tunisie, nous visiterons Carthage juste à côté, célèbre pour ses emblématiques vestiges romains.

A très bientôt

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s