[Côte d’Azur]: « Dans le Noir ? », au delà d’une expérience gustative, une véritable expérience humaine

Peut-être avez-vous déjà entendu parler de ce concept totalement unique et original: pouvoir déjeuner ou dîner dans le noir absolu? L’aventure a commencé en 2004 à Paris quand deux hommes: Edouard de Broglie et Etienne Boisrond ont fait le pari fou de lancer une chaîne de restaurants s’intitulant « Dans le Noir ? ».

A l’époque, les deux hommes se sont vus refuser toute aide de la part des banques, mais malgré tout, ils ont pris le risque financier de lancer le projet, voulant aller au bout de leurs idées. Ils se sont fait accompagnés par l’association « Paul Guinot pour les aveugles et les malvoyants » ainsi que par le producteur/réalisateur Michel Reilhac qui, pendant longtemps, a travaillé ce concept du noir absolu dans le cadre de ses projets artistiques. Deux autres hommes ont alors rejoint l’équipe l’année suivante: Didier Roche, un entrepreneur non-voyant et Fabrice Roszczka (actuel DGA), qui était responsable des projets culturels et des événements « le goût du noir » dans l’association Paul Guinot.

A partir de 2006, les choses se sont accélérées et le concept s’importe désormais au delà de nos frontières: Londres, Saint-Pétersbourg, Barcelone, Auckland ou encore Madrid.

Aujourd’hui, les azuréens peuvent eux-aussi accéder à cette magnifique expérience. Vincent Facon, le directeur de l’hôtel Mercure Sophia-Antipolis, a lui-même vécu l’expérience Dans le Noir ?, un restaurant éphémère installé à Lille en 2007 et cela lui a donné envie de pouvoir un jour le proposer à ses clients. C’est chose faîte!

Après une phase déterminante de recrutements du personnel non-voyant et mal-voyant pour l’équipe du service, la phase de formation du personnel et bien sûr toute la préparation afin d’obtenir une salle plongée totalement dans le noir (ce qui, techniquement parlant, n’est pas forcément facile à réaliser), les premiers repas ont pu être servis pour la première fois hier soir, et j’ai eu la chance d’y participer.

(300) COM-picture ©Dans le Noir 2012

Dans le Noir ? est une expérience qui se partage, qui se vit ; C’est pourquoi vous serez attablés avec de parfaits inconnus. Se repérer dans le noir n’est pas chose aisée et l’idée même de se servir un verre d’eau est une épreuve. Il faut ensuite essayer de deviner ce que l’on boit, ce que l’on mange et savoir si l’assiette est terminée ou non. Mon fiancé et moi avons partagé l’expérience avec Christine et Philippe, un adorable couple grassois, qui se retrouvait comme nous, pour la première fois, plongé dans l’obscurité. C’est Nadir qui s’est occupé de nous, un non-voyant de naissance, qui officiait son tout première service.

Nadir, qui habite près de Bandol (à 2h de Sophia-Antipolis donc), et qui possède un diplôme en secrétariat/réception hôtelière, galère depuis 3ans à trouver un emploi malgré sa formation. Aujourd’hui, il a intégré cette nouvelle équipe dynamique et surmotivée et tous sont heureux de faire partie de l’aventure, d’avoir ENFIN trouvé un emploi et de pouvoir partager les difficultés de leur quotidien avec les convives. Nadir s’est montré aux petits soins avec nous, il incarne la gentillesse et a superbement réussi son premier service: un grand bravo à lui.

La prise de conscience et le regard sur ce handicap est l’un des principaux objectifs de l’équipe Dans le Noir?. Personnellement, c’est une expérience qui m’a totalement bouleversé. Je pensais me concentrer sur le goût et les saveurs de ce que j’allais manger… mais pas du tout. Bien sûr, c’est amusant d’essayer de deviner ce que l’on déguste, et d’ailleurs tout était excellent (bravo au Chef Jean-Louis Delahaye et à son équipe). Mais ce que je retiens de cette expérience, c’est avant tout l’expérience humaine, qui brise tous les tabous, qui casse tous les à priori physiques et sociaux. Tout le monde se mélange, se parle, et ça fait du bien… A la fin du repas, on découvre les personnes avec qui on a partagé ce fabuleux moment, et on continue les accolades, les rigolades, comme si nous nous connaissions depuis toujours.

(300)serveurs ©Dans le Noir 2012

There is no darkness but ignorance… William Shakespeare

Ce repas a été bouleversant, émouvant et nous a mis à tous, une énorme claque.

Au moins une fois dans votre vie, vous DEVEZ vivre ce moment…

Je vous donne tous rendez-vous sur leur site Internet pour réserver à votre tour, et j’attends avec impatience votre retour d’expérience. Dîners possibles les vendredi-samedi-dimanche soirs et en semaine pour des événements privés & professionnels.

http://www.nice.sophia.danslenoir.com/fr

Vous pouvez aussi les suivre sur les réseaux sociaux: Facebook & Instagram pour ne rien manquer de leurs actualités.

Mercure Sophia-Antipolis – rue Albert Caquot – 06560 Valbonne

Un grand merci à toute l’équipe Dans le Noir, au directeur de l’établissement, et à Charlotte Perrin, la coordinatrice du projet, qui m’ont gentiment invité à venir vivre ce moment d’exception, cette parenthèse unique qui restera j’en suis sûre, gravé à tout jamais dans nos mémoires.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s