Carrières de Lumières & déjeuner bistronomique, le plaisir des yeux et du palais

Depuis la fameuse exposition Klimt, tout le monde me parle des Carrières de Lumières des Baux de Provence. Lorsque ma mère et moi avons vu l’affiche sur l’expo Chagall, nous programmions sans plus attendre un petit week-end mère/fille pour aller admirer les oeuvres de notre peintre préféré.

La route (D27) que nous avions emprunté était assez sinueuse mais agréable car elle passe en pleine forêt. Plus nous approchions du musée, plus le décor se teintait de gris calcaire. Quand on voit la route, pas étonnant que ce coin là s’appelle le Val d’Enfer 😀 Mais bon, ceci-dit, si vous êtes déjà passé par les Gorges du Verdon, le Val d’Enfer, c’est juste de la rigolade 😉

La bauxite, un calcaire à grains fins qui tire son nom de la commune, a commencé à être extrait au IIème siècle avant J-C, et aurait entre autre permis la construction d’Arles et de Glanum, l’ancienne cité antique de Saint Rémy de Provence.

L’exploitation de pierre étant en déclin après la première guerre mondiale, l’usine ferma ses portes en 1935 pour les ré-ouvrir dans les années 60 grâce à Cocteau qui tomba amoureux des lieux et qui y tourna « le Testament d’Orphée ».

*****

Nous sommes arrivées aux Carrières presque à l’ouverture, vers 10H, et nous n’étions pas les seules à avoir eu cette idée lumineuse… D’ailleurs, quand nous sommes sorties de l’expo, il n’y avait plus du tout de place dans les parkings, et la file d’attente commençait à s’allonger aux guichets. Je vous conseille donc d’être là à 9h30 pour l’ouverture, ou encore mieux: y aller hors saison ! Vous serez plus tranquilles pour profiter pleinement de la magie du lieu. N’oubliez pas votre petite laine car il fait maximum 15 degrés à l’intérieur.

Grâce aux nombreuses expositions auxquelles j’ai pu assister, au Musée Chagall de Nice ainsi que mes visites en Israël, je connais bien la vie de l’artiste, ses œuvres et leurs symboliques. On y retrouve un large panel de son travail, des peintures aux mosaïques en passant par les vitraux. Tout prend vie sur les murs de la carrière et le spectacle est orchestré de façon spectaculaire par de la musique classique. On peut déambuler dans la carrière pour découvrir les différents points de vue, ou simplement s’asseoir dans un coin et se laisser transporter. C’est je pense, la plus belle expo que j’ai vu depuis longtemps, et sans aucun doute l’expo Chagall la plus inoubliable. A faire de toute urgence…

Suivez la programmation des Carrières de Lumières en cliquant ici: Site Officiel.

Je vous laisse admirer la vidéo ci-dessous d’Expo in the City qui en parle très bien.

Juste après le spectacle Chagall, nous avons vu une représentation d’Alice au Pays des Merveilles qui était aussi très bien réalisée et grâce au travail d’animation, nous avions vraiment l’impression de tomber au fond du puits comme Alice.

Après être ressorties de là des étoiles plein les yeux et nous commencions à avoir sacrément faim ! Nous sommes retournées sur Saint Remy de Provence car c’était mercredi, jour de marché. Franchement le marché n’était pas terrible, c’est assez cher, très touristique et surtout BLINDE de monde… N’aimant pas du tout les bains de foule, nous nous sommes échappées de là dès que possible et par chance, nous sommes tombées sur le restaurant l’Aile ou la Cuisse. Quel moment là encore !! C’était juste parfait pour terminer ce petit week-end entre filles: une vitrine à dessert incroyable, une déco fantastique dans un ancien couvent, un personnel charmant et très professionnel, des prix abordables et une cuisine raffinée et moderne à tomber par terre.

IMG_6523IMG_6525IMG_6530IMG_6532IMG_6533

IMG_6535

Plat du jour: Filet du pêcheur & lentilles

IMG_6536

Hamburger de gambas, crème de tomate séchée et tomme de brebis…mmmmm trop bon

IMG_6540

Fromage blanc au coulis de fruits rouges

IMG_6545

Religieuse à la lavande… une tuerie

IMG_6553

Site Officiel de l’Aile ou la Cuisse: cliquez ici

Je vous retrouve bientôt pour d’autres bonnes adresses sur St Remy et si vous en connaissez, bien sûr n’hésitez pas à les partager avec nous ici.

 

2 réflexions sur “Carrières de Lumières & déjeuner bistronomique, le plaisir des yeux et du palais

  1. Cherry Wood dit :

    C’est beau ! Normalement je me rends bientôt dans cette « région » et les Carrières de Lumières des Baux de Provence sont au programme ! ^^

    Contente qu’il y ait une représentation d’Alice au Pays des Merveilles. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s